Folk psychédélique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le mouvement folk psychédélique est un courant musical où sont mélangés instruments acoustiques et sonorités moins traditionnelles (de la harpe aux jouets d'enfants). Il apparaît dans les années 1960. Les contours du courant sont flous et plus ou moins revendiqué par ses protagonistes. Le but est d'obtenir une musique atmosphérique, propice à la transe. Les sujets abordés concernent souvent l'amour, la nature ou le rêve.

1970-1980[modifier | modifier le code]

Les premiers enregistrements de Pink Floyd (avec Syd Barrett), The Incredible String Band, Donovan, Fairport Convention, Pearls Before Swine, Pentangle ou Simon Finn sont des exemples de ce mouvement à l'époque essentiellement britannique. En Allemagne, le duo Witthüser & Westrupp fut l'un des représentants du courant.

La renaissance après 2000[modifier | modifier le code]

Le Folk alternatif connaît une renaissance dans les années 2000 avec des artistes comme Cocorosie, Animal Collective, Brightblack Morning Light, Joanna Newsom, Devendra Banhart, Beirut, The Slant, Alela Diane, Damien Youth, Yeasayer, The Dodos, Liam Finn ou Antony and the Johnsons. Les journalistes américains ont surnommé ce mouvement New Weird America ou Freak Folk ; en France, plusieurs autres appellations ont été utilisées : neo-folk, no-folk, new-old-folk...

On peut trouver en France des similitudes avec ce mouvement notamment avec Syd Matters, Mathieu Boogaerts, Constance Verluca, Bird and Bear ou Pascal Comelade.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]