Forteresse (échecs)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Forteresse.
Exemple de forteresse
a b c d e f g h
8
Chessboard480.svg
Reine blanche sur case blanche g8
Roi noir sur case blanche d7
Pion noir sur case noire e7
Tour noire sur case noire f6
Roi blanc sur case blanche e4
8
7 7
6 6
5 5
4 4
3 3
2 2
1 1
a b c d e f g h
Exemple de forteresse.

Aux échecs, on appelle forteresse une position dans laquelle le camp en infériorité matérielle a construit un rempart infranchissable sans qu'un zugzwang soit possible, parce que le défenseur dispose de coups d'attente, ou bien en raison de menace de pat.

La forteresse est un thème fréquemment utilisé dans les études.

Sans les bases de données de finales, la plupart des programmes d'échecs sont incapables d'évaluer correctement ce type de position.

Exemple[modifier | modifier le code]

Dans le diagramme de droite, Malgré leur avantage matériel, les blancs ne peuvent progresser, la tour noire empêchant le roi blanc de passer. Le roi noir défend le pion noir qui lui-même défend la tour. Cette dernière peut osciller entre les cases f6 et d6, toujours sous la protection du pion. Le roi blanc ne peut franchir la sixième rangée pour apporter son soutien à la dame.