Fontego dei Tedeschi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua : callParserFunction: function "#coordinates" was not found

Le Fondaco dei Tedeschi depuis le Rialto

L'entrepôt des Allemands, en italien, Fondaco dei Tedeschi (en vénitien Fontego dei Todeschi) est un édifice de style vénéto-byzantin, situé dans le quartier de San Marco, le long du Grand Canal à Venise en Italie et près du pont du Rialto.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les négociants allemands étant nombreux dès le XIIIe siècle, le Sénat leur assigna une bâtisse sur le Grand Canal, contigu au pont du Rialto, à usage d'habitation et de dépôt de marchandises importées de ou à exporter vers l'Allemagne. Ce bâtiment, qui fut dénommé à cette époque déjà Fontego (de fondouk, entrepôt) des Allemands, fut agrandi au XIVe siècle en incluant les maisons des Polani. Vers 1505, un violent incendie le réduisit en cendres et le Sénat abrita provisoirement les Allemands dans les maisons des Lippomano à Santa Fosca, tandis que l'entrepôt fut reconstruit en 1508, reconstruction attribuée à Pietro Lombardo, mais plus tard à Fra Giovanni Giocondo de Vérone, tandis que le décret du Sénat l'attribue à un allemand inconnu prénommé Hieronymo (Girolamo).

Les fondaco furent présidés par trois patriciens, appelés Visdomini, un peseur de marchandises public, deux comptables et un fonticajo (ou tuteur).

Des fresques de Titien (façade terrestre) et Giorgione (façade côté canal) ont orné les murs extérieurs. Dans la salle dite des banquets se trouva l'image du Sauveur, attribuée au Titien et un tableau du Tintoret avec Diana sur le chariot poursuivi par les Heures. Dans la même salle se trouvaient des cuirs dorés, gravés de fables et d'histoires peintes par Veronese et des tableaux avec Jupiter, Junon et d'autres dieux et déesses.

L'entrepôt des Allemands fut visité chaque année, la veille de Noël et le dernier jour de l'année, par le clergé de Saint-Barthélémy. Il s'y tinrent de nombreuses fêtes et au XVI-XVIIe siècle il y eut la coutume de célébrer, trois jours et trois nuits avant l'ouverture du carnaval, des bals masqués public.

À la chute de la République en 1797, l'institution commerciale du fontego fut supprimée définitivement et la propriété confisquée par le domaine public. Elle fut destinée successivement à recevoir les bureaux centraux des postes italiennes en ville. De nos jours, le complexe entier attend une relance de sa jouissance.

Sur les autres projets Wikimedia :