Flottant (finance)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir flottant.

Le flottant, pour capital flottant, d'une société cotée en bourse correspond à la partie des actions effectivement susceptible d’être échangée en bourse. Il peut être exprimé en valeur ou plus fréquemment en pourcentage de la capitalisation.

Toute chose égale par ailleurs, plus le flottant d'une société est important, meilleure sera la liquidité de ses actions et plus faibles seront les amplitudes de cours de son action.

Cette notion exclut donc la partie du capital d'une société qui est détenue par des actionnaires qui n'ont pas l'intention de vendre, à cause d'un pacte d'actionnaires, de raisons sentimentales ou d'une stratégie de long terme. Son calcul exclut donc les actions contrôlées par :

  • l'entreprise elle-même ou une de ses filiales ;
  • des sociétés liées[1] dans le cadre de pacte d'actionnaires, notamment les actions couvertes par des clauses de préemption ;
  • celles détenues par certains investisseurs ayant manifesté leur intention d'une détention durable.

Ce calcul peut être approximé conventionnellement en excluant les blocs de détention dépassant d'une certaine taille (par exemple x % de la capitalisation boursière).

Cette notion, assez empirique, peut constituer un indicateur :

  • du potentiel de liquidité d'un titre du point de vue des opérateurs de marché. Une société avec un faible flottant ne pourra pas faire l'objet d'une gestion de portefeuille très active sans agir sur son cours de bourse, alors qu'un flottant important permettra des transactions nombreuses avec un faible impact sur ce même cours ;
  • du potentiel d'OPA. Une société avec un flottant élevé[2] est a priori plus facilement « opéable » qu'une société au capital détenu de façon stable.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. On dit que des organismes sont liés lorsque l’un d’eux peut influer sur les décisions d’un autre, par exemple un holding peut influer sur les décisions de ses filiales.
  2. Danone par exemple a un flottant de 85 %, source