Machine-Readable Cataloging

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Format MARC)
Aller à : navigation, rechercher

Les formats MARC (acronyme de MAchine-Readable Cataloging) sont des formats d'échange de données bibliographiques permettant d'informatiser les catalogues de bibliothèques.

Historique[modifier | modifier le code]

Le format MARC a pour origine la Bibliothèque du Congrès. Les travaux conduisant à l'adoption du format commencent en 1965 et sont pilotés par l'informaticienne Henriette Avram. Le projet pilote aboutit en juin 1968 et c'est en mars 1969 qu'est lancé le premier service d'échanges de notices au format MARC.

Principes[modifier | modifier le code]

Article connexe : ISO 2709.

Le format MARC se présente comme une succession de champs de données, de longueur variable ou fixe portant chacun une étiquette (un nombre de 3 chiffres), et pour les champs de longueur variable deux indicateurs et des sous-champs, eux-mêmes de longueur variable ou fixe. les délimiteurs de sous-champs dans un même champ sont caractérisés par le caractère dollar ($). Les sous-champs sont, soit répétables (duplicables pour accueillir une donnée de même niveau) soit non répétables.

Certains champs sont définis de manière précise par l'IFLA, mais il est possible pour les utilisateurs de créer des étiquettes locales comportant le chiffre 9. Ces données ne sont pas susceptibles d'être exportées au niveau international.

Grâce au développement des interfaces utilisateurs informatiques, les échanges de données MARC avec ce type de structure sont considérablement facilités entre bibliothèques. Ces formats structurés facilitent également la saisie des données bibliographiques dans des systèmes informatisés, qui peuvent offrir des filtres et/ou grilles de saisie par type de document facilitant ainsi le renseignement des champs qui concernent les documents qu'ils cataloguent. L'IFLA a défini de nombreux champs pouvant être utilisés pour des documents extrêmement divers. Certains formats MARC sont pré-structurés selon des grilles par type de document, ce qui a permis de créer des grilles pour presque tous les supports existants.

Beaucoup d'interfaces de saisie permettent de cacher totalement les grilles MARC en présentant des rectangles de saisie correspondant à chacune des données utiles.

Variantes[modifier | modifier le code]

Plusieurs variantes nationales et internationales ont vu le jour :

  • USMARC : format national aux États-Unis
  • CAN/MARC : format national au Canada
  • MARC 21 : fusion d'USMARC, d'AUSMARC (Australie), d'UKMARC (Royaume-Uni) et de CANMARC, reconnue par l'IFLA comme format d'échange. Sa maintenance est effectuée par la Bibliothèque du Congrès.
  • INTERMARC utilisé par la Bibliothèque nationale de France
  • UNIMARC : créé par l'IFLA en 1977. Initialement, il fut conçu pour être un format d'échange entre les autres formats MARC. Il suffisait alors de développer des programmes de conversion entre UNIMARC et chaque format et cela limitait alors les développements nécessaires. Depuis, il a été utilisé comme les autres formats et c'est par exemple devenu le format officiel d'échange de données en France.

Le format InterMARC, conçu à l'origine comme le format national français, est utilisé de manière interne par la Bibliothèque nationale de France, la Bibliothèque municipale de Fresnes et les bibliothèques des conservatoires de musique de Paris et Lyon.

La copie d'un catalogue au format MARC sur un support informatique est définie par la norme ISO 2709.

MARC et XML[modifier | modifier le code]

Le monde des bibliothèques cherche à s'affranchir des formats MARC, dont la conception est obsolète et s'oriente vers des formats de données qui séparent les données de leur description et donc vers la famille des formats XML. Aux États-Unis, le réseau de développement de la Bibliothèque du Congrès a développé deux schémas différents

  • Le schéma MARC XML qui permet de représenter sous forme XML l'ensemble des champs du format MARC21
  • Le schéma MODS (Metadata Object Description Schema) qui se situe entre des formats simplifiés orientés utilisateurs tels que le Dublin Core et le format MARC XML. Il est plus simple, mais moins complet que ce dernier.

En France, le projet BiblioML du Ministère de la Culture et de la Communication - Mission de la recherche et de la technologie a défini le format BiblioML qui est une représentation XML des formats bibliographiques et autorités UNIMARC.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • ISO 5426, Extension du jeu de caractères latins codés employé pour l’échange d’informations bibliographiques

Liens externes[modifier | modifier le code]