Fort Severn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fort Severn
Image illustrative de l'article Fort Severn
Fort Severn
(gravure d'un dessin de W. R. Miller en 1863)

Lieu Annapolis
Construction 1808
Utilisation Académie navale d'Annapolis dès 1845
Démolition 1909
Coordonnées 38° 58′ 54″ N 76° 28′ 52″ O / 38.9818, -76.481238° 58′ 54″ Nord 76° 28′ 52″ Ouest / 38.9818, -76.4812  

Géolocalisation sur la carte : Maryland

(Voir situation sur carte : Maryland)
Fort Severn

Fort Severn, situé à l'embouchure du fleuve Severn, à Annapolis dans le Maryland aux États-Unis, est un fort construit en 1808 sur l'emplacement d'une fortification de 1776, utilisée pendant la guerre d'indépendance[1]. Bien que destiné à défendre le port d'Annapolis d'une attaque britannique, il ne fut le lieu d'aucun combat lors de la guerre anglo-américaine de 1812. Le 19 octobre 1845[1], l'United States Naval Academy acquiert Fort Severn alors possession de l'United States Army et l'utilise pour la formation de ses officiers jusqu'à sa démolition en 1909.

Histoire[modifier | modifier le code]

Guerre d'indépendance[modifier | modifier le code]

La famille du maire d'Annapolis, Walter Dulany, achète des terres situées sur les rives du fleuve Severn, à proximité de la ville, en 1753. C'est sur ce terrain qu'est construit le premier fort, en 1776, pendant la guerre d'indépendance[2].

Fort Severn (1808-1845)[modifier | modifier le code]

Le département de la Guerre des États-Unis construit Fort Severn, en 1808, à une époque de fortes tensions entre les États-Unis et la Grande-Bretagne. Situé sur Windmill Point, Fort Severn permet de protéger le port d'Annapolis, qui pourrait être un objectif clé pour les forces britanniques. Cependant ni la forteresse, ni le port ne sont attaqués pendant la Guerre de 1812[3].

L'United States Army conserve une garnison à fort Severn, après la guerre. Le chirurgien du poste est chargé des observations météorologiques en 1822[4]. En 1845, le secrétaire à la Guerre William L. Marcy accepte de transférer la propriété de fort Severn au secrétaire à la Navy George Bancroft. L'accord entre en vigueur le 19 octobre 1845[5]. Le Secrétaire Bancroft a décidé de passer outre l'opposition du Congrès à la création d'une académie navale et compte utiliser les installations de fort Severn pour la formation des officiers de l'US Navy[6]. Jusqu'alors, ceux-ci n'étaient formés que sur les navires de la flotte.

Naval Academy (1845-1909)[modifier | modifier le code]

Le Secrétaire Bancroft forme un conseil dirigé par le commodore Perry pour poser les bases d'un nouveau système de formation et fait transformer le fort pour y accueillir la nouvelle institution, qui, en 1851, prend le nom d'United States Naval Academy[6]. Les midshipmen étudient à l'Académie pendant quatre ans et suivent un entraînement à bord des navires chaque été[7]. L'académie ouvre, le 10 octobre 1845, elle compte 56 étudiants et 8 professeurs, avec comme directeur (Superintendent) le commander Franklin Buchanan[8]. En raison d'une détérioration de leurs structures, l'Académie navale démolit les bâtiments de fort Severn, en 1909[9]. Le 28 mars 1977, la section locale des Filles de la Révolution américaine fait placer une plaque commémorative à l'emplacement de l'ancien fort[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Soley, « Grounds »
  2. Soley, p. 114.
  3. McWilliams, p. 123.
  4. United States, Surgeon general's office, Meteorological register for the years 1822, 1823, 1824 & 1825: from observations made by the surgeons of the army, at the military posts of the United States, Printed by E. De Kraft, 1826, p. 4.
  5. Sketch of Naval Academy, pp. 51-54
  6. a et b Nathan Miller, The U.S. Navy: a history, Annapolis, MD, Naval Institute Press, 1997, p. 103.
  7. « A Brief History of the US Naval Academy », United States Navy (consulté le 2008-08-07)
  8. Jack Sweetman, American naval history : an illustrated chronology of the U.S. Navy and Marine Corps, 1775 - present, Annapolis, Naval Institute Press, 2002, p. 46.
  9. David Brennan, Annapolis : capital gateway to Maryland, Charleston, Arcadia, 2000, p. 42..
  10. Daughters of the American Revolution Magazine, Volume 130, National Society of the Daughters of the American Revolution, 1996, p. 231.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jane Wilson McWilliams, Annapolis, city on the Severn : a history, Baltimore, Johns Hopkins University Press, 2011.
  • James Russell Soley, Historical sketch of the united states naval academy, Washington, Govt. Print. Off., 1876 (OCLC 550317).