Formule Dé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Formule Dé
jeu de société
{{{licence}}}
Auteurs Éric Randall
Laurent Lavaur
Illustrateurs Bernard Bittler
Elisabeth Daniel
Babbette Huckaba
Guillaume Rohmer
Nicolas Caniaux
Stéphane Poinsot & Arnaud Simon-Laforet
Éditeur Ludodélire
Date de 1re édition 1991
Autres éditeurs Eurogames/Descartes (1997)
Asmodée (2008)
Format grande boîte
Thème Course de voitures
Joueur(s) 2 à 10
Âge à partir de 12 ans
Durée annoncée 1 à 4h
habileté
physique

 Non
 réflexion
décision

 Oui
générateur
de hasard

 Oui
info. compl.
et parfaite

 Oui

Formule Dé (ou Formula Dé puis Formula D) est un jeu de société simulant une course de Formule 1. Créé par Éric Randall et Laurent Lavaur et initialement publié par Ludodélire en 1991, son édition a été reprise par Eurogames/Descartes en 1996 suite à la disparition de Ludodélire . Après le dépôt de bilan de la société de jeu Descartes en 2004, c’est Asmodée qui reprend la commercialisation de la gamme des produits Formule Dé.

En 2008, Asmodee réalise ainsi une nouvelle édition du jeu sous le nom de Formula D, plus international. Le jeu s'ouvre aux courses urbaines et les extensions sont partagées entre cette nouveauté et l'édition de nouveaux circuits du calendrier de F1 comme Valence, Singapour ou Buddh. Des circuits américains d'endurance (Sebring) et d'IndyCar (Baltimore) sont également à l'honneur[1]. Le jeu est rapidement primé meilleur jeu familial et meilleure réédition par Dice Tower[2].

Il existe par ailleurs une Fédération Française de Formule Dé[3] qui a vocation à planifier des rencontres entre les joueurs et à servir d'apport en information[4]. Depuis 1999, l'association organise annuellement des Masters, les derniers se déroulant à Lieusaint[5].


Objectifs[modifier | modifier le code]

Formule Dé est un jeu de gestion de ressources et de gestion de chance, sur le thème de la Formule 1. Les plateaux mesurent approximativement 100 x 70 cm et contiennent des circuits à cases, pour véhicules de taille 1:220 (Échelle Z), d'environ 1,6 cm. Chaque circuit comprend des conditions météo et un espace dédié aux stands.

Outre le plateau recto-verso, la boîte contient six dés spéciaux de vitesses et un dé de chance, dix véhicules en plastique, dix tableaux de bord et des marqueurs de débris.

L'objectif du jeu est de passer la ligne d'arrivée dans la meilleure position possible, peu importe l'état de la voiture. En configuration championnat, chaque voiture marque des points à l'arrivée des grands prix. Le vainqueur est celui qui marque le plus grand total de points sur la saison.

Une partie se joue, selon les règles, avec deux à dix joueurs, mais des adaptations demeurent possibles.

Préparation[modifier | modifier le code]

Chaque joueur se voit attribuer un tableau de bord par monoplace. Il devra y recenser les dégâts subis par les différentes parties des systèmes équipant sa monoplace. Si un des systèmes des monoplaces est trop endommagé, la voiture est éliminée de la course et a alors perdu la partie.


Résumé des règles du jeu[modifier | modifier le code]

Principes de base

Les voitures sont jouées dans l'ordre de la piste. Si une monoplace double un véhicule, elle jouera avant celui-ci au tour suivant. À son tour, chacun doit choisir en quelle vitesse il joue son coup. Sans incidence sur l'état du véhicule, la vitesse choisie peut être, soit égale à celle du coup précédent, soit plus haute ou plus basse d'un cran. Il est par ailleurs possible de rétrograder de deux à quatre vitesses, mais cela cause des dommages aux différents systèmes de la voiture, en fonction du nombre de vitesses sautées. Il est impossible de monter plusieurs vitesses d'un coup.

Le joueur doit ensuite lancer le dé coloré qui convient à sa vitesse, puis avancer sa monoplace du nombre de cases dévoilé par le dé. Ces dés de couleur ne sont pas nécessairement numérotés à partir de 1, ni équiprobables. Ainsi le D8 rouge de troisième vitesse est numéroté de 4 à 8, avec plus de chances de réaliser un 8 qu'un 4. Quelques circuits permettent de passer le très contributeur dé bleu de sixième vitesse, permettant une progression de vingt-et-une à trente cases.

Le déplacement en ligne droite n'est limité que par une seule règle : il est interdit de zigzaguer ; si le score du dé vert de quatrième est de 12, le déplacement ne pourra se terminer sur une case qui peut également être atteinte en 11 déplacements ou moins. Une voiture ou un débris peuvent être évités, sans pour autant enfreindre la règle précédente.

Le point crucial réside dans les virages, zones fléchées et encadrées de vibreurs colorés, portant un nom et illustrés d'un drapeau ou d'un marqueur. Le plus gros chiffre affiché sur ce marqueur indique le nombre de déplacements qui doivent être achevés dans la zone virage. Si le joueur ne parvient pas à effectuer le nombre d'arrêts demandés, il dépense des ressources en pneus et en freins. Ce dépassement peut conduire au tête à queue, voir à l'abandon. Les déplacements dans les virages sont limités par des flèches qui ne donnent pas accès à toutes les cases.

Le dé noir

Le septième dé, le dé noir, sert à arbitrer les coups du sort. Dans certaines situations de course, il est requis de tester sa carrosserie, son moteur ou sa suspension. Un lancer de dé décidera alors de l'éventuelle perte d'un point de ressource. Lors de courses de plusieurs tous, ces ressources peuvent être récupérées au moyen d'arrêts aux stands. Le dé noir influe également sur la qualité du départ et de l'arrêt aux stands. Dans les règles avancées, il a aussi vocation à faire varier les conditions météorologiques de la course.

Aspiration

Se placer immédiatement derrière une voiture peut permettre de prendre son aspiration. La voiture à dépasser doit rouler au moins en quatrième, mais dans une vitesse inférieure ou égale à celle qui dépasse. Dans ce cas, la voiture qui aspire effectue un déplacement supplémentaire de trois cases. L'aspiration est possible dans un virage mais doit respecter le fléchage. L'aspiration peut également permettre d'entrer dans un virage, mais la manœuvre coûtera un point de frein.

Stratégie[modifier | modifier le code]

Comme il est interdit de se déplacer de moins de cases que le score du dé, la clé du jeu est de bien minuter les changements de vitesse afin de se présenter sans danger dans les zones imparties. Se présenter trop vite et trop près d'un virage sans parvenir à y entrer occasionnera certainement l'utilisation de la ressource boîte de vitesse. Pour les débutants, il conviendra d'essayer de se placer à quatre, sept, onze ou vingt-et-une cases de l'entrée des virages, pour s'assurer d'entrer dans le virage. Ces quatre valeurs correspondent respectivement au minimum des dés de troisième, quatrième, cinquième et sixième vitesse. Au fur et à mesure de l'expertise, les coups se planifient en vue de diminuer au maximum le facteur chance. Le nombre de points de ressources n'intervient pas au moment du décompte final. Seul l'ordre d'arrivée importe. Plusieurs tactiques sont donc possibles.

Evolution des règles depuis 1991[modifier | modifier le code]

Hormis la version de courses urbaines, Asmodée est resté plutôt fidèle aux règles du jeu initiales[6],[7], apportant quelques ajustements mineurs. Par ailleurs, le jeu s'ouvre aisément aux règles "maison " en addition[8],[9]. Le magazine spécialisé Casus Belli y est également allé de son grain de sel dans les numéros 65 et 71 de son magazine[10].

Circuits[modifier | modifier le code]

Chaque boîte de base comprend deux circuits dont Monaco. Il existe par ailleurs diverses extensions, toutes compatibles avec les jeux de base des trois éditeurs.

Éditeur Boîte Circuit
EuroGames
Descartes
Jeu de base Circuit № 1 – MONACO
Speelbord № 2 – NEDERLAND - Zandvoort № 1
EuroGames
Descartes
FD1 Speelbord № 3 – NEDERLAND - Zandvoort № 2
Circuit № 4 – BELGIQUE - Spa - Francorchamps
EuroGames
Descartes
FD2 Circuit № 5 – SOUTH AFRICA - Kyalami Circuit
Circuito № 6 – SAN MARINO - Autodromo Enzo & Dino Ferrari
EuroGames
Descartes
FD3 Circuit № 7 – FRANCE - Nevers Magny-Cours
Circuito № 8 – ITALIA - Autodromo Nazionale di Monza
EuroGames
Descartes
FD4 Circuito № 9 – PORTUGAL - Estoril
Circuito № 10 – BRASIL - Interlagos
EuroGames
Descartes
FD5 Circuit № 11 - Watkìns Glen - New York
Circuit № 12 – SILVERSTONE - England
EuroGames
Descartes
FD6 Circuit № 13 – MONTREAL - Canada
track № 14 – LONG BEACH - California
EuroGames
Descartes
FD7 Spielfeld № 15 – HOCKENHEIM - Germany
Rennstrecke № 16 – ZELTWEG - Austria
EuroGames
Descartes
FD8 Circuito № 17 – BUENOS-AIRES - Argentina
Circuito № 18 – BARCELONA - España
EuroGames
Descartes
FD9 サーキット 19 – SUZUKA - Japan
Circuit № 20 – MELBOURNE - Australia
EuroGames
Descartes
FD10 Versenypàlya № 21 – BUDAPEST - Hungary
Spielfeld № 22 – NÜRBURGRING - Germany
EuroGames
Descartes
FD11 Circuit № 23 – MONTEREY - California
Circuit № 24 – PORTLAND - Oregon
Circuit № 25 – ELKHART-LAKE - Wisconsin
Circuit № 26 – INDIANAPOLIS - Indiana
EuroGames
Descartes
FD12 Circuit № 27 – DETROIT - Michigan
Circuit № 28 – LEXINGTON - Ohio
Circuit № 29 – ATLANTA - Georgia
Circuit № 30 – DAYTONA BEACH - Florida
EuroGames
Descartes
FD13 Circuit № 31 – ZHUHAI - China
Circuit № 32 – SEPANG - Malaysia
EuroGames
Descartes
FD14 Circuit Anniversaire – 10 ANS – № 33
Circuit fictif avec un thème de fond dédié à la création de circuits.
EuroGames
Descartes
FD15 Circuit № 34 – Sakhir - BAHRAIN
Circuit № 35 – SHANGHAI - China
EuroGames
Descartes
FD Mini Circuit № A – “Islands”
Circuit № B – “Canyon”
Éditeur Circuit (Version originale)
Ludodélire Plateau № 1 – Grand Prix de MONACO
Ludodélire Plateau № 2 – Grand Prix de FRANCE – Circuit de Nevers Magny-Cours
Ludodélire Circuito № 3 – Gran Premio D’ITALIA – Autodromo Nazionale di Monza
Ludodélire Spielfeld Nr.4 – Große Preis von DEUTSCHLAND – Hockenheim Runde
Ludodélire Circuit № 5 – Grand Prix de BELGIQUE – Circuit de Spa-Francorchamps
Ludodélire Circuito № 6 – PORTUGAL – Estoril
Ludodélire Circuit № 7 – BRITISH Grand Prix – Silverstone Circuit
Ludodélire Circuito № 8 – Gran Premio de ESPAÑA – Circuit de Catalunya
Ludodélire Circuit № 9 – CANADA – Gilles Villeneuve
Ludodélire Circuito № 10 – Grande Premio de BRASIL – Circuito do Interlagos
Ludodélire Circuito № 11 – JAPAN – Suzuka
Ludodélire Circuit № 12 – SOUTH of AFRICA – Kyalami Circuit
Ludodélire Circuito № 13 – SAN MARINO – Imola
Ludodélire Championship – Circuit InéditGrand Prix du MEXIQUE¹
ASPIFD² Kit de championnat avec 10 (ou 11) circuits
¹ Seul circuit Ludodélire non réédité par EuroGames/Descartes
² Tournoi par groupe approuvé par Ludodélire
Éditeur Jeu Circuit
Asmodee Boîte de base MONACO
STREETS - Circuit urbain fictif
Asmodee Extension 1 SEBRING - États-Unis
CHICAGO - États-Unis (fictif)
Asmodee Extension 2 HOCKENHEIM - Allemagne
VALENCE - Espagne/Europe
Asmodee Extension 3 SINGAPOUR - Singapour
DOCKS - Circuit portuaire ficitf
Asmodee Extension 4 BUDDH - Inde
BALTIMORE - États-Unis
Asmodee Extension 5 SOTCHI - Russie
NEW JERSEY - États-Unis

Formule Dé Mini[modifier | modifier le code]

Formule Dé Mini est une version simplifiée du jeu original, qui réduit les statistiques des voitures à un mélange de “points de vie”, contrairement aux six ressources utilisées dans le jeu original[11]. Les deux circuits présents dans la boîte, imaginaires, sont plus courts que ceux de la version originale, mais restent compatibles avec les jeux de base. Le jeu ne contient pas de dé bleu de sixième vitesse, compte tenu d'un écart plus faible entre deux virages.

Aucune extension n'a jamais été produite.

Notes et références[modifier | modifier le code]