Forest (Bruxelles)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Forest (Belgique))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Forest et Vorst.
Forest
(nl) Vorst
Le beffroi de l'Hôtel de ville de Forest
Le beffroi de l'Hôtel de ville de Forest
Blason de Forest
Héraldique
Drapeau de Forest
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Arrondissement Bruxelles-Capitale
Bourgmestre Marc-Jean Ghyssels (PS)
Majorité PS-Ecolo-FDF (01/12/2012)
Sièges
PS
MR
Ecolo
FDF
cdH
37
14
10
7
3
3
Section Code postal
Forest 1190
Code INS 21007
Zone téléphonique 02
Démographie
Gentilé Forestois(e)[1]
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
53 418 ()
48,07 %
51,93 %
8 547 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
22,27 %
63,17 %
14,57 %
Étrangers 28,25 % ()
Taux de chômage 21,58 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 11 810 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 49′ N 4° 19′ E / 50.817, 4.317 ()50° 49′ Nord 4° 19′ Est / 50.817, 4.317 ()  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
6,25 km2 (2005)
1,79 %
0,17 %
93,25 %
4,78 %
Localisation
Situation de la commune au sein de la Région de Bruxelles-Capitale
Situation de la commune au sein de la Région de Bruxelles-Capitale

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Forest

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Forest
Liens
Site officiel forest.irisnet.be

Forest [fɔʀɛ][2] (en néerlandais : Vorst) est l'une des 589 communes de Belgique et une des 19 communes de Bruxelles-Capitale. Elle est officiellement bilingue, comme toutes les communes bruxelloises, et comptait 54 511 habitants au 1er août 2013, selon le dernier recensement de la commune, pour une superficie de 6,24 km².

Elle est limitrophe des communes d'Uccle, Ixelles, Saint-Gilles et Anderlecht dans la Région de Bruxelles-Capitale, et de Drogenbos en Région flamande.

On trouve également à Forest un des points culminants de la région bruxelloise, « l’Altitude 100 » (à environ 100 m, mais les communes de Watermael Boitsfort et Auderghem connaissent des élévations à plus de 120m) où se situe l’église Saint-Augustin, un des rares édifices religieux bruxellois attachés au style Art déco, très présent dans la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme latinisée Forestum en 1105, puis Forest en 1130.

Mot à mot « forêt » (ancien français forest « forêt, territoire soustrait à l'usage général et dont le roi se réserve la jouissance »). Ce toponyme se réfère au bois dont l'usage était réservé au souverain (bas latin forestum « forêt relevant de la cour de justice du roi », de forum « tribunal »), du latin forestis « propre au domaine »)[3],[4], en l'occurrence le duc de Brabant.

Histoire et patrimoine[modifier | modifier le code]

Jusqu'au XIXe siècle, le haut de la commune abritait des forêts et des bois alors que le bas était marécageux. De son aspect boisé, Forest a gardé plusieurs vestiges comme le parc Duden (23 ha, terrain de chasse de Charles Quint), le parc du Bempt (14 ha, qui héberge le petit train vapeur de Forest) ou encore le parc de Forest (13 ha, créé par le roi Léopold II).

Sainte-Alène[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Aline de Dilbeek.

Abbaye de Forest[modifier | modifier le code]

L'ancienne Abbaye (derrière laquelle on voit le clocher de Saint-Denis
Article détaillé : Abbaye de Forest.

La maison communale[modifier | modifier le code]

Situé rue du Curé, l'hôtel communal, de style Art déco est l'œuvre de l'architecte Jean-Baptiste Dewin; sa construction débuta en 1935 et son inauguration eu lieu en 1938. De nombreux artistes ont participé à son parachèvement, dont Victor Rousseau, Lucien Hoffman, Georges Balthus, Florent Colpaert, Jacques Marin, etc. L'hôtel communal occupe une superficie de 4 230 m². Au nord-ouest de celui-ci, jaillit un beffroi de 48 mètres de hauteur.

Le monument aux morts[modifier | modifier le code]

Situé sur le square Omer Denis, érigé en l'honneur des 165 soldats forestois qui ont donné leur vie durant la Première Guerre mondiale (1914-1918). Une œuvre du sculpteur Victor Rousseau et de l'architecte Joseph Van Neck se trouvant sur l'emplacement de l'ancienne église abbatiale en face de l'Hôtel communal. Les deux figures féminines centrales incarnent respectivement le Souvenir glorieux et l’Hommage aux morts.

La Fontaine Saint-Benoît[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la fin du siècle dernier, les ménagères se rendaient à la fontaine pour y laver leurs linges. De nombreuses sources d'eau de la commune s'y déversent afin d'alimenter la fontaine Saint-Benoît.

Les quartiers[modifier | modifier le code]

Article connexe : Liste des rues de Forest.
Le kiosque de la place Saint-Denis

Forest est une commune divisée en quartiers assez distincts les uns des autres.

On peut, cependant, la diviser en trois parties :

  • le haut de Forest avec son quartier bourgeois (aux environs de l'avenue Molière et de l'Altitude 100) ;
  • le bas (Place Saint-Denis), plus populaire et animé, qui offre des rassemblements annuels comme les fêtes médiévales. Et surtout très animé dans la partie Nord de la Place Saint-Denis ;
  • un troisième quartier est également présent, celui des industries et entreprises jouxtant la commune de Drogenbos. Mais on y trouve peu d'habitations.

Evolution de la population[modifier | modifier le code]

Année 1830 1846 1856 1866 1876 1880 1890 1900 1910 1920 1930 1947 1961 1970 1980 1990 2000 2010
Habitants 980 1.324 1.456 2.184 3.504 4.182 5.885 9.509 24.228 31.152 39.594 47.370 51.503 55.135 51.314 47.178 45.555 50.258
Index 100 135 149 223 358 427 601 970 2.472 3.179 4.040 4.834 5.255 5.626 5.236 4.814 4.648 5.128
chiffres INS - 1830 = Index 100


Économie[modifier | modifier le code]

La commune abrite une importante usine automobile du constructeur allemand Audi, produisant le modèle A1. L'usine appartenait précédemment au groupe Volkswagen et produisait les modèles Polo et Lupo.

Sur le territoire de Forest se trouvent également une importante maison d'arrêt, ainsi qu'une salle de spectacle célèbre, Forest National.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Le moulin à eau de la Petite Île à Forest, dessin par Léon van Dievoet, 1939
  • Charles Lecocq (1901-1922) - Poète qui mourut à Forest
  • André Baillon (1875 - 1931) - Écrivain francophone qui vécut à Forest.
  • Fernand Bernier (1902 - 1969) - Écrivain francophone qui vécut à Forest.
  • Irène et Yvonne Bugod - Pianistes. Elles forment un duo (deux pianos et quatre mains) spécialisé dans la musique de la première moitié du XXe siècle.
  • Esther Deltenre, actrice pour le cinéma belge y décède en 1958.
  • Jean Delville (1867 - 1953) - Artiste peintre.
  • Louise De Hem, artiste peintre construisit à Forest sa maison-atelier qu'on attribue à Ernest Blérot mais que Borsi attribue à Louise De Hem elle-même.
  • Jean-Baptiste Dumonceau (1760 - 1821) - Comte de Bergendael, Maréchal de Hollande, il servit dans l'armée française et fut fait Comte de l'Empire par Napoléon Bonaparte. La chapelle Saint-Alène de l'église Saint-Denis abrite une pierre sépulcrale qui rappelle qu'il y a été enterré.
  • Stuart Merrill (1863 - 1915) - Écrivain francophone d'origine américaine qui vécut à Forest.
  • Nicolas Meeùs - Professeur à l'Université de Paris-Sorbonne (théorie musicale, histoire de la théorie, analyse musicale). Rédacteur en chef de la revue Musurgia (Paris).
  • Jean Preckher (1866 - 1939) - Compositeur et chef d'orchestre forestois.
  • Victor Rousseau (1865 - 1954) - Sculpteur né à Feluy, il quitta sa ville natale pour s'installer à Forest, avenue Van Volxem, où il travailla et mourut. Ses œuvres s'imprégnèrent de purification et d'Hellénisme. Nous lui devons par exemple à Forest le monument aux morts et les deux œuvres en pierre bleue qui ornent la façade de l'Hôtel communal.
  • Raymond Goethals (1921-2004) - Entraîneur de football qui mena notamment l'Olympique de Marseille à la victoire en coupe d'Europe (1993).
  • Marguerite Bervoets (1914-1944) - Résistante guillotinée à la prison de Wolfenbüttel (Allemagne) le 8 août 1944
  • Paul Vanden Boeynants (1919-2001). Homme politique de tendance démocrate chrétienne. Il fut deux fois Premier Ministre.
  • Piet Volckaert (1901-1973) -Artiste peintre
  • Micha Wald (1974- ...) - Scénariste et réalisateur belge. Son film "Voleur de chevaux" a été sélectionné pour la 46e Semaine de la Critique du Festival de Cannes en 2007.
  • Pierre Efratas, romancier (1951 - ...). Auteur de romans d'aventures historiques et de nouvelles fantastiques ainsi que d'ouvrages lexicaux, de traduction et de biographie, publiés en Belgique, en France et au Québec.
  • Vincent Wens, (1983-...). Physicien, docteur de l'Université Libre de Bruxelles, il tira sa renommée de ses travaux sur le "resting state network" qui permirent une meilleure compréhension de la signification de l'état de repos.

L'INRACI et la NARAFI[modifier | modifier le code]

La commune de Forest abrite au sein du parc Duden et dans les alentours de la place Albert les deux plus anciennes écoles de cinéma de Belgique, l'INRACI et la NARAFI, fondées en 1938 par le cinéaste documentariste Henri Storck.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Jean Germain, Guide des gentilés : Les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française,‎ 2008 (lire en ligne), p. 21.
  2. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Louvain-la-Neuve, Peeters,‎ 1994, p. 106
  3. A. Vincent, Les noms de lieux de la Belgique, Bruxelles,‎ 1927
  4. Jules Herbillon, Les noms des communes de Wallonie, Bruxelles, Crédit communal, coll. « Histoire » (no 70),‎ 1986

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]