Foi musulmane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Foi dans l'islam)
Aller à : navigation, rechercher

Dans l'islam, la Foi Al-Îmâne (arabe : إيمان) et signifie littéralement : « connaissance, croyance et conviction sans aucun doute possible ». C'est la base de l'islam.

Dans l'islam sunnite, elle est soumise à six piliers qui sont obligatoire afin que sa foi soit valide: croire en Dieu (Allah), en ses anges (Malaika), en ses livres[1], en ses prophètes, au jour du jugement (Qiyama), et au Destin favorable ou défavorable. Cette définition est basée à la fois sur le Coran et sur la sunna[2].

Profession de foi musulmane gravée sur le fût d'une colonne ancienne dans la Grande Mosquée de Kairouan, Tunisie

L'attestation de foi (chahada) est le premier pilier de l'islam. Elle consiste à nier tout divinité existante en dehors de Dieu qui serait donc le seul « Maître Créateur », ainsi que de reconnaitre Mahomet en tant que « messager » de Dieu. On prononce alors la formule suivante  : « J'atteste qu'il n'est de divinité (ﺇﻠﻪ) qu' Allah (ﺍﻟﻠﻪ) (Dieu), et que Mahomet est son messager »[3]. Le musulman croit également aux prophètes antérieurs à Mahomet, comme `Îsâ (Jésus-Christ) fils de Marie, Moussa (Moïse), Jonas (Younouss), et Ibrahim (Abraham) père d'Ismaël et Issac qui représentent des modèles de piété pour tout musulman.

En général, la foi musulmane repose donc sur la croyance ferme en un Dieu unique et sans associé. On note cependant que dans le chiisme, s'ajoute à la foi plusieurs choses comme par exemple la foi aux Imams dont Ali ibn Abi Talib serait le premier d'une lignée de six, dix ou douze, selon les différents courants existant à l'intérieur du chiisme. De même croire en leurs infaillibilité est obligatoire et fait partie de la foi chiite en général.

Dans l'acharisme, la notion de tawassoul est souvent mise en avant pour diverses raisons dont la principale est le fait que cette pratique ferait partie de la sunna car elle aurait été pratiquée par les salafs, c'est-à-dire les trois premières générations en partant de l'époque de Mahomet. La pratique du tawassoul est sujet à équivoque et est fortement contestée par les salafistes. En effet, ceux-ci, sans nier la légitimité de certaines formes du tawassoul, mettent en garde contre cette pratique qui pourrait être un moyen de faire du polythéisme indirectement ou du moins, laissant une porte ouverte vers le chirk.

Il existe dans chaque courant musulman une définition de la foi qui lui est propre est constitue de ce fait, la base de leur divergences.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tous les livres révélés aux prophètes reconnus par l'islam comme le Zabour de David, la Thorah de Moïse, l'Evangile de Jésus-Christ et enfin le Coran de Mohammed.
  2. Coran 2:285
  3. Sami Awad Aldeeb Abu-Sahlieh, Les musulmans en Occident entre droits et devoirs, éd. L'Harmattan, Paris, 2002, p. 105

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]