Flunitrazépam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Flunitrazépam
Flunitrazépam
Flunitrazépam
Identification
Nom IUPAC 5-(2-fluorophényl)-1-méthyl-7-nitro-1,3-dihydro-2H-1,4-benzodiazépin-2-one
Synonymes 6-(2-fluorophényl)-2-méthyl-9-nitro-2,5-diazabicyclo[5.4.0]undéca-5,8,10,12-tétraèn-3-one
No CAS 1622-62-4
Code ATC N05CD03
PubChem 3380
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C16H12FN3O3  [Isomères]
Masse molaire[1] 313,2832 ± 0,0151 g/mol
C 61,34 %, H 3,86 %, F 6,06 %, N 13,41 %, O 15,32 %,
pKa 1,8
Données pharmacocinétiques
Biodisponibilité 50 %
Métabolisme Hépatique
Demi-vie d’élim. 18 à 26 heures
Excrétion Urinaire
Considérations thérapeutiques
Classe thérapeutique BenzodiazépineAnesthésique général
Voie d’administration Orale
Intraveineuse
Antidote Flumazénil
Caractère psychotrope
Risque de dépendance Très élevé
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le flunitrazépam est un médicament de la famille des benzodiazépines découvert dans les années 1970 par le laboratoire Hoffmann-La Roche et commercialisé sous le nom de Rohypnol. Ses puissantes propriétés hypnotiques et le risque de dépendance auquel il expose le font réserver aux cas d'insomnies sévères, et sa prescription est limitée (voir Abus et délivrance) .

Le flunitrazépam est également utilisé à l'occasion comme agent d'induction des anesthésies générales (Narcozep), mais il est presque abandonné dans cette indication en raison de sa durée d'action extrêmement longue.

Indications[modifier | modifier le code]

Le flunitrazépam peut-être indiqué dans certaines insomnies sévères réfractaires aux moyens thérapeutiques habituels, mais son utilisation doit être très surveillée et très courte. La dose habituelle est 1/2 à 1 comprimé dosé à 1 mg, 1 heure avant le coucher.

Abus et délivrance[modifier | modifier le code]

Malgré sa demi-vie longue, le flunitrazépam aurait donné lieu dans les années 80/90 a des usages dits "festifs" par les toxicomanes expérimentés. On nomme cela se faire une "fiole", parce qu'il est mélangé à d'autres psychotropes (morphiniques, alcool, ...). L'existence de comprimé à 2 mg favorisait ce genre de "voyage" spécial où les usagers perdent le contrôle d'eux mêmes et peuvent avoir des comportements illégaux et/ou dangereux, sans qu'après le "réveil", ils n'en n'aient aucun souvenir. Depuis l'année 2001, le flunitrazépam est soumis à une réglementation particulière concernant sa prescription et sa délivrance[2]:

  • suppression du conditionnement à 2 mg/cp
  • prescription par le médecin limitée à 14 jours
  • délivrance par le pharmacien limitée à 7 jours
  • conservation des ordonnances
  • pas de prescription pendant la durée de la prescription en cours
  • ordonnance spéciale sécurisée

En France, le , le laboratoire Roche informe l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) de l’arrêt de la commercialisation de la spécialité Rohypnol 1 mg à compter du pour le modèle hospitalier et du pour le modèle ville[3].

Usage détourné[modifier | modifier le code]

Ce produit est parfois utilisé par les abuseurs sexuels comme produit pour annihiler les défenses de la victime et lui faire perdre la mémoire. C'est ce que les médias nomment une drogue de viol. Elle est communément appelée « rup »[4] ou « roofie ».

Surdosage[modifier | modifier le code]

La surdose, comme pour toutes les benzodiazépines peut entraîner un coma.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

C'est cette drogue qui est consommée par Phil, Stu, Doug et Alan dans le film Very Bad Trip et qui donne lieu à toute l'intrigue du film.

Dans l'épisode Left Around head saison 2 épisode 11 de Dexter : Lila en prend intentionnellement.

Dans le film Merci pour le chocolat, le pianiste André Polonski (Jacques Dutronc) s'avoue "accro" au Rohypnol, et ce produit joue un rôle important dans l'intrigue dramatique.

Dans la série Supernatural saison 9 épisode 13, Dean dit avoir été drogué après avoir mangé du pudding contenant un "extra" qu'il croit être du Rohypnol.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]