Flotte du Pacifique (Russie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flotte du Pacifique.
Insigne de la Flotte du Pacifique russe.
Les cuirassés Petropavlosk, Sebastopol et Poltava en 1904.
Revue navale célébrant le 275e anniversaire de la flotte du Pacifique, le 22 mai 2006.

La Flotte du Pacifique (en russe : Тихоокеанский флот, Tikhookeanski flot) est une flotte faisant partie de la Marine russe, et durant l’existence de l'URSS de la marine soviétique, stationnée dans l'océan Pacifique, aux frontières de l'Extrême-Orient russe.

Historique[modifier | modifier le code]

Un PT-76 débarquant d'un navire de la flotte du Pacifique en 1992. Notons le drapeau de l’ère soviétique à la proue du bâtiment.

En 1731, l'empire russe crée la flottille militaire d'Okhotsk, première unité navale russe dans l'Océan Pacifique.

Durant la guerre russo-japonaise, elle est détruite par la marine impériale japonaise.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il y a eu des transferts de moyens vers l'ouest suite à l'opération Barbarossa dont 3 destroyers, 5 sous-marins et 140 000 marins devenus fantassins.

En aout 1945, lors de l'invasion soviétique de la Mandchourie, elle comprenait :

  • 2 croiseurs.
  • 11 destroyers.
  • 2 torpilleurs.
  • 19 patrouilleurs.
  • 78 sous-marins.
  • 10 mouilleurs de mines.
  • 52 dragueurs de mines.
  • 49 navires de lutte anti sous-marine.
  • 204 vedettes lance-torpilles.
  • 1 459 avions.

Bases de la flotte[modifier | modifier le code]

La base principale de cette flotte est située à Vladivostok et un certain nombre d'autres bases de cette flotte sont situées aux alentours de cette ville. Un autre importante site est la base navale de Vilioutchinsk dans la péninsule du Kamtchatka qui l'une des deux en 2014 ou stationnent les sous-marins nucléaires lanceur d'engins.

Durant l'ère soviétique, la Flotte du Pacifique était également responsable de l'administration et de la direction opérationnelle des unités russes dans l'océan Indien. L'escadre soviétique dans l'océan Indien (RIM), était basée dans des installations portuaires à Aden au Yémen.

Source[modifier | modifier le code]