Flux de matière et d'énergie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Flux d'énergie)
Aller à : navigation, rechercher

Cet article évoque les flux de matière et d'énergie, les catégories d'acteurs de ces flux dans la biosphère terrestre et les concepts qui décrivent les échanges et les flux entre acteurs des écosystèmes et de la biosphère.

Acteurs[modifier | modifier le code]

  • Consommateur : Désigne en synécologie le groupe d'espèces formé par les animaux qui constituent de ce fait le réseau trophique et qui dépendent soit directement (herbivores), soit indirectement (carnivores) de la production végétale.
  • Autotrophe : Organisme capable de subvenir seul à ses besoins métaboliques en utilisant comme seule source de carbone le CO2 présent dans l'air. L'apport de matière nutritive provient des minéraux et la source d'énergie utilisée est la lumière solaire pour décomposer l'eau et réduire le CO2.
→ Ce sont notamment les végétaux. Précisons que les végétaux sont dits photoautotrophes.
Il existe en effet une autre forme d'autotrophie chez les bactéries : les chimioautotrophes. Sans l'aide de la lumière, certaines bactéries produisent leurs composés organiques par réduction du CO2 en oxydant des composés inorganiques comme le soufre et les sulfures, ou l'ammoniac.[réf. souhaitée]
  • Hétérotrophe : Organisme ayant besoin de substance biochimique dans son alimentation pour produire sa propre énergie cellulaire (herbivore, carnivore…) et assurer sa survie et son métabolisme en général.
  • Décomposeur : Groupe d'êtres vivants constitué par l'ensemble des champignons et micro-organismes des sols ou des biotopes aquatiques qui décomposent et minéralisent les fragments et débris de végétaux.
  • Producteur primaire : Ensemble des organismes autotrophes de la biosphère, essentiellement les plantes vertes en milieu terrestre, le phytoplancton et les algues macrophytes dans l'océan.
  • Producteur secondaire : ensemble des organismes hétérotrophes, essentiellement les animaux, la biomasse produite par les décomposeurs étant très faible rapportée à l'unité de surface bien que le turn-over rapide corresponde à une productivité considérable.
  • Biomasse : Terme désignant la masse totale de matière vivante présente à un niveau trophique donné dans un écosystème ou correspondant à celle d'une population d'une espèce donnée dans une communauté. On distingue aussi souvent la biomasse des autotrophes et celle des consommateurs.

Remarque : la biomasse décroît dans un écosystème au fur et à mesure que l'on s'élève dans les niveaux trophiques.

Flux[modifier | modifier le code]

  • Production : Terme désignant l'ensemble de la matière vivante produite par les diverses catégories écologiques d'E.V. Elle s'évalue par la quantité de biomasse produite pendant une période donnée.
  • Production nette : Production primaire, secondaire ou correspondant à un niveau trophique donnée correspondant à la différence entre production brut et respiration : Pn = Pb – R.
  • Production brute : Désigne la production primaire ou secondaire initiale avant qu'elle ne soit partiellement consommée par le métabolisme des autotrophes ou hétérotrophes.
  • Productivité : Désigne en écologie la quantité de biomasse produite par unité de surface et unité de temps, ce qui est équivalent de la production par unité de temps.

Réseaux d'acteurs[modifier | modifier le code]

Chaine alimentaire : Terme désignant les relations trophiques qui unissent les organismes de niveaux trophiques différents à l'intérieur d'une même communauté.

On distingues les chaines des consommateurs terrestres :

  • Plantes > Herbivores > Carnivores 1 > Carnivores 2

des chaines des consommateurs aquatiques :

  • Phytoplancton > Zooplancton > Prédateurs microphages > Prédateurs macrophages > Super prédateurs

Réseau trophique : Ce concept décrit l'ensemble des relations trophiques existant à l'intérieur d'une biocénose entre les diverses catégories écologiques d'E.V constituant cette dernière (producteurs, consommateurs, décomposeurs).
Un réseau peut aussi se définir comme étant la résultante de l'ensemble des chaines alimentaires unissant les diverses populations d'espèces que comporte une biocénose.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]