Fonsorbes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fonsorbes
Image illustrative de l'article Fonsorbes
Blason de Fonsorbes
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Haute-Garonne
Arrondissement Arrondissement de Muret
Canton Canton de Saint-Lys
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Muretain
Maire
Mandat
Françoise Siméon
2014-2020
Code postal 31470
Code commune 31187
Démographie
Gentilé Fonsorbais, Fonsorbaises
Population
municipale
11 536 hab. (2011)
Densité 606 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 32′ 13″ N 1° 13′ 55″ E / 43.5369444444, 1.2319444444443° 32′ 13″ Nord 1° 13′ 55″ Est / 43.5369444444, 1.23194444444  
Altitude Min. 169 m – Max. 213 m
Superficie 19,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de Haute-Garonne
City locator 14.svg
Fonsorbes

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de Haute-Garonne
City locator 14.svg
Fonsorbes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fonsorbes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fonsorbes
Liens
Site web Site officiel

Fonsorbes (en occitan Fontsòrbas) est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne et la région Midi-Pyrénées.

Ses habitants sont appelés les Fonsorbais, ses habitantes les Fonsorbaises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Fonsorbes est une commune qui fait partie de l'aire urbaine de Toulouse dans le Savès à 13 km au nord-ouest de Muret sur l'ancienne ligne CFSO Toulouse - Boulogne-sur-Gesse.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Fonsorbes
Fontenilles Fontenilles,
Plaisance-du-Touch
Plaisance-du-Touch
Fontenilles,
Saint-Lys
Fonsorbes Frouzins
Saint-Lys Seysses,
Saint-Lys
Seysses

Transports[modifier | modifier le code]

Traversée par l'ancienne route nationale 632 entre Saint-Lys et Plaisance-du-Touch, cette commune est desservie par le réseau Arc-en-ciel de Haute-Garonne.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par le Touch et ses affluents l'Ousseau et la Galage

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Le territoire de la commune montre des signes d'occupation dès la préhistoire, comme l’atteste la collection Trutat au Muséum de Toulouse.
  • Les origines de Fonsorbes se situent vers le milieu du XIe siècle, quand le comte Sanche 1er d’Astarac donna aux Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem des terres à Fonsorbes (fontaines en cercle) pour y construire une commanderie dont le premier commandeur fut Forton de Hautefage. L’histoire de Fonsorbes est marquée par de nombreux épisodes[Lesquels ?], mais il ne subsiste que peu de vestiges de son passé.
  • Au XIXe siècle, la commune connaît une certaine prospérité et une activité agricole intense. Malheureusement vers la fin du siècle, le phylloxéra détruit le vignoble, sonnant le glas de l’agriculture à Fonsorbes et provoquant l’exode rural.
  • C’est au XXe siècle, entre les deux guerres, que la population atteint son minimum (528 habitants). Après 1945, peu à peu, les Toulousains reviennent s’installer à Fonsorbes, venant chercher à Fonsorbes un horizon plus vaste et plus clair, et un environnement plus serein. La décennie 1970, parallèlement à la disparition d’exploitations agricoles, voit le développement de Fonsorbes en habitats diffus, avec une population d’environ 1 100 habitants.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Fonsorbes

Son blasonnement est : D'or à un sorbier de sinople.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Commune faisant partie de la sixième circonscription de la Haute-Garonne.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2014 en cours Françoise Siméon DVG  
mars 1989 2014 Pierre Duplanté PS Conseiller général
1977 1989 Emmanuel Real    
1971 1977 Marcel Gatier    
1944 1970 Marius Taurines PCF  

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 11 536 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de plus de 10 000 habitants ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
510 531 606 661 675 733 754 806 856
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
825 868 827 841 870 879 870 864 835
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
782 653 642 564 572 560 528 562 650
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
755 882 2 049 3 241 4 252 6 909 10 397 11 536 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Jean-Baptiste.
  • Fontaine.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'éducation est assurée sur la commune de Fonsorbes de la crèche, en passant par l'école maternelle, l'école élémentaire, le collège jusqu'au Lycée Clémence Royer, le tout étant complémenté par la bibliothèque municipale et un centre aéré.

Culture[modifier | modifier le code]

Activités sportives[modifier | modifier le code]

L'Avenir Fonsorbais Rugby Féminin est une équipe de rugby à XV qui joue en première division, élite 2. C'est depuis avril 2013 le premier club féminin partenaire du Stade toulousain[3].

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]