Fontaine du bassin Soufflot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Fontaine Pastorale.
Fontaine du bassin Soufflot
Fontaine du bassin Soufflot
Fontaine du bassin Soufflot
Présentation
Nom local Bassin Pastoral
Période ou style Second Empire
Architecte Gabriel Davioud,
Gustave Crauk
Date de construction 1862, 1884
Destination initiale adduction d'eau
embellissement
Propriétaire ville de Paris
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Commune Paris
Localisation
Coordonnées 48° 50′ 50.61″ N 2° 20′ 26.05″ E / 48.8473917, 2.340569448° 50′ 50.61″ Nord 2° 20′ 26.05″ Est / 48.8473917, 2.3405694  

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Fontaine du bassin Soufflot

La fontaine du bassin Soufflot appelé aussi le Bassin Pastoral[1] est située dans le 6e arrondissement de Paris, sur la place Edmond Rostand en face de la rue Soufflot, qui emmène au Panthéon.

Historique[modifier | modifier le code]

Au cœur du quartier latin de Paris, l'actuelle place Edmond-Rostand sur laquelle se trouve la fontaine, fut aménagée sur l’ancienne place Saint-Michel lors de la création du boulevard Saint-Michel en 1862. Elle occupe une ancienne partie de la rue de Médicis qui longe le Jardin du Luxembourg et fut renommé en 1924 en l'honneur de l'écrivain et poète français Edmond Rostand (1868-1918), auteur de Cyrano de Bergerac. La fontaine se trouve dans le prolongement de la rue Soufflot qui conduit au Panthéon.

La fontaine du bassin Soufflot a été bâtie par l'architecte Gabriel Davioud en 1862, sous le règne Louis-Napoléon Bonaparte, pour décorer l'actuelle place Edmond-Rostand dans le 6e arrondissement de Paris. La sculpture en bronze qui orne le bassin a été créée en 1862 par Gustave Adolphe Désiré Crauk et installée en 1864[2] (en 1884 selon certains sources[3]). Elle est reproduite à Cheptainville. Sa maquette en plâtre, acquise par la ville de Paris sera exposée à l'Exposition universelle de 1878. Une esquisse en galvanoplastie datée de 1876 est conservée par le Musée des Beaux-Arts de Valenciennes.

Description[modifier | modifier le code]

Une belle vasque construite par Gabriel Davioud a été agrémentée en 1884 par la sculpture en bronze de Gustave Adolphe Désiré Crauk représentant un triton et une néréïde tenant un grand coquillage, d'où l'eau jaillit et se déverse dans le bassin.

Galerie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Hélène Levadé et Hugues Marcouyeau, Les fontaines de Paris : l'eau pour le plaisir, Paris, 2008 (ISBN 978-2-915345-05-6)
  • Daniel Rabreau, Paris et ses fontaines, Paris, 1997 (ISBN 978-2-905118-80-6)
  • Dominique Massounie, Pauline-Prevost-Marcilhacy and Daniel Rabreau, Paris et ses fontaines, de la Renaissance à nos jours, Délégation à l'action artistique de la Ville de Paris. Collection Paris et son patrimoine, Béatrice de Andia. Paris, 1995 (ISBN 2-9051-1881-4)
  • Michel Gallet, Les Architectes parisiens du XVIIIe - Dictionnaire biographique et critique, Paris, Éditions Mengès, 1995 (ISBN 2-8562-0370-1)

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1] La Fête de l'eau 2001
  2. Marie-Hélène Levadé et Hugues Marcouyeau, Les fontaines de Paris : l'eau pour le plaisir, Paris, 2008 p. 187
  3. Fountains in Paris Fountains in Paris sur Wikipedia anglaise