Fort Boishébert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fort Boishébert
Plaque montrant le lieu du Fort Boishébert
Plaque montrant le lieu du Fort Boishébert
Présentation
Type Fort
Destination initiale Fort militaire
Propriétaire État
Protection inscrit Monument Historique
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Région Acadie
Localité Grand Bay–Westfield
Localisation
Coordonnées 45° 22′ 12″ N 66° 14′ 03″ O / 45.37, -66.2342 ()45° 22′ 12″ Nord 66° 14′ 03″ Ouest / 45.37, -66.2342 ()  

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

(Voir situation sur carte : Nouveau-Brunswick)
Fort Boishébert

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Fort Boishébert


Le Fort Boishébert (auparavant connu sous le nom de Fort Nerepis) est un ancien fort classé site historique national situé à Grand Bay–Westfield, dans le Comté de Kings (Nouveau-Brunswick) au Canada. Localisé au confluent des rivières Saint-Jean et Nerepis, le fort doit ses origines à un village amérindien fortifié.

Présentation[modifier | modifier le code]

Joseph Robineau de Villebon nota dans une lettre datée du 22 octobre, 1696 :

« Monsieur de Neuvillette nous a rapporté qu'il a vu un fort appartenant aux Amérindiens Nerepis lors de son voyage sur la rivière... »[1].

Au début d'octobre 1696, les soldats français se sont retirés au Fort Nerepis, après que les Amérindiens les ont secouru d'une attaque d'une petite flotte anglaise.

En 1749, lors de la guerre de Jean-Louis Le Loutre, Charles Deschamps de Boishébert reconstruit le fort après s'être retiré de l'embouchure de la rivière Saint-Jean sous les termes du capitaine John Rous et Edward How. Le fort fut abandonné en 1751 par Monsieur de Gaspé lorsque les Français ont repris le contrôle de l'embouchure de la rivière Saint-Jean, ils ont repris le Fort Menagoueche.

Marquis de Boishébert - Charles Deschamps de Boishébert (1753)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. John Clarence Webster. (1934) Acadia At the End of the 17th Century. The New Brunswick Museum Publication, Saint John, NB

Références[modifier | modifier le code]

  • John Grenier. (2008). The Far Reaches of Empire: War in Nova Scotia 1710-1760. University of Oklahoma Press. (anglais)
  • John Clarence Webster. (1934) Acadia At the End of the 17th Century. The New Brunswick Museum Publication, Saint John, NB. (anglais)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]