Football Club Bourg-Péronnas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

FC Bourg-Péronnas

Logo du FC Bourg-Péronnas
Généralités
Nom complet Football club Bourg-Péronnas
Fondation 1942 (fusion)
Couleurs bleu et blanc
Stade Stade municipal de Péronnas
(4 800 places)
Siège 1 rue du stade,
01960 Péronnas
Championnat actuel National
Président Drapeau : France Gilles Garnier
Entraîneur Drapeau : France Hervé Della Maggiore
Site web fcbourgperonnas.fr

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France de football National 2014-2015
0

Le Football Club Bourg-Péronnas est un club français de football fondé en 1942. Il est issu de la fusion du FC Bourg-en-Bresse et de l'US Péronnas-Bourg, basés respectivement à Bourg-en-Bresse et Péronnas. À sa création, le club joue en deuxième division régionale. Malgré quelques saisons dans d'autres niveaux, le club reste dans cette division jusque dans les années 1970. Le club dispute deux saisons au plus haut niveau régional de 1974 à 1976 avant de redescendre en deuxième division, niveau dans lequel il restera jusqu'en 1990.

En 1990, le FC Bourg-Péronnas accède en Division d'Honneur et rejoint en 1994, le National 3, la cinquième division nationale. En 1997, le club poursuit son ascension et intègre le championnat de France de football amateur (D4). En 2003, le FC Bourg-Péronnas accède à troisième division : le championnat National. Cependant, il n'y restera qu'un an, avant d'être relégué en CFA en 2004 puis en CFA 2 en 2006.

Le club se reconstruit après ces relégations successives et retrouve le CFA en 2009 puis le National en 2012. Il évolue dans cette division depuis. Le club est présidé par Gilles Garnier et entraîné par Hervé Della Maggiore.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Les débuts au sein de la Ligue de Rhône-Alpes (1942-1976)[modifier | modifier le code]

Le Football Club Bourg-Péronnas naît en 1942 de la fusion entre deux clubs de la région bressane : l'US Péronnas, fondé en 1930 et devenu l'US Péronnas-Bourg en 1934, et le FC Bourg.

Depuis sa création, le club joue en « Promotion de Ligue » (PL), qui est à l'époque le deuxième niveau régional, il fait un bref passage en « Promotion de District » en 1954-1955 mais remonte aussitôt[1]. Les deux premiers de chaque groupes de ce championnat sont promus en division d'Honneur (DH) en fin de saison et ce jusqu'en 1963, quand est créé le championnat de « Promotion d'Honneur » (PH), qui vient s'intercaler entre PL et DH. En 1965, le FC Bourg Péronnas finit premier de la poule B de PL et est ainsi promu en PH[2]. Il ne s'y maintient qu'une année et est relégué en Promotion de Ligue en 1967, après avoir fini dernier de Promotion d'Honneur[3].

Le club évolue à ce niveau jusqu'en 1972, remportant une deuxième fois le titre de champion de sa poule de PL[4]. Le club va alors rencontrer le succès, en terminant la saison deuxième de son groupe dès sa première année en PH[5], puis premier l'année suivante[6].

Le FC Bourg-Péronnas fait ainsi sa première apparition en division d'Honneur (plus haut niveau régional) en 1974-1975[7], saison à l'issue de laquelle il se place à la septième place. L'année suivante, le club est relégué en PH[8].

Retour en PH et émergence (1976-1994)[modifier | modifier le code]

Le club continue d'évoluer en PH jusqu'en 1990, soit quinze ans de suite (marqués notamment par une deuxième place en 1984). Le championnat change de nom en 1985 pour devenir la « Division d'Honneur régional » (DHR). En 1990, il termine premier de sa poule et retrouve ainsi la division d'Honneur. Il finit deux fois vice-champion (en 1991 et 1993) avant de s'adjuger finalement le titre en 1994, qui lui permet d'accéder pour la première fois de son histoire à une compétitoin nationale, en l'occurrence, le championnat de National 3[1].

Lors de l'édition 1992-1993 de la Coupe de France, le FC Bourg-Péronnas se distingue pour la première fois dans la compétition. En 32e de finale, à dix minutes de la fin du match, les Bressans mènent deux buts à un face au FC Nantes de Jean-Claude Suaudeau, futur finaliste de l'épreuve. Les « Canaris » égalisent en fin de match par Zoran Vulic et obtiennent le droit de disputer une prolongation durant laquelle ils s'imposent quatre buts à deux.

Du National 3 au National (1994-2006)[modifier | modifier le code]

Le club devient champion de National 3 en 1997 et accède ainsi en National 2, qui est cette même année renommé Championnat de France amateur de football (CFA).

En 1998, le club bressan réalise la meilleure performance de son histoire en éliminant deux clubs de première division, atteignant ainsi les quarts de finale de la Coupe de France : après s'être débarrassés de Montpellier en 16e de finale par trois buts à deux, les amateurs éliminent le FC Metz, vice-champion de France cette année-là, au stade de Gerland par deux buts à zéro, avec des réalisations de Didier Collet et de Rigobert Song contre son camp. Le club « reçoit » l'Olympique lyonnais pour les quarts de finale au stade de Gerland, stade accueillant habituellement les rencontres à domicile des Lyonnais. Le match est retransmis en direct sur Canal+. Après vingt minutes de jeu, les professionnels lyonnais sont réduits à dix suite à l'exclusion d'Hubert Fournier mais les amateurs de Bourg s'inclinent finalement en deuxième période grâce à un but de Patrice Carteron.

En 2003, le FCBP réalise une nouvelle performance notable en éliminant encore un pensionnaire de Ligue 1 : le RC Strasbourg en 32e de finale par un but à zéro sur un terrain boueux grâce à un but de Jean-Christophe Durand. En 1/16 de finale, Bourg s'impose un but à zéro sur le terrain du Dijon FCO avant de recevoir Auxerre pour le compte des 8e de finale. Avec ce match, les Bressans font leur retour au stade de Gerland, cinq ans après y avoir éliminé Metz au même stade de la compétition. Les amateurs mènent un à zéro grâce à un but de Durand mais les Auxerrois de Guy Roux, futurs vainqueurs de l'épreuve, s'imposent finalement par trois buts à un grâce à l'international français Djibril Cissé. Bourg-Péronnas est revenu au stade de Gerland la saison suivante, en 16e de finale de la Coupe de France 2003-2004 contre l'Olympique lyonnais mais y a perdu de manière large par cinq buts à zéro.

En 2003, le FC Bourg-Péronnas accède à la division amateur la plus élevée : le championnat National. Cependant, il n'y restera qu'un an. Le club est relégué en CFA en 2004 puis en CFA 2 en 2006.

Lent retour au premier plan amateur (depuis 2006)[modifier | modifier le code]

Le club bressan retrouve le CFA en 2009 puis le National en 2012. Lors de la coupe de France 2011-2012, Bourg-Péronnas élimine encore un club de Ligue 1 : l'AC Ajaccio ; en 16e de finale par 3 buts à 2 après prolongations. En 8e de finale le club perd contre Olympique de Marseille 3 buts à 1 lors d'une rencontre disputée à Marseille suite à une inversion de terrain liée à des conditions météorologiques délicates en Rhône-Alpes.

La Coupe de France de football 2012-2013 va encore mettre à l'honneur les bressans. Bourg-Péronnas élimine l'AJ Auxerre au 7e tour grâce à une victoire par 1 but à 0. Au 8e tour, Bourg-Péronnas se déplace sur le Rocher au Stade Louis II. Après un match vierge et nul, ponctué de plusieurs occasions franches dont deux montants pour les bressans, c'est la séance de tirs aux buts qui va leur permettre d'éliminer l'AS Monaco 7 tirs aux buts à 6. Malheureusement, l'aventure s'arrêtera en 32e de finale contre le champion de France en titre, le Montpellier Hérault Sport Club, sur le score de 2 buts à 1.

Au niveau du championnat, le club a évolué quatre saisons en National (2003-2004, 2012-2013, 2013-2014, 2014-2015).

Résultats sportifs[modifier | modifier le code]

Bilan[modifier | modifier le code]

  • 17 saisons au niveau national depuis 1994 dont quatre saisons en National

Palmarès[modifier | modifier le code]

Parcours en Coupe de France[modifier | modifier le code]

Structures du club[modifier | modifier le code]

Identité du club[modifier | modifier le code]

Dénominations[modifier | modifier le code]

Issu de la fusion de l'US Péronnas, fondé en 1930 et devenu l'US Péronnas-Bourg en 1934, et le FC Bourg, le Football Club Bourg-Péronnas porte ce nom depuis sa création en 1942. Le club est rebaptisé « Football Bourg-en-Bresse Péronnas 01 » en juillet 2014, pour mettre en valeur le nom de la ville de Bourg-en-Bresse et le département où le club se situe (l'Ain, dont le numéro est 01)[9].

Couleurs et évolution du blason[modifier | modifier le code]

La couleur du maillot du club en 2015 est le bleu[10].

Structures sportives[modifier | modifier le code]

Équipes de jeunes[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2008-2009, le club est nommé « Meilleur club jeunes » par la Ligue Rhône-Alpes[réf. nécessaire].

Stade[modifier | modifier le code]

Le club est résident du Stade municipal de Péronnas, dont la capacité est de 4 800 places, dont 1 800 sont assises et couvertes.

Aspects juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Statut juridique et dénomination du club[modifier | modifier le code]

Le siège du club se situe au Stade municipal à Péronnas. Le club est afilié à la ligue Rhône-Alpes de football et au district de l'Ain, sous le numéro 504281[10].

Le 5 novembre 1976 les statuts d'une nouvelle association nommée « les Amis du FC Bourg-Péronnas » sont publiés au Journal officiel de la République française. Son siège est situé au stade municipal, et elle a pour vocation de « promouvoir le football et apprter son concours au FC Bourg-Péronnas par l'organisation de manifestations pour susciter des lines d'amitié entre ses membres et sympathisants »[11].

Le club est rebaptisé « Football Bourg-en-Bresse Péronnas 01 » en juillet 2014, pour mettre en valeur le nom de la ville de Bourg-en-Bresse et le département où le club se situe (l'Ain, dont le numéro est 01)[12].

Éléments comptables[modifier | modifier le code]

En 2012, pour sa dernière saison en CFA, le club a un budget annuel de 950 000 euros, dont la moitié est consacré à la formation des jeunes[13]. Avec la montée en National, le budget passe à 1 500 000 euros en 2013[14].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Anciens joueurs[modifier | modifier le code]

Un joueur aux cheveux bruns, courts, sourit. Il porte un vêtement gris.
François Clerc avec l'AS Saint-Étienne.

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Effectif de la saison 2014-2015 du FC Bourg-Péronnas, au 14 novembre 2014[15]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[16] Nom Date de naissance Sélection[17] Club précédent
999 G Drapeau de la France Callamand, SébastienSébastien Callamand 26/6/1985 (29 ans)
Oyonnax
999 G Drapeau de la France Scanella, MickaëlMickaël Scanella 10/6/1987 (27 ans)
FC Échirolles
999 D Drapeau de la France Alphonse, MickaëlMickaël Alphonse 12/7/1989 (25 ans)
AS Moulins
999 D Drapeau de la France Benmelouka, AmarAmar Benmelouka 6/5/1988 (26 ans)
AS Saint-Priest
999 D Drapeau de la France Faivre, AurélienAurélien Faivre 22/6/1978 (36 ans)
Vannes OC
999 D Drapeau de la France Goyon, YannickYannick Goyon 22/6/1981 (33 ans)
Besançon RC
999 D Drapeau de la France Lacour, QuentinQuentin Lacour 27/8/1993 (21 ans)
0 Formé au club
999 D Drapeau de la France Maarif, Mohamed RedaMohamed Reda Maarif 28/3/1990 (24 ans)
AS Lyon-Duchère
999 D Drapeau de la France Mainfroi, JimmyJimmy Mainfroi 28/3/1983 (31 ans)
Amiens SC
999 D Drapeau de la France Ogier, FlorentFlorent Ogier 21/3/1989 (25 ans)
Le Poiré-sur-Vie VF
999 D Drapeau de la France Perradin, FlorentFlorent Perradin 11/5/1992 (22 ans)
Olympique lyonnais rés.
999 M Drapeau de la France Berthomier, JasonJason Berthomier 6/1/1990 (25 ans)
AS Moulins
999 M Drapeau de la France Definod, SébastienSébastien Definod 5/1/1981 (34 ans)
AS Lyon-Duchère
999 M Drapeau de la France Dimitriou, PatricePatrice Dimitriou 11/3/1983 (31 ans)
AS Moulins
999 M Drapeau : Sénégal Diompy, LamineLamine Diompy 27/8/1985 (29 ans)
AS Lyon-Duchère
999 M Drapeau de la France Fadhloune, MohamedMohamed Fadhloune 16/2/1994 (20 ans)
FC Annecy
999 M Drapeau de la France Gaubey, JordanJordan Gaubey 24/10/1993 (21 ans)
0 Formé au club
999 M Drapeau de la France Moisy, MaximeMaxime Moisy 13/10/1992 (22 ans)
ES Troyes AC rés.
999 M Drapeau de la France Nirlo, JimmyJimmy Nirlo 23/8/1988 (26 ans)
US Créteil-Lusitanos
999 A Drapeau de la France Ba, Moulaye IdrissaMoulaye Idrissa Ba 11/11/1990 (24 ans)
EFC Fréjus Saint-Raphaël
999 A Drapeau de la France Barbet, RomainRomain Barbet 23/9/1988 (26 ans)
0 Formé au club
999 A Drapeau de la France Boussaha, LakdarLakdar Boussaha 18/7/1987 (27 ans)
JSM Béjaïa
999 A Drapeau de l'Algérie Kadi, MedhiMedhi Kadi 21/9/1994 (20 ans)
ESTAC Troyes rés.
999 A Drapeau : Sénégal flèche vers la droite Sané, PapePape Sané 30/12/1990 (24 ans) Sénégal Chamois niortais
Entraîneur(s)
  • Drapeau : France Hervé Della Maggiore
Entraîneur(s) adjoint(s)
  • Drapeau : France Francis Hudry
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : France Sébastien Rabault
Entraîneur(s) des gardiens
  • Drapeau : France Boris Berraud
Kinésithérapeute
  • Drapeau : France Vincent Tixier
Médecin(s)
  • Drapeau : France Pierre-Éric Favre



Légende

Consultez la documentation du modèle

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Un club de Coupe[modifier | modifier le code]

Au même titre qu'un club comme l'Union sportive quevillaise, par exemple, le FC Bourg-Péronnas représente un aspect sociologique de la Coupe de France : l'opinion publique aime lorsqu'un club d'une petite ville tient tête à un gros, allant parfois jusqu'à l'éliminer, on retrouve dans ces clubs l'esprit de clocher des villages. Le FC Bourg-Péronnas est ainsi souvent cité pour illustrer cette analyse[18],[19].

Rivalités et amitiés[modifier | modifier le code]

Adhésion populaire[modifier | modifier le code]

Affluences[modifier | modifier le code]

Supporters[modifier | modifier le code]

Logo en forme de cercle rouge. Dans ce cercle, il y a un cercle rouge avec un blason coloré et une croix blanche.
Logo des « Bleus Marines 2006 », ancien groupe de supporters ultras du FCBP

Un groupe de supporter dans la mouvance « ultra » se rassemble en 2004 lors de la descente de National en CFA. Au départ constitué de cinq membres, il est véritablement créé en 2006 sous le nom : « Bleus Marines 2006 »[20]. Son activité semble cesser deux ans plus tard avec la descente en CFA 2 et la perte progressive d'engouement autour du club.

Le 25 mars 2014, la création d'une nouvelle association de supporters du club est annoncée au Journal officiel. Il s'agit de « Bourg-Péronnas Fans » dont les objectifs sont : « regrouper les supporters du FC Bourg Péronnas ; organiser le soutien à l'équipe du FCBP à domicile comme à l'extérieur par l'intermédiaire de différentes animations (chants, drapeaux, tifos) ; organisation de déplacements en autocar, minibus ou voiture ; proposer des tarifs intéressants, pour les déplacements, en vendant quelques produits dérivés (écharpes, autocollants, vêtements) aux abords du stade (à Péronnas) les jours de match ; essayer de faire en sorte que le club puisse avoir des prix réduits sur les abonnements pour nos membres »[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Bilan du FC Bourg-Péronnas, savoie-foot.com, consulté le 23 janvier 2015
  2. Saison 1964-1965 de Promotion de Ligue, savoie-foot.com, consulté le 23 janvier 2015
  3. Saison 1966-1967 de Promotion d'Honneur, savoie-foot.com, consulté le 23 janvier 2015
  4. Saison 1971-1972 de Promotion de Ligue, savoie-foot.com, consulté le 23 janvier 2015
  5. Saison 1972-1973 de Promotion d'Honneur, savoie-foot.com, consulté le 23 janvier 2015
  6. Saison 1973-1974 de Promotion d'Honneur, savoie-foot.com, consulté le 23 janvier 2015
  7. Saison 1974-1975 de Division d'Honneur, savoie-foot.com, consulté le 23 janvier 2015
  8. Saison 1975-1976 de Division d'Honneur, savoie-foot.com, consulté le 23 janvier 2015
  9. Gilles Garnier, « Communiqué officiel du président Gilles Garnier », sur fcbourgperonnas.fr,‎ 30 octobre 2014 (consulté le 13 janvier 2015)
  10. a et b « Infos pratiques - F.C. Bourg-Péronnas », sur fff.fr (consulté le 25 janvier 2015)
  11. Extrait du Journal officiel de la République française, édition des lois et décrets, numéros 94 à 101, 1976, p. 6114
  12. Gilles Garnier, « Communiqué officiel du président Gilles Garnier », sur fcbourgperonnas.fr,‎ 30 octobre 2014 (consulté le 13 janvier 2015)
  13. Pierrick Monnet, « Bourg-Péronnas, la couveuse bressane », L'Humanité,‎ 15 février 2012 (lire en ligne)
  14. Delphine Convert, « Le FCBP se prépare pour le National ! », Sport, sur radioscoop.com, Radio Scoop,‎ 5 juin 2014 (consulté le 23 janvier 2015)
  15. « Saison 2014-2015 - Effectif », sur fcbourgperonnas.fr (consulté le 14 novembre 2014)
  16. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  17. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  18. Patrick Mignon, La passion du football, Odile Jacob,‎ 1998, 287 p. (ISBN 2738106110 et 9782738106117), chap. 2 (« D'un supporterisme à l'autre »), p. 212
  19. (en) Hugh Dauncey et Geoff Hare, France and the 1998 World Cup : The National Impact of a World Sporting Event, Routledge,‎ 2014, 256 p. (ISBN 1135228620 et 9781135228620), « Fans and heroes », p. 85
  20. Présentation des Bleus Marines 2006 (FC Bourg-Péronnas), ultrasmarsiglia, un blog Skyrock consacré aux ultras, 7 janvier 2006, consulté le 24 janvier 2015
  21. Annonce n° 8 - page 1588 01 - Ain ASSOCIATIONS Créations, Journal officiel Associations, 146e année, n°14, 5 avril 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :