Forces armées de l'Ukraine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Forces armées de l'Ukraine
Armoiries de l'Armée ukrainienne
Armoiries de l'Armée ukrainienne
Branches Armée de terre
Marine nationale
Armée de l'air
Commandement
Président Petro Porochenko
Ministre de la Défense Mykhailo Koval
Chef d'État-Major des armées Mykhailo Kutsyn
Main-d'œuvre
Âges militaires obligatoire à partir de 18 ans
Service militaire 12 mois pour l'armée de terre et l'armée de l'air
18 mois pour la marine
Disponibles au service militaire 11 457 562 (2008 est.) hommes
Aptes au service militaire 7 141 814 (2008 est.) hommes
Atteignant l'âge militaire chaque année 288 605 (2008 est.)  hommes
234 916 (estimation 2010) femmes
Actifs 149 000 hommes (35ème)
Déployés hors du pays 472 (en octobre 2011)
Réservistes 1 000 000 hommes
Paramilitaires 97 000 hommes
Budgets
Budget 1,12 milliard d’euro (2008)
Pourcentage du PNB 1,11 % (2008)[1]
Industrie
Fournisseurs nationaux Complexe militaro-industriel ukrainien
Exportations annuelles 1,4 milliard d'euro de commande (2008)
Articles annexes
Grades Grades de l'Armée ukrainienne
Membre du 19e bataillon NRBC ukrainien en Irak, août 2003.

Les Forces armées de l'Ukraine (ukrainien : Збройні сили України (ЗСУ), Zbroyni Syly Ukrayiny (ZSU)) ont été formées à partir de l'armée soviétique en 1991 lors de l'indépendance de l'Ukraine.

Les forces armées de l'Ukraine comptent en 2008 149 000 militaires dans le service actif, et 1 000 000 de réservistes[2].

Actuellement, l'armée ukrainienne suit une politique atlantiste, et veut rejoindre à long terme l'OTAN.

Historique[modifier | modifier le code]

Effondrement de l'URSS[modifier | modifier le code]

Lorsqu'en 1991 l'Union des républiques socialistes soviétiques fut dissoute, 780 000 soldats de l'Armée soviétique se trouvaient en territoire ukrainien. À l'époque, il y avait un très important arsenal de guerre en Ukraine, on pouvait y compter :

Par un décret du 24 août 1991 de la Verkhovna Rada, tous les militaires présents en Ukraine, ainsi que tout le matériel de guerre furent transférés aux Forces armées ukrainiennes. De même, le ministère de la Défense est créé ce jour-là. Avec le retour des militaires Ukrainiens qui étaient stationné hors du pays, l'effectif a atteint presque un million d'hommes avant de descendre a entre 500 et 600 000 en 1994[3]. Le 28 mai 1997, un accord avec la Russie partage la flotte de la Mer Noire : l'Ukraine obtient 17 % de la flotte (soit 80 navires), et la Russie 83 % (soit 338 navires).

Réformes[modifier | modifier le code]

En 1991, l'Ukraine était divisée en trois districts militaires : le district de Kiev qui servit de base a la création de l'état-major et du ministère de la défense, le district des Carpates, et le district d'Odessa. Un problème s'est posé parce que ces districts étaient dirigés depuis Moscou, il fallait donc recréer la structure militaire en Ukraine. En décembre 1992, l'organisation militaire fut réorganisée, et quatre principaux districts furent créés : le district « Centre », le district « Ouest », le district « Sud », et le district des forces armées navales de Crimée.

Suite au Mémorandum de Budapest de 1994, l'Ukraine renonce à ses armes atomiques, et commence son démantèlement. Une grande partie des missiles sont envoyés aux forces armées de la Fédération de Russie (qui elle a décidé de garder son arsenal nucléaire), et une petite partie est détruite. Dès 1996, il n'y avait plus d'ogives nucléaires stratégique en fonction sur son territoire[4]. Lors de la conférence de Tachkent, l'Ukraine refuse de faire partie de l'Organisation du Traité de sécurité collective, qui est l'organisme militaire défensif et coopératif de la CEI.

Depuis la Révolution orange, qui a porté les pro-occidentaux au pouvoir, l'armée ukrainienne souhaite devenir un membre de l'OTAN. Cette position atlantiste a mis un gel aux coopérations militaires avec la Russie. Du fait de cela l'Ukraine développe désormais seule ses projets.

Déploiements internationaux[modifier | modifier le code]

Voici la revue des effectifs déployés par l'armée ukrainienne dans des opérations extérieures le 27 octobre 2011[5]:

Organisation et effectif[modifier | modifier le code]

Un Mil Mi-8 ukrainien en 2013.

L'armée ukrainienne est sous les ordres de Mykhailo Koval, le Ministre de la Défense. C'est lui qui gère le financement de l'armée (qui était en 2007 de l'ordre 9,9 milliards de hryvnia, soit 1,12 milliard d'euros), et la défense du territoire. Le général suprême de l'armée, et le commandant en chef est le président Petro Porochenko. C'est lui qui s'occupe des déploiements de l'armée dans le territoire et à l'extérieur des frontières, ainsi que des opérations de défense.

À 18 ans, chaque jeune homme est appelé à faire son service militaire, qui dure 12 mois pour l'armée de terre et l'armée de l'air, et 18 mois pour la marine. En 2009, les conscrits forment 47 % de l'armée ukrainienne. Cependant, les étudiants qui ont fait une préparation militaire dans leur université sont dispensés de service.

En 2008, l'armée ukrainienne professionnelle compte 191 000 soldats, dont 43 000 travailleurs civils (mécaniciens, techniciens, ingénieurs, et médecins). De même, il y a aussi 1 000 000 de réservistes. La structure de l'armée est la suivante :

  • Paramilitaires :
    • Troupes internes du ministère de l'Intérieur : 33 330 militaires (dont 600 travailleurs civils) selon une loi de 2002[8]
    • Gardes Frontière ukrainiens : 48 000 militaires (dont 6 000 travailleurs civils) selon une loi de 2003[9]
    • Forces de la Défense Civile (Ministère des Situations d'Urgence) : 10 218 militaires (dont 668 travailleurs civils) selon une loi de 1998[10].
    • Garde nationale (ministère de l'Intérieur : Création décidée lors de la crise de Crimée le 14 mars 2014, effectif annoncé de 60 000 hommes[11]. À l'origine, celle-ci avait été créée le 4 novembre 1991 après l'indépendance du pays sous la supervision directe de la Rada mais avait été démantelée le 11 janvier 2000 dans le cadre d'économies par l'ancien président Léonid Koutchma.

En 2013, les effectifs sont d'environ 180 000 personnes et il est alors prévu qu'ils baissent à 122 000 en 2017. À partir de 2014, les forces armées seront recrutées sur une base contractuelle[12]. En mars 2014, lors de crise de Crimée, le ministère de la Défense estime que seuls 6 000 hommes des 41 000 soldats d'infanterie étaient « en état de combattre »[13].

En 1997, l'Ukraine et la Pologne ont signé un accord qui prévoit la formation d'un bataillon commun de maintien de la paix. Depuis 1999, ce bataillon se trouve au Kosovo.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]