Fondation Félix-Houphouët-Boigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fondation
Félix-Houphouët-Boigny
Le bâtiment de la fondation vu depuis les jardins.
Le bâtiment de la fondation vu depuis les jardins.
Présentation
Nom local Fondation Félix-
Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix
Période ou style Moderniste
Architecte Olivier-Clément Cacoub
Date de construction de 1977 à 1987
Dimensions 30 m
Destination actuelle Institution de recherche de l'UNESCO
Site web www.fondation-fhb.org
Géographie
Pays Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
District District autonome de Yamoussoukro
Ville Yamoussoukro
Localisation
Coordonnées 6° 47′ 49″ N 5° 15′ 53″ O / 6.796883, -5.2646946° 47′ 49″ Nord 5° 15′ 53″ Ouest / 6.796883, -5.264694  

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

(Voir situation sur carte : Côte d'Ivoire)
FondationFélix-Houphouët-Boigny

La Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix est un institut de recherche sur les questions de la paix dont le siège se trouve à Yamoussoukro en Côte d'Ivoire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Créée en 1973 sous le nom de Fondation Félix Houphouët-Boigny, elle devient en 1997 la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix. Elle est à l'origine du Congrès international sur la paix dans l'esprit des hommes en 1989 et de la déclaration de Yamoussoukro pour la paix en 1997, tous deux placés et organisés sous l'égide de l'UNESCO.

Siège[modifier | modifier le code]

Le 5 décembre 1997 à Yamoussoukro, les clefs de la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix sont remises à Federico Mayor, directeur général de l'UNESCO.

Ce projet est l'aboutissement de dix ans de travaux orchestrés par l'architecte Olivier-Clément Cacoub, pour un budget de 35 milliards de francs CFA.

« Le Président Félix Houphouët-Boigny a décidé de mettre à la disposition de la communauté internationale et des institutions de recherche de la paix en général, et en particulier de l'Unesco, la Fondation qui porte son nom, afin de contribuer au niveau international, à la recherche, à la sauvegarde, au maintien et à la promotion de la paix en Afrique et dans le monde ».

Avec ses quatre entrées disposées aux quatre points cardinaux, la Fondation abrite amphithéâtres (dont un de deux mille places), salles de réunions, salons et bureaux, afin d'accueillir toutes rencontres officielles et privées. Les liaisons horizontales entre ces espaces, répartis dans les deux bâtiments principaux, sont groupées dans le bâtiment central qui est fait de deux patios superposés et bordés de coursives. Tous ces bâtiments sont équipés d'escaliers, d'ascenseurs et d'escalators.

Les amphithéâtres sont équipés de systèmes de traduction simultanée pour huit langues, et d'une machinerie scénographique pour tous spectacles. Le réseau de télécommunication intérieure couvre l'intégralité des locaux. Enfin, toutes les salles de réunions sont sonorisées et les plus importantes ont été conçues pour un équipement audiovisuel complet.

Un effort a été fait pour l'accès à l'information d'actualité ou d'histoire, pour améliorer l'efficacité des chercheurs. Ainsi, 8800 mètres carrés sont consacrés aux équipements de collecte, de stockage et de consultation des documents, livre, informatique et muséographique. Les documents papier occupent un étage du bâtiment central sur 5200 mètres carrés de bibliothèque comprenant salle de lecture, stockage et de réunions, administration, atelier de restauration des ouvrages. L'informatique occupe les 3 600 mètres carrés de l'étage inférieur. La Fondation, connectée à Internet par la société AgenceInteractive, peut organiser des discussions entre chercheurs et diffuser les documents numériques de son fonds; collecter des documents d'intérêt pour la Fondation, -physiques ou numériques- puis collecter et gérer les diverses donations. Pour des expositions permanentes ou temporaires sont prévus le Musée de la Paix, sous la rampe de l'accès d'honneur, et, au deuxième étage du bâtiment principal, un hall d'exposition de 530 mètres carrés.

En 2012, le bâtiment de la Fondation a servi de lieu de réunion pour l’Assemblée nationale pendant les travaux de rénovation de son siège à Abidjan.

Prix Félix-Houphouët-Boigny pour la Recherche de la Paix[modifier | modifier le code]

En vertu d'une résolution de l'UNESCO adoptée en 1989 et pour rendre hommage à l'action de Félix Houphouët-Boigny, la Fondation décerne chaque année depuis 1991 un prix à une ou plusieurs personnalités ou une organisation pour leur action en faveur de la paix. En 2013, le prix est attribué à François Hollande, président de la République française.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]