Fondation Beyeler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fondation Beyeler
Fondation Beyeler
Fondation Beyeler
Informations géographiques
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Ville Riehen
Coordonnées 47° 35′ 17″ N 7° 39′ 04″ E / 47.5881, 7.65106 ()47° 35′ 17″ Nord 7° 39′ 04″ Est / 47.5881, 7.65106 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 1997
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an 340 000 (2006)
Site web https://www.fondationbeyeler.ch/fr/Home

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Fondation Beyeler
Maman, sculpture de Louise Bourgeois

La fondation Beyeler est une institution culturelle suisse de droit privé[1] située à Riehen, près de Bâle. Elle abrite la collection d'œuvres d'art moderne et contemporain rassemblée par le galeriste Ernst Beyeler et sa femme Hildy.

Origines[modifier | modifier le code]

Ernst Beyeler (1921-2010) et sa femme Hildy (1922-2008) ont rassemblé en quelques décennies de nombreuses œuvres d'art du XXe siècle (essentiellement des peintures et des sculptures). N'ayant pas d'enfants, le couple décide, en 1982, de donner leur collection et de la présenter au sein d'une fondation.

La première exposition de la collection au public se tient au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía à Madrid, en 1989, et a été ensuite montrée à la Neue Nationalgalerie de Berlin en 1993, puis à la Galerie d'art de Nouvelle-Galles du Sud de Sydney, en 1997. La fondation elle-même est inaugurée en 1997.

En construisant sa structure de musée créée par Renzo Piano en 1997[2], la Fondation Beyeler a rendu sa collection accessible au public. Le musée reçoit des subventions annuelles de la part du canton de la Ville de Bâle et du Comté de Bale et de la commune de Riehen[3]. En 2006, environ 340 000 personnes ont visité le musée. Hildy Beyeler meurt le 18 juillet 2008, et Ernst Beyeler meurt le 25 janvier 2010[4].

Le musée[modifier | modifier le code]

Pour abriter les collections, un musée a été construit par l'architecte Renzo Piano (un des deux architectes du Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou à Paris). Il est situé dans un parc, où se trouve notamment un mobile de Calder, (L'arbre).

Un étang jonché de nénuphars vient baigner les vitres de trois salles du musée.

Collection[modifier | modifier le code]

White Curves, aluminium blanc, Ellsworth Kelly

Un ensemble de quelque 200 peintures et sculptures est présenté à l'intérieur du bâtiment. La collection rassemble des œuvres impressionnistes, postimpressionnistes et cubistes du début du XXe siècle (Monet, Cézanne, Rousseau, Picasso, Miró…), ainsi que des œuvres de l'art américain des années 1950 (Ellsworth Kelly, Barnett Newman, Mark Rothko…).

La Fondation organise régulièrement de grandes expositions temporaires (Edvard Munch, Picasso, Henri Rousseau…).

Architecture[modifier | modifier le code]

Un des couloirs limitrophes dont la baie vitrée donne sur le jardin

Incorporée dans le Berowerpark dans la banlieue de Bâle de Riehen, la construction dispose d'une façade vitrée donnant en grande partie sur les champs de blé et les vignes couvrant les Collines Tüllinger. Les deux murs limitrophes du jardin ont été inspirés de la disposition du musée. Quatre murs de porphyre d'une longueur de 115 m et de 7 m de hauteur, allants du nord au sud définissent le plan principal de construction du bâtiment. Reposant sur les murs de base très solides, la verrière légère capte la lumière du nord. Moins de deux ans après l'inauguration du musée en 1997, la construction a été allongée de 12 mètres, ce qui a fait que la surface d'exposition est passée de 458 m2 à 3 764 m2.

Les « arbres enveloppés »[modifier | modifier le code]

Le jardin entourant le musée abrite également des expositions périodiques spéciales. Christo et Jeanne-Claude a enveloppé 178 arbres entre le 13 novembre et le 14 décembre 1998 dans ce jardin ainsi que dans le Parc de Berower, adjacent à la Fondation Beyeler.

Expositions[modifier | modifier le code]

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]