Fort Rapp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Voir aussi: Histoire des fortifications de Strasbourg (évolution de l'enceinte urbaine de l'époque romaine au XXe siècle).
Fort Rapp
Feste Moltke
Entrée du fort Rapp
Entrée du fort Rapp
Description
Ceinture fortifiée ceinture fortifiée de Strasbourg
Type d’ouvrage fort de type von Biehler
Dates de construction 1872-1874
Dates de modernisation
Garnison 800 hommes
Armement 18 pièces d’artillerie
Usage actuel désaffecté (1968)
visite possible
Protection  Inscrit MH (2001, fort dans ses parties d'origine)
Coordonnées 48° 38′ 25″ N 7° 45′ 23″ E / 48.64028, 7.7563948° 38′ 25″ Nord 7° 45′ 23″ Est / 48.64028, 7.75639  

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

(Voir situation sur carte : Bas-Rhin)
Fort Rapp

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Fort Rapp

Le fort Rapp, appelé fort Moltke avant 1918, est un fort de type von Biehler à fossé sec appartenant à la ceinture fortifiée de Strasbourg, situé à Reichstett. Le fort a été entièrement construit en grès des Vosges.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Le fort Rapp fait partie de l´ensemble de 14 fortifications réalisées en Alsace par le général prussien von Moltke après la chute de Strasbourg en 1870. Le fort est conçu dans l’esprit des « forts détachés », concept développé par Hans Alexis von Biehler en Allemagne. Le but était de former une enceinte discontinue autour de la place forte, ou "noyau central" , faite de forts d’artillerie espacés d’une portée de canons. Le projet prévoyait 36 forts, mais 14 forts seulement furent construits.

Construction et aménagements[modifier | modifier le code]

La construction du fort Rapp a débuté en 1872 et il a été inauguré le 26 septembre 1874, sous le nom de fort Moltke. Le fort est rebaptisé par les Français en 1918 en l’honneur du général Rapp, natif de Colmar.

S´étirant sur 4,5 hectares, le fort comprend plus de 200 salles. Il était conçu pour abriter une garnison de 800 hommes et protégé par 18 canons de 90 à 150 mm.

Le fort est entouré de fossés de 4 à 6 mètres de profondeur et de 9 m (côté Nord) et 13 m (côté Sud) de largeur, sur une longueur de 900 mètres environ[1]. 

Affectations successives[modifier | modifier le code]

Pendant la Première Guerre mondiale, le fort est utilisé comme entrepôt et comme camp de prisonniers. Lors de la Seconde Guerre mondiale, il fait partie de la ligne Maginot avant d´être pris par les Allemands et utilisé encore une fois comme dépôt de munitions. Déclassé par l´armée en 1968, il est remis en état et nettoyé entre 1992 et 1993 avant d´être ouvert aux visites le 4 avril 1996.

Le fort Rapp a été inscrit aux monuments historiques par arrêté du 23 août 2001[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.fort-rapp-moltke.fr/index.php/fr/le-fort-rapp-moltke
  2. « Le fort Rapp », base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :