Fort Crown Point

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fort Crown Point
Image illustrative de l'article Fort Crown Point
Présentation
Date de construction 1759
Destination initiale Fort militaire
Propriétaire État
Protection inscrit Monument historique par arrêté du
Géographie
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État New York
Localité Crown Point
Localisation
Coordonnées 44° 01′ 45″ N 73° 25′ 52″ O / 44.029167, -73.431111 ()44° 01′ 45″ Nord 73° 25′ 52″ Ouest / 44.029167, -73.431111 ()  

Géolocalisation sur la carte : New York

(Voir situation sur carte : New York)
Fort Crown Point

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Fort Crown Point

Le fort Crown Point est un fort britannique qui fut construit après la destruction du fort Saint-Frédéric en 1759, à côté de de celui-ci. Il fut érigé pour contrôler la région prise de la Nouvelle-France. Le site est administré par le Site historique de Crown Point.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier fort, Saint-Frédéric, fut construit là en 1730 avec des murs douze pieds de profondeur. À deux reprises, les forces britanniques attaquèrent le fort lors de la guerre de Sept Ans, avant que les forces françaises et canadiennes détruisirent le fort durant l'été de 1759[1].

Le fort Crown Point fut construit par l'armée britannique sous les commandes des Jeffery Amherst, après la capture de Fort Carillon, et la destruction du fort Saint-Frédéric. Amherst utilisa la construction du fort pour permettre à ses hommes de travailler durant l'hiver de 1759, en repoussant les troupes canadiennes et françaises plus au nord dans le Canada.

Le fort ne fut jamais attaqué ou menacé. Après la guerre de Sept Ans, les Anglais gardèrent un petit nombre de soldats, qui se rendirent facilement au capitaine Seth Warner et ses 100 Green Mountain Boys, une milice américaine le 12 mai, 1775 et la capture du fort Ticonderoga au début de la Révolution américaine. Ils s'emparèrent des 111 canons que les Britanniques avaient à leurs disposition. Le fort fut utilisé par le général Benedict Arnold durant la bataille navale sur le lac Champlain. Après la destruction de la marine en 1776 durant la bataille de l'île Valcour, le fort fut abandonné par les Britanniques en 1777. Délaissé pour de bon en 1780.

Images[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carola, Chris, Associated Press, Crown Point excavation begins, Burlington Free Press,‎ 18 juillet 2008

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]