Forel-sur-Lucens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Forel-sur-Lucens
Blason de Forel-sur-Lucens
Héraldique
Vue du village
Vue du village
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Broye-Vully
communes limitrophes
(voir carte)
Prévondavaux, Cheiry, Surpierre, Cremin, Lucens, Villars-le-Comte
Syndic Jean-Jacques Badoux
Code postal 1526
N° OFS 5672
Démographie
Gentilé Forellois
Population 150 hab. (31 décembre 2013)
Densité 53 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 43′ 38″ N 6° 49′ 27″ E / 46.727224, 6.82416346° 43′ 38″ Nord 6° 49′ 27″ Est / 46.727224, 6.824163  
Altitude 677 m
Superficie 283 ha = 2,83 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Forel-sur-Lucens

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Forel-sur-Lucens

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Forel-sur-Lucens
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Forel-sur-Lucens est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de la Broye-Vully.

Géographie[modifier | modifier le code]

Forel-sur-Lucens est situé sur un plateau dominant la vallée de la Broye[3].

Selon l'Office fédéral de la statistique, la commune mesure 2,83 km2[2]. 5,7% de cette superficie correspond à des surfaces d'habitat ou d'infrastructure, 76,3% à des surfaces agricoles, 18,7% à des surfaces boisées et 0,0% à des surfaces improductives[2]. La localité est composée de Forel-dessous, à 672 mètres d'altitude, et de Forel-dessus, à 700 mètres d'altitude. Les communes limitrophes de Forel-sur-Lucens sont Cremin, Lucens et Villars-le-Comte dans le Canton de Vaud et Prévondavaux, Cheiry et Surpierre dans le canton de Fribourg.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Forel-sur-Lucens
Prévondavaux Cheiry Surpierre
Villars-le-Comte Forel-sur-Lucens Cremin
Lucens

Histoire[modifier | modifier le code]

Forel-sur-Lucens est cité pour la première fois vers 1200 sous le nom de Forest. Le village est à cette époque une petite seigneurie dépendant des Savoie. Il fait partie du bailliage de Moudon à l'époque bernoise (1536-1798), puis du district de Moudon dès 1798. En 1834, une classe est installée dans la chapelle, qui est détruite en 1888. Les pierres sont utilisées pour construire une école, fermée en 1968. La chapelle actuelle date de 1951[3]. Depuis la réorganisation territoriale du canton de Vaud le 1er janvier 2008, la commune fait partie du district de la Broye-Vully.

Le 30 novembre 2014, les communes de Brenles, Chesalles-sur-Moudon, Cremin, Forel-sur-Lucens, Lucens et Sarzens décident de fusionner. La nouvelle commune verra le jour le 1er janvier 2017 sous le nom de Lucens[4].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Forel-sur-Lucens

Les armes de la commune de Forel-sur-Lucens se blasonnent ainsi :
D'azur à l'agneau pascal d'argent, la croix d'or et la bannière de gueules à la croix d'argent[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon l'Office fédéral de la statistique, Forel-sur-Lucens possède 150 habitants en 2013[1]. Sa densité de population atteint 53 hab./km².

Le graphique suivant résume l'évolution de la population de Forel-sur-Lucens entre 1850 et 2010[6] :

Transports[modifier | modifier le code]

Forel-sur-Lucens est proche de la route principale reliant Lucens à Yvonand. Au niveau des transports en commun, la ligne de car postal reliant Moudon à Lucens fait un arrêt à Forel-dessous.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Statistique annuelle de la population vaudoise au 31.12.2013 », sur Statistiques Vaud (consulté le 28 juillet 2014)
  2. a, b et c « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. a et b « Forel-sur-Lucens » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne. consulté le 10/07/2012
  4. « C'est «Oui» pour un mariage à six autour de Lucens », La Liberté,‎ 30 novembre 2014 (consulté le 2 décembre 2014)
  5. [(fr) Annexe à l'arrêté relatif aux armoiries communales (AAC) du 10 février 1925 (175.12.1) (page consultée le 11 septembre 2011)]
  6. [zip] « Evolution de la population des communes 1850-2000 », sur Office fédéral de la statistique (consulté le 29/02/2012)

Sur les autres projets Wikimedia :