Forêt ombrophile mixte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Forêt d'araucaria
Écorégion terrestre - Code NT0101[1]

Description de cette image, également commentée ci-après

Forêt d'araucaria dans le
parc national d'Aparados da Serra, Brésil

Classification
Écozone : Néotropique
Biome : Forêts de feuillus humides tropicales et subtropicales
Géographie et climat
Superficie[2] :
216 100 km2
min. max.
Altitude[2] : - m  m
Température[2] :  °C  °C
Précipitations[2] :  mm  mm
Conservation
Statut[3] :
Critique / En danger
Ressources web :
Site du WWF

Localisation

Description de l'image  Araucaria_moist_forests_WWF.png.

La forêt ombrophile mixte ou forêt d'araucaria est une écorégion terrestre de type forêt tropicale humide située dans les régions du Sud du Brésil et du Nord-Est de l'Argentine. Elle se caractérise par la présence de conifères et notamment de pins du Paraná (Araucaria angustifolia).

Situation[modifier | modifier le code]

Étendue de la forêt ombrophile mixte.

La forêt d'araucaria couvre une superficie de 216 100 km², située dans une région de montagnes et de plateaux dans les États brésiliens de São Paulo, du Paraná, de Santa Catarina, du Rio Grande do Sul et de la province argentine de Misiones. On la trouve à des altitudes comprises entre 500 m et 1 600 m.

Climat[modifier | modifier le code]

Cette formation se développe en présence d'un climat subtropical humide, sujet au gel durant les mois d'hiver. Les précipitations annuelles sont élevées (de 1 300 mm à 3 000 mm annuellement), sans saison sèche.

Flore[modifier | modifier le code]

Pin du Paraná.

La forêt d'araucaria consiste essentiellement en une forêt humide subtropicale à feuillage persistant, avec une canopée composée de Ocotea odorifera et Ocotea catharinensis (Lauracées), Campomanesia xanthocarpa (Myrtacées), et Parapiptadenia rigida (Fabacées). Au-dessus de la canopée, le Pin du Paraná (Araucaria angustifolia) constitue une couche émergente, pouvant atteindre 45 mètres de hauteur.

Faune[modifier | modifier le code]

Cette forêt abrite plusieurs espèces menacées endémiques de la forêt atlantique, y compris le singe Hurleur brun (Alouatta guariba) et le perroquet Amazone de Prêtre (Amazona pretrei). Les forêt d'araucaria est reconnu comme une importante EBA (Endemic Bird Area en anglais), réserve de plusieurs espèces d'oiseaux endémiques.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) D. M. Olson, E. Dinerstein, E. D. Wikramanayake, N. D. Burgess, G. V. N. Powell, E. C. Underwood, J. A. D'Amico, I. Itoua, H. E. Strand, J. C. Morrison, C. J. Loucks, T. F. Allnutt, T. H. Ricketts, Y. Kura, J. F. Lamoreux, W. W. Wettengel, P. Hedao et K. R. Kassem, « Terrestrial Ecoregions of the World: A New Map of Life on Earth », BioScience, vol. 51, no 11,‎ 2001, p. 935-938.
  2. a, b, c et d (en)World Wildlife Fund, « The Terrestrial Ecoregions of the World Base Global Dataset », sur http://worldwildlife.org (consulté le 29 septembre 2012). Disponible alternativement sur : Loyola RD, Oliveira-Santos LGR, Almeida-Neto M, Nogueira DM, Kubota U, et al., « Integrating Economic Costs and Biological Traits into Global Conservation Priorities for Carnivores », PLoS ONE,‎ 2009 (consulté le 20 octobre 2012), p. Table S1. Les données de température et de précipitations sont les moyennes mensuelles minimales et maximales.
  3. (en)World Wildlife Fund, « WildFinder: Online database of species distributions »,‎ janvier 2006, données et carte consultables dans the Atlas of Global Conservation.