Forêt atlantique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

16° 30′ S 39° 15′ O / -16.5, -39.25 ()

Dans le domaine de la botanique et de la biogéographie, la notion de forêt atlantique désigne les forêts soumises à l'influence océanique de l'Océan Atlantique (influence qui diffère beaucoup à l'est ou à l'ouest de cet océan, notamment en raison des courants aériens et marins).

En Europe, ces forêts sont généralement dominées en zone tempérée par les feuillus à basse altitude et des résineux à haute altitude. Étant donné les vents dominants (d'ouest-en est), elle est plus humide en Europe à latitude équivalente.

En Europe[modifier | modifier le code]

La forêt atlantique forêt est principalement installée dans l'Europe de l'ouest où elle a reculé au gré des glaciations et après s'être réinstallée puis avoir fortement régressé (depuis le haut Moyen Âge ou l'époque romaine).

Elle s'étend aujourd’hui en grande partie dans des régions densément habitée et fait généralement l'objet d'une sylviculture intensive.

En 2009, son état de conservation (qui en Europe est une cible pour tous les sites du réseau Natura 2000 concernés a été jugé moyen à médiocre, dont en France[1]. Malgré des efforts et certains succès (ex : cigogne noire...) et une surface de plus en plus vaste certifiée pour une gestion et des pratiques dite durable, la biodiversité forestière semble s'y dégrader ou ne pas atteindre le "bon état de conservation" pour un certain nombre de groupes faunistiques, floristiques et de champignons[1].

En Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis et moindrement au Canada, hormis dans quelques zones montagneuses ou humides, la forêt atlantique a beaucoup régressé. Depuis 3 siècles au moins, les défrichement ont conduit à une réaffectation des sols au profit d'une agriculture intensive, de l'élevage et de la construction de grandes agglomérations concernées par une forte périurbanisation qui est encore source de pression sur la forêt.

En Amérique du Sud[modifier | modifier le code]

Mata atlântica vue par le satellite Spot

Au Brésil, la Forêt atlantique (mata atlântica en portugais) est une formation végétale de type forêt tropicale humide du Brésil. Elle s'étendait tout au long du littoral du pays, du Rio Grande do Sul au Rio Grande do Norte. C'est un hot-spot de biodiversité d'importance mondiale.

Son étendue originale était d'environ 1 290 700 km², soit 15 % du territoire brésilien actuel. Il n'en reste aujourd'hui que 95 000 km², c'est-à-dire 7,3 % de sa superficie initiale.

Elle couvrait d'importantes espaces de montagnes et collines dans les hauts-plateaux, dans les régions du sud, elle arrivait jusqu'en Argentine et au Paraguay. À cause de la déforestation, principalement depuis le XXe siècle, elle se trouve aujourd'hui extrêmement réduite en superficie, et constitue une des forêts tropicales les plus menacées au monde. Malgré son étendue réduite à quelques fragments, globalement discontinus, la biodiversité de son écosystème est extrême.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bensettiti F. et Trouvilliez J., 2009. Rapport synthétique des résultats de la France sur l'état de conservation des habitats et des espèces conformément à l'article 17 de la directive habitats. Rapport SPN 2009/12, MNHN-DEGB-SPN, Paris, 48 p. (http://inpn.mnhn.fr/docs/rapport_eval_2009.pdf)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]