Forsythia suspensa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Forsythia suspensa est une espèce d'arbrisseau à feuille caduques appartenant au genre Forsythia et originaire, pour ses variétés sauvages, de Chine orientale. Arbuste touffu, atteignant environ trois mètres de hauteur, il montre sur ces longs rameaux, effilés, flexibles, souvent arqués et retombant, parfois à port traînant, rampant ou grimpant, une remarquable et précoce floraison jaune d'or clair à la fin de l'hiver.

Arbustes fleuris, aux rameaux jaunes[modifier | modifier le code]

Les fleurs précoces, insérées en glomérules par unité ou par triade, parfois par hexuplet, apparaissent en mars-avril dans les pays de l'hémisphère nord au climat tempéré. Elle portent des corolles réfléchies d'environ 2,5 cm de long. Les feuilles caduques, ovales ou oblongues, à bords dentés, longues de 6 à 10 cm de long se forment plusieurs semaines après la floraison.

Ses fleurs sont d'abord campanulées. Vieillisantes, elles laissent souvent une gorge striée de rouge. Même si elles sont moins abondantes que dans la plupart des autres espèces asiatiques, elles apportent un puissant effet ornemental si l'artiste jardinier sait les mêler avec des branches ou rameaux d'autres arbres. Ainsi les jardiniers chinois ou japonais les ont introduites depuis plus d'un millénaire dans leur jardins étagés, où ils les plaçaient en suspension pour former un drapé coloré ou animer un pan de branches basses de saule pleureur ou de cerisier à fleurs pleureur.

Fleur assez âgée Forsythia suspensa

Forsythia des vénérables jardins japonais[modifier | modifier le code]

Carl-Peter Thunberg a découvert l'espèce cultivée pendant son voyage dans les jardins du Japon en 1780. Sa description précise a permis à Martin Vahl de suggérer en 1804 la création d'un genre spécifique, en l'honneur de William Forsyth.

Un premier plant vivant de Forsythia suspensa originaire des jardins du Japon aurait été introduit en Hollande par Verkerk Pistorius en 1833[1]. La culture en jardins publics ou privés de cet arbuste décoratif à port rampant, est réintroduite et répandue par les pépinières Veitch en Angleterre.

Cette espèce exotique est à l'origine des hybrides horticoles, notamment de forsythia × intermedia, par croisement avec Forsythia viridissima au port raide et redressé. Forsythia suspensa ne peut comme ceux-ci constituer des haies fleuries ou égayer en solitaire ou avec d'autres arbustes à fleurs une petite pelouse. Toutefois, à l'imitation des jardiniers asiatiques, on l'utilise encore comme plante grimpante en le plaçant sur des palis, ou en le fixant sur un rebord de terrasse ou de muret pour qu'il recouvre l'obstacle de ses branches tombantes ou drapantes.

Jeunes pousses et fruits de l'herboristerie chinoise[modifier | modifier le code]

Feuilles de jeune plant Forsythia suspensa

Les jeunes plants de Forsythia suspensa, en particulier leurs feuilles, seraient considérés parmi les cinquante herbes remarquables de la médecine chinoise traditionnelle. Les fruits sont censés lutter contre la fièvre et effacer les symptômes d'empoisonnement.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Thunberg découvre cette espèce en 1780 dans les jardins nippons, car elle n'existe à l'état sauvage qu'en Chine orientale. Jacques Brosse, option citée, article "Forsythia suspensa" page 186

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Brosse, Larousse des arbres et des arbustes, Larousse-Bordas, Paris, 2000, 576 pages. article "Forsythia suspensa" page 186

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Site de l'INRA (fr).