Ford Escort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Ford Escort est une voiture du groupe américain Ford.

Il s'agissait à l'origine d'un modèle conçu à destination du marché européen. Le nom Escort fut malgré tout appliqué à différents modèles produits en Amérique du Nord, bien que certains n'avaient aucun point commun avec l'Escort européenne. Afin de promouvoir son nouveau modèle qui accusait un net retard technique sur la production de l'époque (Peugeot 204, Fiat 128, Simca 1100, Renault 6...), Ford engagea rapidement l'Escort en compétition en la confiant notamment à Roger Clark qui remportait aussitôt le Circuit d'Irlande 1968. Ses succès en rallye n'allaient pas se démentir et Ford remportait avec la "mark one" (Mk1) le championnat d'Europe des rallyes en 1968, 1969 et le marathon Wembley-Mexico 1970. L'arrivée de la "mark two" (Mk2) allait confirmer ce potentiel sportif, championne du monde des rallyes 1979 et permettait à Björn Waldegård de remporter le premier titre de champion du monde des rallyes pilote, puis en 1981 à Ari Vatanen de remporter lui aussi le Championnat du Monde des Pilotes.

En 1980, elle passe de l'archaïsme technique (propulsion, essieu rigide, moteurs en fonte) à la modernité (traction, roues arrière indépendantes, et moteur transversal coiffé d'une culasse en alliage). Elle est élue Voiture européenne de l'année en 1981.

Les Escort européennes[modifier | modifier le code]

Le nom Escort avait déjà été utilisé dans les années 1950 pour désigner la version break de la Ford Anglia 100E.

Ford Escort Mk I (1968 - 1975)[modifier | modifier le code]

Ford Escort Mark I
Image illustrative de l'article Ford Escort

Marque Drapeau : États-Unis Ford
Années de production Jan 1968 - Nov 1974
Classe Compacte
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 939 cm³ 4 cylindres OHV
1,098 cm³ 4 cylindres OHV
1,298 cm³ 4 cylindres OHV (1300 & GT),
1,558 cm³ 4 cylindres (Twin Cam)
1,994 cm³ 4 cylindres (RS2000)
Position du moteur Avant
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide 767 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Compacte 2 portes
Compacte 4 portes
Break 3 portes
Dimensions
Longueur 4045 (Berline)
4084 (Break) mm
Largeur 1570 mm
Hauteur 1486 mm
Empattement 2400 mm
Chronologie des modèles
Précédent Ford Anglia Ford Escort MkII Suivant
  • 940 - 36 ch DIN
  • 1100 - 45 ch DIN
  • 1300 - 52 ch DIN
  • 1300 GT - 72 ch DIN
  • Sport - 72 ch DIN
  • Mexico - 86 ch DIN
  • RS 2000 - 100 ch DIN
  • Twin cam - 115 ch DIN
  • RS 1600 - 120 ch DIN

Ford Escort Mk II (1975 - 1980)[modifier | modifier le code]

Ford Escort Mark II
Image illustrative de l'article Ford Escort

Marque Drapeau : États-Unis Ford
Années de production 19741980
Classe Compacte
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 1.1L  4 cylindres OHV "Ford Kent engine"
1.3 L 4 cylindres OHV "Kent"
1.6 L 4 cylindres OHV "Kent"
1.6 L 4 cylindres OHC "Pinto" (RS Mexico)
1.8 L 4 cylindres DOHC "Cosworth BDA" (RS1800)
2.0 L 4 cylindres OHC "Pinto" (RS2000)
Position du moteur Avant
Transmission Propulsion
Poids et performances
Poids à vide 880 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Compacte 2 portes
Compacte 4 portes
Break 3 portes
Dimensions
Longueur 3975 (Berline)
4140 (Break) mm
Largeur 1570 mm
Hauteur 1414 mm
Empattement 2400 mm
Chronologie des modèles
Précédent Ford Escort MkI Ford Escort MkIII Suivant
  • 940 - 36 ch,
  • 1100 - 44 ch
  • 1100 2V - 54 ch,
  • 1300 - 54 ch,
  • 1300 2V - 70 ch,
  • 1600 - 84 ch
  • Mexico - 88 ch
  • 2000 RS -110 ch
  • 1800 RS -120 ch

Ford Escort Mk III (1980 - 1986)[modifier | modifier le code]

Ford Escort Mark III
Image illustrative de l'article Ford Escort

Marque Drapeau : États-Unis Ford
Années de production 19801986
Classe Compacte
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 1.117 L 4 cylindres OHV "Valencia"
1.117 L 4 cylindres OHV "CVH"
1.296 L 4 cylindres OHV "CVH"
1.596 L 4 cylindres OHV "CVH"
Position du moteur Avant
Transmission Traction
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 3 & 5 portes
Break 3 & 5 portes
Cabriolet 2 portes
Châssis Plateforme Ford 'Erika'
Chronologie des modèles
Précédent Ford Escort MkII Ford Escort MkIV Suivant
Escort Mark III 3-door estate 1980–1986.
Escort Mark III RS1600i (sporting version).
Escort Mark III Cabriolet 1983–1986.
  • 1100
  • 1300
  • 1400 LASER
  • 1600
  • 1600 DC
  • 1600 XR3 - 96 ch
  • 1600 XR3i - 105 ch
  • 1600 RS 1600i - 115 ch
  • 1600 RS Turbo - 132 ch

Ford Escort Mk IV (1986–1990)[modifier | modifier le code]

Ford Escort Mark IV
Image illustrative de l'article Ford Escort

Marque Drapeau : États-Unis Ford
Années de production 19861990
Classe Compacte
Moteur et transmission
Moteur(s) 1.117 L 4 cylindres OHV "Valencia"
1.296 L 4 cylindres OHV "Valencia"
1.118 L 4 cylindres OHV "HCS"
1.297 L 4 cylindres OHV "HCS"
1.392 L 4 cylindres OHV "CVH"
1.596 L 4 cylindres OHV "CVH"
Position du moteur Avant
Transmission Traction
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 3 & 5 portes
Break 3 & 5 portes
Cabriolet 2 portes
Châssis Plateforme Ford 'Erika'
Chronologie des modèles
Précédent Ford Escort MkIII Ford Escort MkV Suivant
1986 Mark IV Escort XR3i.

Ford Escort MkV (1990–1992)[modifier | modifier le code]

Ford Escort Mark V
Image illustrative de l'article Ford Escort

Marque Drapeau : États-Unis Ford
Années de production 19901992
Classe Compacte
Moteur et transmission
Moteur(s) 1.297 L 4 cylindres OHV "HCS"
1.388 L 4 cylindres OHV "CVH"
1.596 L 4 cylindres OHV "CVH"
1.796 L 4 cylindres OHV "Zeta"
Position du moteur Avant
Transmission Traction
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 3 & 5 portes
Break 5 portes
Cabriolet 2 portes
Chronologie des modèles
Précédent Ford Escort MkIV Ford Escort MkVb Suivant
1992 Trim specification levels

Escort, L, LX, XR3i, Ghia

Ford Escort RS 2000 16V.
Ford Escort RS 2000 16V.

Ford Escort Mk Vb (1992–1995)[modifier | modifier le code]

Ford Escort Mark Vb
Image illustrative de l'article Ford Escort

Marque Drapeau : États-Unis Ford
Années de production 19921995
Classe berline Compacte
Moteur et transmission
Énergie essence
Moteur(s) 1.297 L 4 cylindres OHV "HCS"
1.388 L 4 cylindres OHV "CVH"
1.596 L 4 cylindres OHV "CVH"
1.598 L 4 cylindres OHV "Zeta"
1.796 L 4 cylindres OHV "Zeta"
Position du moteur Avant
Puissance maximale de 105 à 145 ch
Transmission Traction avant
Boîte de vitesses manuelle
Poids et performances
Vitesse maximale 240 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 3 & 5 portes
Break 5 portes
Cabriolet 2 portes
Suspensions dur
Chronologie des modèles
Précédent Ford Escort MkV Ford Escort MkVI Suivant
1994 Trim specification levels

Escort, L, LX, Si, Ghia, Ghia Si

Ford Escort Mk VI (1995–2000)[modifier | modifier le code]

Ford Escort Mark VI
Image illustrative de l'article Ford Escort

Marque Drapeau : États-Unis Ford
Années de production 19952000
Classe Compacte
Moteur et transmission
Position du moteur Avant
Transmission Traction
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 3 & 5 portes
Break 5 portes
Cabriolet 2 portes
Chronologie des modèles
Précédent Ford Escort MkVb Ford Focus Suivant
Motorisations
  • 1.4 CFi CVH 52 kW
  • 1.4 EFi CVH 55 kW
  • 1.4 G CVH 54 kW
  • 1.6 MFi turbo CVH 132 kW
  • 1.6 EFi CVH 79 kW
  • 1.6 EFi Zetec 66 kW
  • 1.6 G/H CVH 66 kW
  • 1.6 EFi 16v GT 90 ch DOHC
  • 1.8 D 44 kW (60 ch)
  • 1.8 EFi Zetec 77/85/96 kW
  • 1.8 TD 51/66 kW
  • 2.0 EFi RS2000 150 ch DOHC[1]
  • 2.0 16v Turbo 'RS Cosworth' Cosworth 227 ch

Les Escort en rallyes[modifier | modifier le code]

Ford Escort (MkI) TC, Mexico & RS1600[modifier | modifier le code]

Ford Escort RS1600 en rallye

Au début de l'Escort, il a été conçu une version plus performante pour les rallyes et les courses en général, l'Escort "Twin Cam". Son moteur provient de chez Lotus (1 558 cm3, 8 soupapes, double arbres à came en tête): il avait été initialement développé pour la Cortina Lotus.

L'équipe Ford était pratiquement imbattable dans les années 1960 ou début 1970. Une de ses plus grandes victoires a été obtenue au rallye de la Coupe du Monde Londres-Mexico, avec Hannu Mikkola et Gunnar Palm sur Ford Escort 1850 GT.

Cette victoire a donné lieu à la fameuse Escort "Mexico" (moteur 1,6 L "Kent"), une édition spéciale en honneur à la voiture de rallye.

Mikkola a également remporté avec la RS1600 le Rallye des 1000 lacs en 1970 (un an après Timo Mäkinen) et 1974, l'East African Safari au Kenya en 1972, et le Rallye de Nouvelle-Zélande en 1973. Après 1969 et une partie de championnat avec la version TC dans les mains de John Bloxham, de 1971 à 1974 la RS1600 a aussi obtenu quatre RAC British Rally Championship, dont deux avec Roger Clark (lauréat du RAC Rally 1972, avant les deux succès successifs de Timo Mäkinen) et un avec Billy Coleman. Le Circuit d'Irlande tombe aussi dans l'escarcelle du constructeur à cinq reprises grâce aux versions Twin Cam et RS1600, en 1968, 1969, 1970, 1971 et 1975, le Rallye d'Écosse à cinq autres (1968, 1971, 1972, 1973 et 1975), et le Rallye de l'île de Man "seulement" à quatre consécutivement (de 1970 à 1973). Les 3 victoires en WRC s'établissent comme suit: RAC Rally 1973 et 1974, et Finlande 1974. En Belgique Gilbert Staepelaere obtient 4 de ses 7 succès dans le Tour de Belgique avec une 1600 RS, en 1968, 1969, 1970 et 1972; Jean-François Piot est le principal pilote de la marque pour la France (Critérium de Touraine 1969, Critérium Jean Behra 1969, Rallye du Mont-Blanc 1970 et 1er en groupe 3 du Rallye Monte-Carlo 1972).

L'Escort TC a été Championne d'Europe des Marques en 1968 et 1969 pour Ford, avec les pilotes officiels Bengt Söderström, Roger Clark et Ove Andersson (et aussi la participation de la Cortina-Lotus en 1968)[2];

En plus de la "Mexico", la RS1600 a aussi été développée grâce à un moteur 1,6 L "Kent" 16 Soupapes; ce moteur -appelé BDA- utilise une base de mototorisation pour Formule 3, et a de fait un grondement très distinctif.

Ford Escort (MkII) RS1800 & RS2000[modifier | modifier le code]

Escort RS1800 conduite en rallye historique en 2008 par Alan Watkins
Une Escort Mk2 à un contrôle horaire.
Escort RS1800 de H. Mikkola victorieuse au RAC en 1978.
Ford Escort RS2000 en rallye

Comme avec la précédente, l'Escort MkII a eu une belle réussite en rallye. Différents modèles ont existé : Sport (Moteur 1.6 L OHV "Kent"), RS "Mexico" (Moteur 1.6 L OHC "Pinto"), RS1800 (Moteur 1.8 L DOHC "Cosworth BDA"), RS2000 (2.0 L OHC " Pinto").

Le modèle RS1800 (Moteur BDA Cosworth) est conçu et développé pour faire de l'Escort une des meilleurs voitures de rallye du moment.

L'Escort de rallye est une voiture très améliorée, caisse fortement renforcée, extensions d'ailes pour le passage de roues larges, et souvent par le montage de quatre longue portée pour les étapes de nuit. Le moteur BDA sera porté à 2,0 L et produira jusqu'à 270 ch (201 kW, 274 ch) en 1979. Il a été complété par une transmission renforcée, une boite ZF cinq vitesses à crabots, des suspensions spécifiques et une multitude d'autres améliorations mineures.

Les Escort RS 1800 puis RS 2000, permettront à Ford de briller en rallye durant les années 1970 et au début des années 1980.

Durant le Championnat du monde des rallyes 1979, Björn Waldegård remporte le premier titre décerné à un pilote, devant ses équipiers Hannu Mikkola (2e) et Ari Vatanen (5e). Cette même année Ford sera Champion du monde des constructeurs.

Ce titre, malgré une présence quasi permanente au plus haut niveau, sera le seul jusqu'en 2006 (année où Marcus Grönholm et Mikko Hirvonen remportent le titre constructeur avec la Ford Focus WRC RS 06).

  • Ari Vatanen remporte le titre des pilotes en 1981, une fois encore au volant d'une RS1800. Cette victoire est acquise malgré l'arrivée sur la scène mondiale de l'Audi Quattro.
  • Ford est champion du monde des rallyes "constructeurs" en 1979, après avoir été vice-champion en 1977 et 1978 (3e en 1976, 1980 et 1981).
  • Björn Waldegård (arrivé en 1977) remporte à son volant son premier -et dernier- titre de champion du monde des pilotes en 1979 également.
  • Hannu Mikkola est vice-champion du monde en 1980.
  • Ari Vatanen (également incorporé en 1977) remporte le titre pilote à son tour en 1981.

(Le total des victoires en WRC est de 17, réparties de la sorte: RAC Rally 1975, 1976, 1977, 1978 et 1979, Safari 1977, Acropole 1977, 1979, 1980 et 1981, Finlande 1977 (avec Kyösti Hämäläinen, arrivé en 1976) et 1981, Suède 1978, Portugal 1979, Nouvelle-Zélande 1979, Québec 1979, Brésil 1981. Entre versions 1600 et 1800, le RAC est gagné à 8 reprises consécutives de 1972 à 1979. Le dernier podium du modèle RS1800 est obtenu en Suède en 1982, par Vatanen.)

(nb: la RS2000 a remporté les 24 Heures du Nürburgring en 1979 et 1980, et la Mk2 a gagné toutes les éditions du Roger Albert Clark Rally (ou RAC Rally Historique) depuis sa création en 2004 jusqu'en 2013, hormis en 2005 et 2010 pour la version Mk1)

Ford Escort (MkIII) RS 1700 Turbo[modifier | modifier le code]

Ford Escort RS 1700T en exposition à Paris.

La Ford Escort RS1700 Turbo est le premier prototype du constructeur prévu pour la réglementation "Groupe B". Le prototype est basé sur une MkIII mais transformé en propulsion et équipée d'un moteur 1,8 L Cosworth Turbo produisant 300 Ch (224 kW).

Des problèmes récurants lors de la mise au point retardèrent le lancement, ainsi que l'éclosion des voitures 4 roues motrices condamnèrent ce prototype.

Ford abandonna donc le projet pour développer son nouveau bolide : la Ford RS200.


Ford Escort (MkV) RS Cosworth[modifier | modifier le code]

Ford Escort RS Cosworth Groupe A

Si l'Escort RS Cosworth a un certain air de ressemblance extérieur à une Escort MkV "classique" , il n'en est rien mécaniquement. En effet, cette auto a été développée dans l'unique but d'une homologation en rallye en groupe A et N. Extérieurement, on distingue des ailes avant et arrière plus gonflées, ce qui trahit un élargissement des voies. De plus, des éléments de carrosserie divers (aileron "pelle à tarte" comme sur la Sierra RS Cosworth, aération sur le capot...) appuient l'aspect sportif de la voiture. Mécaniquement, La transmission intégrale est une version revue et corrigée de la Sierra Cosworth 4x4. Idem pour le moteur, implanté de manière longitudinale (et non transversalement comme sur une Escort classique). Le quatre cylindres 16 soupapes à double arbre à cames en tête est accouplé à un volumineux turbocompresseur Garrett T3. Le tout est géré électroniquement par un boitier Marelli-Weber très sophistiqué.

L'Escort RS Cosworth de Delecour en 1993.
Carlos Sainz au rallye de Finlande 1996.

Dans un premier temps, c'est une version allégée dénommée "Motorsport" qui sera produite à 5000 exemplaires pour l'homologation en compétition. Les versions routières suivantes seront plus "adoucies" afin de les rendre plus compatibles avec un usage quotidien. Il n'en reste pas moins que cette auto, conçue pour mettre fin au règne des Lancia Delta et Toyota Celica en rallye, est physique à conduire et réclame une certaine attention et maitrise de la part de son conducteur.

En rallye, l'Escort a remporté les manches asphaltes les plus prestigieuses du Championnat du monde, telles que le Tour de Corse (1993), le Rallye Sanremo (1993), en Catalogne (1993), ou encore le rallye automobile Monte-Carlo (1994), mais s'est aussi imposée sur terre notamment au Portugal (1993), au 1000 Lacs (1994), à l'Acropole (1993) et au rallye d'Indonésie (1996). Soit huit victoires en quatre saisons pleines.

De grands pilotes se sont succédé à son volant tel Miki Biasion, François Delecour (vice-champion du monde des conducteurs en 1993), Tommi Mäkinen, ou encore Carlos Sainz (3e en 1996).

Ford termine avec ce véhicule vice-champion du monde des constructeurs en 1993, puis troisième des championnats du monde 1994, 1995, et 1996.

Titres continentaux (16):
Championnat d'Europe des rallyes: 1993 Pierre-César Baroni et 1994 Patrick Snijers;
Coupe d'Amérique du Nord des rallyes Toutes Catégories, et Classe Open: 1993, 1996, et 1998 Carl Merrill;
Championnat du Moyen-Orient des rallyes: 1994, 1996 et 1997 Mohammed Bin Sulayem, 1995 Abdullah Bakhashab;
Championnat d'Afrique des rallyes: 1995 Fritz Flachberger;
Mitropa Rally Cup: 1994 Gianmarino Zenere, 1995 Wolfgang Weber et 1997 Lothar Ammelounx;
Titres nationaux (>50):
Championnat d'Autriche des rallyes: 1993 Raimund Baumschlager, 1994 Kurt Göttlicher et 1995 Willi Stengg;
Championnat de Belgique des rallyes: 1993 et 1994 (Patrick Snijers);
Championnat de Finlande des rallyes du Grand Groupe A: 1993 et 1995 Sebastian Lindholm;
Championnat de République tchèque des rallyes: 1993 Václav Blahna, puis 1996, 1998 et 1999 Ladislav Křeček;
Championnat des Pays-Bas des rallyes: 1994 Dieter Depping, 1995 et 1996 Bert de Jong, 1997 Hans Stacey et 1998 Henk Vossen;
Championnat de Turquie des rallyes: 1994 Ikender Atakan, 1995 Volkan Işık, 1996 Serdar Bostanci et 1997 Adnan Saruhan;
Championnat d'Italie des rallyes: 1994, 1995 et 1996 Gianfranco Cunico;
Championnat du Portugal des rallyes: 1994, 1995 et 1996 Fernando José Rebelo Martins Peres;
Championnat de Grèce des rallyes: 1994 et 1996 Leonídas Kyrkos;
Championnat de Suisse des rallyes: 1994 Christian Jacquillard et 1995 Olivier Burri;
Championnat d'Angleterre des rallyes: 1994 Malcolm Wilson;
Championnat d'Allemagne des rallyes: 1994 Dieter Depping;
Championnat d'Écosse des rallyes: 1995 David Gillanders;
Championnat d'Irlande des rallyes: 1995 Frank Meagher;
Championnat d'Estonie des rallyes: 1995 Ivar Raidam;
Championnat de Slovénie des rallyes: 1996 Jani Trček, 1997 et 1998 Tomaž Jemc;
Championnat du Canada des rallyes: 1996 pilotes (Toutes Catégories et Classe Open) Carl Merill, et constructeurs;
Championnat de Suède des rallyes du Grand Groupe A: 1998 Mats Jonsson;
Championnat du Pérou des rallyes: 1999 Ernesto Jochamowitz-Endesby;
Championnat de France des rallyes (asphalte): 1991, 1992 et 1993 Bernard Béguin, puis 1994 et 1995 Patrick Bernardini;
Championnat de France des rallyes (terre): 1993 François Chauche;
Championnat de France des rallyes (2e division): 1993 Jacques Tasso;
Championnat de France des rallyes (amateurs): 2001 Gérard Maurin;
Coupe de France des rallyes: 2001 Arnaud Mordacq.

Ford Escort (MkV) RS WRC[modifier | modifier le code]

L'Escort RS WRC de Sainz en 1997.

La Ford Escort RS WRC est la dernière évolution de la RS Cosworth. Ford demanda une dérogation à la FIA pour prolonger l'exploitation de sa voiture en 1997, au travers de la nouvelle réglementation WRC.

La version 1998 (équipage Thiry / Prévot).

La dérogation fut autorisée. La voiture conserve donc sa conception différente de la voiture de série (l'Escort RS Cosworth est plus longue, plus large, et son moteur est longitudinal) héritée de la Sierra RS Cosworth, mais elle perd son imposant aileron.

Elle remporte les rallyes de l'Acropole et d'Indonésie (1997).

Après ses deux victoires, Carlos Sainz est victorieux à son volant en 1997 du championnat pilotes, avec l'appoint de Schwarz et de Kankkunen dans l'équipe, Ford terminant vice-champion des constructeurs. Le Finlandais, ainsi que désormais Thiry et Vatanen, sont là encore en 1998 pour la dernière apparition de la voiture en mondial, mais ils ne remportent aucun succès, la marque terminant à une décevante quatrième place.

Titres nationaux:
Championnat de Grèce des rallyes: 1998 Leonídas Kyrkos;
Championnat de Turquie des rallyes: 1998 Adnan Saruhan;
Championnat d'Espagne des rallyes terre: 1999 Pedro Diego;
Championnat du Pérou des rallyes: 2000 Oscar Dufour;
Championnat de Slovénie des rallyes: 2002 Tomaž Jemc.

Ford, pour permettre cette ultime évolution, s'est engagé à développer une vrai WRC dès 1999. Ce sera la Focus.

Ford Escort (MkVI) RS2000 Kit-Car[modifier | modifier le code]

Pour concurrencer les Peugeot 306 Maxi, Renault Maxi Mégane, Citroën Xsara Kit-Car, Golf Gti kit-car, Opel Astra Kit-Car ou autres Seat Ibiza... Le constructeur Ford développa une version Kit-Car basée sur le modèle RS2000 de sa MkVI.

Fin de carrière[modifier | modifier le code]

La Ford Escort fut remplacée en 1999 en rallye par la nouvelle Ford Focus RS WRC.

Les Escort d'Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

1981[modifier | modifier le code]

Ford Escort Amérique du Nord

Motorisation :

  • 1.6 L CVH, 68 ch (51 kW)

1985[modifier | modifier le code]

Motorisations :

  • 1.9 L CVH, 86 ch (64 kW)
  • 1.9 L CVH, EFI, 108 ch (81 kW)

1991[modifier | modifier le code]

Ford Escort Amérique du Nord 1995-96

Motorisations :

  • 1.9 L (1 868 cm3) CVH, SEFI I4, 88 ch (66 kW) 108 ft.lbf (146 Nm)
  • 1.8 L (1 835 cm3) MPFI I4, 127 ch (95 kW) 114 ft.lbf (154 Nm) GT

1997[modifier | modifier le code]

Ford Escort Amérique du Nord 1997-2001

Motorisations :

  • 1997 2.0 L (1 986 cm3) SPI2000, SOHC I4, 110 ch (82 kW) 130 ft.lbf (169 Nm)
  • 1997 2.0 l (1 991 cm3) Zetec, DOHC I4, 130 ch (97 kW) 127 ft.lbf (183 Nm) ZX2'

ZX 2[modifier | modifier le code]

Ford ZX 2 coupé

Version coupé de l'escort. Elle disposait d'un moteur Zetec, un peu plus pointu que la variante de la Focus. Le modèle a disparu aux États-Unis en 2003, sans véritable remplaçante. Il faudra attendre 2007 et la nouvelle génération de Focus pour retrouver un coupé traditionnel 2 portes.

Modèles contemporains comparables[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

Amérique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche technique Ford Escort 2.0 RS 150 ch essence auto-selection.com
  2. Palmarès de rallyes du championnat d'Europe avant 1970

Liens externes[modifier | modifier le code]


Précédée par:
Ford Anglia (Europe)
Ford Pinto (Amérique)
Modèle successeur:
Ford Focus

Autre sens[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :