Forces navales boliviennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pavillon de la Marine bolivienne

Il existe des Forces navales boliviennes, anciennement la Marine bolivienne (en espagnol, Armada Boliviana), bien que le pays ait perdu son accès à la mer pendant la guerre du Pacifique en 1879. La Bolivie a de grandes rivières affluentes de l'Amazone qui sont patrouillées par cette marine fluviale pour lutter contre le trafic, de drogues ou autres et un accès au bassin de la Plata via Puerto Busch sur le Río Paraguay. Il y a aussi une présence navale bolivienne sur le lac Titicaca, le plus haut lac navigable au monde, lac partagé en son milieu par la frontière péruvienne.

La marine bolivienne prend part à de nombreuses parades et fêtes, dont le Jour de la mer (el Dia del Mar en espagnol), jour lequel la Bolivie, chaque année, demande à récupérer les côtes perdues pendant la guerre du Pacifique.

Organisation[modifier | modifier le code]

Marine bolivienne sur le lac Titicaca

En 1989, la Marine bolivienne comptait 3 800 personnes, dont 2 000 soldats dans l'infanterie et l'infanterie de marine. En 2008, les effectifs sont environ de 5 000 personnels.

Elle est organisée en six régions militaires de premier rang (« distritos navales ») et 3 autres de second rang (areas navales).

En 1993, la Marine bolivienne change de nom pour devenir la Force navale et fusionne avec le reste de l'armée.

Composition[modifier | modifier le code]

La marine bolivienne [Quand ?] est composée de 173 navires répartis ainsi :

  • 91 navires de patrouille fluviale de capacité 3 hommes
  • 37 navires de soutien logistique
  • 44 transports fluviaux

La majorité des navires servent aux patrouilles fluviales, dont un bateau de 20 mètres de long, le Santa Cruz de la Sierra. La Bolivie a également un navire de haute mer, le Libertador Simón Bolívar (navire acheté au Venezuela où il se nommait le Barquisimeto), ancré à Rosario en Argentine sur la rivière Paraná.

Aviation[modifier | modifier le code]

Deux aéronefs, utilisés par l'état-major, font partie de la marine bolivienne.

Avion Origine Type Version En service[1] Notes
Cessna 206 Stationair Drapeau des États-Unis États-Unis Utilitaire 206G Oui
Cessna 402 Drapeau des États-Unis États-Unis Utilitaire 402C Oui

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. "World Military Aircraft Inventory", Aerospace Source Book 2007, Aviation Week & Space Technology, 15 janvier 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]