Fort Ville-Marie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° 30′ 12″ N 73° 33′ 14″ O / 45.503407, -73.553974 ()

Première place publique, Montréal, vers 1675. En bas, la pointe à Callière avec le « château » du fort appelé à disparaître.
Fort Ville-Marie, 1645, dessin de Pierre-Louis Morin, 1884
Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal : les objets 2 à 5 ont été trouvés dans un contexte archéologique associé au fort Ville-Marie.

Le Fort Ville-Marie était une fortification située sur l'île de Montréal, en Nouvelle-France. Il était installé sur une pointe de terre au sud de l'île, entre une petite rivière (parfois désignée rivière Saint-Pierre) et le fleuve Saint-Laurent. On appellera cet endroit la pointe à Callière lorsque le gouverneur Hector de Callière y construit sa résidence vers 1695.

Histoire[modifier | modifier le code]

Samuel de Champlain construisit un fort temporaire à la pointe à Callière en 1611.

En décembre 1642, la crue des eaux passe près d'innonder les installations de la pointe. Entre 1643 et 1646 on fit la construction d'un fort bastionné à la pointe à Callière[1].

Le fort a abrité jusqu'à 50 des premiers colons, incluant Paul de Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance[2]. Il fut abandonné en 1674 et démoli en 1688 pour permettre le début de la construction de la demeure du gouverneur Louis-Hector de Callière[3].

Il a été désigné lieu historique national du Canada sous le nom de lieu historique national du Berceau-de-Montréal le 4 juin 1924[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des événements
  2. Dig uncovers 1642 Montreal site
  3. Site web de Radio-Canada
  4. « Lieu historique national du Canada du Berceau de Montréal », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 5 août 2011)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]