Fluotournage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Principe du fluotournage

Le fluotournage consiste en la déformation plastique de métaux, le fluage, entre un mandrin et une ou plusieurs molettes, entre lesquels la matière « s'écoule », d'où son nom. Ce principe, qui s'apparente à la technique du potier, est connu depuis longtemps, mais mécanisé seulement depuis les années 1950. Il se différencie du repoussage par le fait qu'il entraîne une réduction d'épaisseur, alors que le repoussage se fait à épaisseur constante. Ce procédé peut être réalisé à froid ou à chaud, selon les métaux utilisés[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Ce procédé est très intéressant au niveau de sa grande simplicité de mise en œuvre, mais aussi par sa compétitivité sur le plan économique.

  • pièces à symétrie de révolution
  • épaisseurs pouvant être très faibles
  • excellentes précisions dimensionnelles
  • économie de matière
  • pas d’enlèvement de copeaux
  • réduction de l’usinage
  • très bon état de surface
  • grande variété de métaux
  • en fluotournage à froid, élévation des caractéristiques mécaniques par écrouissage (possibilité d'éviter les traitements thermiques finaux)
  • pas de lubrification ou de traitement de surface des ébauches
  • efforts modestes, donc machines de puissances moyennes

Emplois divers[modifier | modifier le code]

Selon les matériaux, le fluotournage s’effectue à froid ou à chaud (450 à 1050° selon la matière). Technique utilisée dans le domaine de l’aérospatiale pour la fabrication de pièces en acier réfractaire ou inoxydable de grande dimension et faible épaisseur, sans soudage. L’industrie automobile l’utilise pour la fabrication des jantes en aluminium.

La figure 2 montre le schéma d'un processus fluotournage.

  • 1. Un flan de tôle est placé entre le mandrin les galets de la machine à fluer. Le mandrin a la forme intérieure de la pièce finale souhaitée.
  • 2. Un rouleau presse la tôle contre le mandrin pour qu'il prenne sa forme.

Autres techniques de déformation[modifier | modifier le code]

Déformation du métal différente de celle du fluotournage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J.-P. VERGES & J.-P. BERNADOU - Techniques de l'ingénieur - Fluotournage

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]