Forces armées rwandaises

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FAR.
Politique au Rwanda
Image illustrative de l'article Forces armées rwandaises

Les Forces armées rwandaises (FAR) représentent l'armée du Rwanda sous le régime de Grégoire Kayibanda, puis de Juvénal Habyarimana. Cette armée était composée presque entièrement de Hutu, selon l'ethnisme en vigueur au Rwanda de 1959 à juillet 1994. En 1975, deux ans après le coup d'État de Juvénal Habyarimana, un accord d'assistance militaire est signé entre la France et le Rwanda. Dès le début de la guerre civile au Rwanda en octobre 1990, les FAR subissent une défaite, malgré la mort de Fred Rwigema, chef du FPR, qui est aussitôt remplacé par Paul Kagamé. La France envoie un contingent bien équipé pour aider les FAR à stopper le FPR. C'est l'Opération Noroit. Pour réorganiser les FAR, la France décide de mettre en place un détachement d'aide militaire dont la fonction est de former les hommes des FAR. Ce détachement d'aide militaire en vient à former indirectement les miliciens Interahamwe. Les FAR, composées en 1990 d'environ 5000 hommes, comptent plus de 50 000 hommes en 1994. Les soldats de cette armée Hutu sont les initiateurs du génocide de 1994 contre les Tutsi et les Hutu modérés. Dès le début des tueries, le FPR lance une offensive qui lui permet de gagner du terrain rapidement. Les FAR, mobilisées par le génocide trop loin du front, ne réagissent pas assez rapidement pour contrer l'attaque du FPR. Malgré leur supériorité numérique (le FPR ne compte que 15 000 hommes), les FAR sont mises en déroute. Elles entraînent dans leur sillage la milice Interahamwe et des centaines de milliers de civils Hutu qui fuient l'avancée du FPR.

Des éléments de cette armée sont encore en fuite au Zaïre (aujourd'hui République démocratique du Congo), notamment au sein des FDLR, et dans divers autres pays africains.

Depuis 1994 et la prise du pouvoir par le FPR, l'armée du Rwanda s'appelle l'Armée patriotique rwandaise, dite APR. Son nom actuel est les Forces rwandaises de défense. Les Forces armées rwandaises sont placées sur la liste officielle des organisations terroristes des États-Unis d'Amérique[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]