Formule 5000

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
1974 Lola T-332

La Formule 5000 (ou F5000) est une catégorie de course automobile dont diverses compétitions se sont tenues dans le monde entre 1968 et 1982. Il s'agissait d'une Formule « low-cost » ouverte à des monoplaces non carénées. La dénomination 5000 renvoie à la cylindrée maximale autorisée des moteurs (5 litres) bien que d'autres cylindrées plus modestes soient également autorisées (3,5 litres, 4,5 litres et 4,7 litres). Les écuries et constructeurs les plus notables engagés dans cette série sont McLaren, Eagle, March, Lola, Lotus.

La F5000 dans le monde[modifier | modifier le code]

USA et Canada[modifier | modifier le code]

Lola T332 de F5000 à Mallory Park

La Formule 5000 est organisée pour la première fois en 1968 dans la série SCCA Formula A, qui regroupe des monoplaces qui rapidement se dotent toutes de moteurs V8 d'origine américaine. La série s'inspire de la CanAm qui oppose des Sport-Prototypes de grosse cylindrée : l'idée est de remplacer la carrosserie enveloppante des Sport-Prototypes par une carrosserie similaire à celles des Formule 1 (roues découvertes).

La F5000 devient rapidement très populaire et de nombreux pilotes s'y sont distingués comme Mario Andretti, Jody Scheckter ou encore Brian Redman.

L'augmentation progressive des coûts et la domination des châssis Lola provoquent toutefois le déclin de la catégorie, qui s'achève en 1975. Les anciennes monoplaces sont reversées dans la série SCCA national mais la plupart des écuries de pointe remplacent la carrosserie ouverte de ses voitures par une carrosserie enveloppante pour s'engager en CanAm, le championnat renaissant de ses cendres en 1977.

Lorsque l'IMSA introduit le nouveau Championnat IMSA GT à la place de la SCCA national, les monoplaces F5000 se trouvent complètement dépassées sur le plan des performances et réformées par les écuries.

Europe[modifier | modifier le code]

L'apparition du performant moteur Ford-Cosworth DFV V8 conduit les constructeurs Cooper, Lotus et Brabham a arrêter leur production de châssis-client pour la Formule 1. Les « gentlemen-drivers » et les petites écuries privées qui s'engageaient lors d'épreuves de Formule 1 hors-championnat du monde ne peuvent plus trouver de nouveaux châssis, ce qui conduit le Royal Automobile Club à créer une nouvelle série basée sur le règlement technique de la F5000 américaine.

Contrairement au championnat américain, le championnat britannique n'attire pas les ténors européens de Formule 1. La F5000 fait la part belle aux pilotes de Formule 2 ou de fond de grille en F1. La série sert toutefois de tremplin pour de jeunes pilotes comme par exemple Peter Gethin qui s'illustrera ensuite en F1.

Bien que dénommé British F5000 series (selon les années Guards F5000, Rothmans F5000 ou Shellsport F5000), la série se dispute sur de nombreux circuits en Europe, comme à Monza, Hockenheim ou Zandvoort. La crise énergétique de 1973 et l'augmentation des coûts d'importation des gros moteurs V8 5 litres américains conduit à l'adoption de moteurs alternatifs de moindre cylindrée. Ainsi le Cosworth DOHC GA V6 de 3,5 litres est adopté par de nombreux concurrents. La March 75 A de F5000 est d'ailleurs une monoplace de Formule 1 adaptée au moteur V6 Cosworth.

En 1976, le championnat de F5000 est ouvert aux anciennes monoplaces de Formule 1 (Formule libre). Les anciennes F1 prennent rapidement le dessus et en 1978, le championnat devient le Championnat de Grande-Bretagne de Formule 1, uniquement destinés aux monoplaces de Formule 1. Les F5000 sont quant à elles autorisées à courir en Formule libre.

Australie et Nouvelle-Zélande[modifier | modifier le code]

Le championnat de Formule Tasmane, mettant aux prises des monoplaces à moteur de 2,5 litres, inclut dès 1970 les monoplaces de Formule 5000[1]. Ce championnat se dispute pendant la pause hivernale de la Formule 1 et attire notamment des pilotes de F1 comme Graham Hill et Jim Clark aux côtés des « locaux » Bruce McLaren et Jack Brabham.

La série devient ensuite, dans les années 1970, un championnat relevé qui oppose des pilotes locaux. De 1976 à 1979, le championnat devient les Australian Formula 5000 Tasman races Rothmans International Series (séparée du championnat néo-zélandais) .

Afrique du Sud[modifier | modifier le code]

En Afrique du Sud, le championnat national de F5000 se disputait avec d'anciens châssis de Formule 1.

Champions de F5000[modifier | modifier le code]

US Formula A/F5000
Année Pilote Monoplace
1967 Drapeau des États-Unis Gus Hutchison Lotus 41
1968 Drapeau des États-Unis Lou Sell Eagle Mk4
1969 Drapeau des États-Unis Tony Adamowicz Eagle Mk5
1970 Drapeau du Canada John Cannon McLaren M10B
1971 Drapeau du Royaume-Uni David Hobbs McLaren M10B
1972 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Graham McRae McRae GM1
1973 Drapeau de l'Afrique du Sud Jody Scheckter Trojan T101
Lola T330
1974 Drapeau du Royaume-Uni Brian Redman Lola T332
1975 Drapeau du Royaume-Uni Brian Redman Lola T332
Lola T400
1976 Drapeau du Royaume-Uni Brian Redman Lola T332C
Monoplace CanAm
1977 Drapeau de la France Patrick Tambay Lola T333CS
1978 Drapeau de l'Australie Alan Jones Lola T333CS
1979 Drapeau de la Belgique Jacky Ickx Lola T333CS
1980 Drapeau de la France Patrick Tambay Lola T530
1981 Drapeau de l'Australie Geoff Brabham Lola T530
VDS 001
1982 Drapeau des États-Unis Al Unser Jr. Frissbee GR2
Frissbee GR3
1983 Drapeau du Canada Jacques Villeneuve Frissbee GR2
Frissbee GR3
1984 Drapeau de l'Irlande Michael Roe VDS 002
VDS 004
1985 Drapeau des États-Unis Rick Miaskiewicz Frissbee GR3
1986 Drapeau du Canada Horst Kroll Frissbee KR3
British F5000 Championship
1969 Drapeau du Royaume-Uni Peter Gethin McLaren M10A
1970 Drapeau du Royaume-Uni Peter Gethin McLaren M10B
1971 Drapeau de l'Australie Frank Gardner Lola T192
Lola T300
1972 Drapeau des Pays-Bas Gijs van Lennep Surtees TS11
1973 Drapeau de la Belgique Teddy Pilette Chevron B24
1974 Drapeau du Royaume-Uni Bob Evans Lola T332
1975 Drapeau de la Belgique Teddy Pilette Lola T400
1976 Drapeau du Royaume-Uni David Purley Chevron B30
Tasman Series F5000
1970 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Graeme Lawrence Ferrari 246T
1971 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Graham McRae McLaren M10B
1972 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Graham McRae McRae GM1
1973 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Graham McRae McRae GM1
1974 Drapeau du Royaume-Uni Peter Gethin Chevron B24
1975 Drapeau de l'Australie Warwick Brown Lola T332
Championnat d'Australie des pilotes
- CAMS Gold Star F5000
1971 Drapeau de l'Australie Max Stewart Mildren
1972 Drapeau de l'Australie Frank Matich Matich A50
1973 Drapeau de l'Australie John McCormack Elfin MR5
1974 Drapeau de l'Australie Max Stewart Lola T330
1975 Drapeau de l'Australie John McCormack Elfin MR6
1976 Drapeau de l'Australie John Leffler Lola T400
1977 Drapeau de l'Australie John McCormack McLaren M23
1978 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Graham McRae McRae GM3
1979 Drapeau de l'Australie Johnnie Walker Lola T332
1980 Drapeau de l'Australie Alfredo Costanzo Lola T430
1981 Drapeau de l'Australie Alfredo Costanzo McLaren M26

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) 1970 Tasman Season

Lien externe[modifier | modifier le code]