Forêt de Teutberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

51° 53′ 44″ N 8° 48′ 49″ E / 51.89556, 8.81361

Forêt de Teutberg
Carte de la forêt de Teutberg.
Carte de la forêt de Teutberg.
Géographie
Altitude 446 m, Barnacken
Longueur 80 km
Largeur 10 km
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Vue sur la forêt de Teutberg
Automne dans la forêt de Teutberg
Monument commémoratif de la bataille de Teutberg

La forêt de Teutberg (en allemand Teutoburger Wald) se situe en Basse-Saxe et Rhénanie-Westphalie. Elle a pendant longtemps été considérée comme le site probable de la bataille de Teutobourg qui, en l'an 9 après JC, vit les guerriers germains menés par Arminius écraser trois légions romaines. Jusqu'à la fin du XIXe siècle la montagne et la forêt étaient connues sous le nom d'Osning.

Géographie[modifier | modifier le code]

La forêt de Teutberg est l'extension nord des hautes terres centrales européennes, s'étendant à l'est vers la Weser, au sud depuis la ville d'Osnabrück et au sud-est vers Paderborn. Elle est coupée par une large vallée, où se trouve la ville de Bielefeld, séparant la forêt nord de Teutberg de la forêt sud de Teutberg. Sauf pour une petite partie dans le sud d'Osnabrück, qui appartient au land de Basse-Saxe, la quasi-totalité est situé dans le land de Rhénanie-du-nord-Westphalie.

Le point le plus haut est le Velmerstot (468 m) (au sud de Horn-Bad Meinberg). Dans la partie nord de la forêt, le point le plus haut est le Dörenberg (331 m) (nord de Bad Iburg).

La rivière Ems prend sa source dans la partie la plus méridionale de la forêt de Teutberg.

Monument et changement de nom[modifier | modifier le code]

Arminius (appelé en allemand Hermann der Cherusker c’est-à-dire « Hermann le Cherusque »), chef des tribus germaniques durant la bataille, devint une sorte de légende pour sa victoire contre les troupes romaines. Durant la renaissance nationale allemande lors des guerres napoléoniennes, il fut vu comme le premier héros de la résistance allemande à l'envahisseur étranger et un symbole de l'unité nationale. Une statue monumentale d'Arminius connue sous le nom de Hermannsdenkmal (le monument Hermann) fut érigée sur la hauteur de Grotenburg près de Detmold, près du site supposé de la bataille antique. Le monument, œuvre du sculpteur Ernst von Bandel, fut inauguré en 1875 par l'empereur Guillaume Ier, nouvel empereur de l'Allemagne réunifiée. Il eut lui-même une statue monumentale dans le nord d'Osning, appelée Porta Westfalica et construite sur la colline de Wittekindsberge dans la chaine des Wiehengebirge. Dans le but de créer un « paysage national », les monts Osning furent renommés la « forêt des monts teutons », l'ancien nom d'Osning ne survivant plus que dans l'usage des populations locales.

C'est dans cette forêt que le compositeur Johannes Brahms aimait se promener durant ses séjours à Detmold.

Source[modifier | modifier le code]