Forces armées en Guyane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Forces armées en Guyane
Pays Drapeau de la France France
Type Commandement interarmées
Rôle commandement
Effectif 2 200 personnes
Composée de 3e REI, 9e RIMa
Garnison Cayenne (Guyane)
Commandant général Philippe Adam

Les Forces armées en Guyane, en abrégé FAG, regroupent l'ensemble des unités militaires françaises stationnées dans ce département d'outre-mer.

Composition[modifier | modifier le code]

Elles se composent de 2200 hommes dont 1600 permanents des 3 armées, hors service militaire adapté (SMA) et hors gendarmerie.

Commandement[modifier | modifier le code]

Les FAG sont placées sous la responsabilité d'un Commandant Supérieur (COMSUP FAG), qui est lui-même sous le commandement opérationnel du chef d'état-major des armées. Le Commandant supérieur est un officier général de l'armée de terre ou de l'armée de l'air qui a habituellement le grade de général de division. Il s'agit actuellement du général de division aérienne Bernard Metz. Il est secondé par trois adjoints, un pour chaque armée et dispose d’un état major interarmées.

Soutien[modifier | modifier le code]

La Base de défense de Guyane et le groupement de soutien de la base de Guyane ont été créés le 1er janvier 2011. Ils assurent les missions de soutien au profit des Forces armées en Guyane. Le soutien commun et l’administration générale sont assurés par le Groupement de Soutien de la Base de Défense - Guyane (GSBdD).

Dispositif[modifier | modifier le code]

On trouve en Guyane les différentes composantes des forces armées françaises (armée de terre, armée de l'air et marine nationale).

Composante Terre[modifier | modifier le code]

L'armée de terre est représentée en Guyane par deux régiments d'infanterie spécialisés dans le combat en milieu équatorial :

Progression en forêt au 3e régiment étranger d'infanterie.

le 9ème RIMa (régiment d’infanterie de marine), implanté à Cayenne et Saint-Jean du Maroni qui comprend 6 compagnies :

  • 1 compagnie d'infanterie permanente (1ère cie)
  • 1 compagnie d'infanterie tournante - basée à Maripasoula (2e cie)
  • 1 compagnie proterre génie tournante (3e cie)
  • 1 compagnie de commandement et des services au quartier Loubère à Cayenne
  • 1 compagnie de maintenance au quartier de la Madeleine à Cayenne
  • 1 compagnie d'infanterie de réserve spécialisée forêt et fleuve (5e cie)
  • 1 détachement fluvial à Saint-Jean-du-Maroni (DETMARONI)

et le 3ème REI (régiment étranger d’infanterie), implanté à Kourou, Saint Georges et Régina où se trouve le Centre d'entraînement à la forêt équatoriale (CEFE). Il se compose de :

  • 1 compagnie de commandement et de soutien (CCS)
  • 2 compagnies d’infanterie légion (2e et 3e cies)
  • 1 compagnie d’appui, armée par des unités d’artillerie sol-air et du génie venant de métropole
  • 1 compagnie de réserve

Composante Mer[modifier | modifier le code]

Les patrouilleurs La Capricieuse (à gauche) et La Gracieuse amarrées à la base navale du Dégrad des Cannes.

Les forces navales disposent de la base navale du Dégrad des Cannes et utilisent ponctuellement les installations du port de Pariacabo à Kourou. Elles se composent de :

  • 2 patrouilleurs de type P400 disposant chacun d'un équipage de 29 marins :
    • La Capricieuse (P684) lancée en 1984 et entrée ne service en 1987.
    • La Gracieuse (P687) lancée en 1984 et entrée en service en 1987.
  • 2 vedettes côtières de surveillance maritime (VSCM) lancées en 2004, admises au service actif en 2005 et disposant chacune d'un équipage de 8 gendarmes maritimes :
    • La Mahury (P623)
    • L'Organabo (P624)

Composante Air[modifier | modifier le code]

Un Casa de escadron de transport Antilles-Guyane au décollage à Maripasoula.

La Guyane accueille la la base aérienne 367 « capitaine Massé », à Cayenne Rochambeau. L'escadron de transport Antilles-Guyane y est stationné. Il est composé de :

L'armée de l'air dispose également en Guyane du centre de contrôle radar militaire (CCM 06.967) implanté dans le périmètre du Centre spatial guyanais à Kourou.

Missions[modifier | modifier le code]

  • protection du territoire national et maintien de la sécurité dans la zone de responsabilité permanente unique Antilles-Guyane.
  • participer à la sécurité du Centre spatial guyanais (CSG) dans le cadre de l'opération Titan.
  • préservation des intérêts de la France dans la zone.
  • surveiller les pêches et conduire l'action de l'état en mer dans la ZEE.
  • lutter contre l’orpaillage illicite.
  • conduire ou participer à une opération militaire.
  • Secourir les populations en cas de catastrophes naturelles ou de situations humanitaires graves dans la zone.
  • Coopérer avec les Etats de la zone.

Missions accomplies par les Forces armées en Guyane[modifier | modifier le code]

  • Opération Pauline : évacuation de ressortissants européens en Haïti, 1994.
  • Opération Carbet : mission de protection et d’évacuation de ressortissants en Haïti en 2005.
  • Opération Harpie : lutte contre l'orpaillage illégal en Guyane depuis 2008.

Autres unités militaires en Guyane[modifier | modifier le code]

Un certain nombre de personnels de statut militaire servent en Guyane sans appartenir directement aux Forces armées en Guyane. Il s'agit :

  • des stagiaires et des formateurs du 3e régiment du Service militaire adapté (3e RSMA).
  • des éléments de la Gendarmerie nationale en Guyane.
  • des membres de l'unité spécialisée des sapeurs pompiers de Paris basée à Kourou.

Liens externes[modifier | modifier le code]