Florence Schelling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schelling.

Florence Schelling

Description de cette image, également commentée ci-après

Lors des championnats du monde 2011

Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Née le 9 mars 1989,
Zurich (Suisse)
Joueuse
Position Gardien de but
Attrape de la gauche
Équipe 1re ligue EHC Bülach
A joué pour LNB
GCK Lions
LNA
ZSC Lions
NCAA
Huskies de Northeastern
LCHF
Thunder de Brampton
Repêc. LCHF 20e choix au total, 2012
Stars de Montréal
Carrière pro. Depuis 2003

Florence Schelling, née le 9 mars 1989, est une joueuse de hockey sur glace évoluant au poste de gardienne. Son frère, Philippe Schelling est un hockeyeur professionnel. Elle est la première femme à avoir évolué en LNB[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née le 9 mars 1989 et benjamine de sa famille, la jeune Florence est devenue gardienne à cause de ses deux frères, dont Philippe Schelling, qui avaient besoin de quelqu'un dans les buts lorsqu'ils jouaient au hockey[1]. Rompue aux tirs, puissants, des garçons - elle a joué en Junior Élites A, la plus haute catégorie de jeunes en Suisse, et fait un test avec les GCK Lions en LNB[2] - et plutôt douée, Florence Schelling a commencé sa carrière en équipe nationale à 13 ans, et a même participé, alors qu'elle n'avait que 15 ans, aux Jeux olympiques de Turin[1].

Titulaire en équipe de Suisse, Florence Schelling quitte, en 2008[3], l'Helvétie pour rejoindre les États-Unis. Elle a alors le choix entre plusieurs universités[4] et choisit la Northeastern University car la ville et le fait qu'elle se trouve au centre de Boston lui plaisent[4]. Elle décide aussi de jouer en NCAA car c'est le seul moyen d'allier hockey professionnel et études[4].

Elle gagne rapidement de nombreuses distinctions[3] et les louanges de son coach[1].

Après une excellente année 2011-2012 lors de laquelle elle est finaliste du Trophée Patty Kazmaier[3],[4], elle participe à nouveau au championnat du monde. Elle est alors l'une des grandes artisanes de la première médaille mondiale de l'équipe de Suisse féminine[5]. En sus de sa médaille de bronze, elle est nommée meilleure gardienne du tournoi[6].

En juillet 2012, après avoir réussi ses études[7], elle quitte la NCAA pour rejoindre la Ligue canadienne de hockey féminin et les Stars de Montréal, par qui elle a été repêché[8]. Elle se retrouve alors en concurrence avec Kim St-Pierre, Jenny Lavigne et Charline Labonté[9]. Elle est ainsi prêtée par l’équipe montréalaise au Thunder de Brampton, qui joue lui aussi dans la Ligue canadienne de hockey féminin[9]. Elle fait ses débuts dans cette ligue le 28 octobre contre Alberta[9].

Elle remporte la médaille de bronze lors des Jeux olympiques de 2014 ; elle est également mise en avant par les journalistes du tournoi en étant nommée dans l'équipe type, meilleure gardienne et meilleure joueuse de la compétition[10].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir Statistiques du hockey sur glace.

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[11]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ V D N Min BC Bl Moy %Arr PJ V D Min N BC Bl Moy %Arr
2008-2009 Huskies de Northeastern NCAA 19       1123   2 2,24 0.933 - - - - - - - - -
2009-2010 Huskies de Northeastern NCAA 21       1269   4 1.37 0.949 - - - - - - - - -
2010-2011 Huskies de Northeastern NCAA 28       1662   4 2.02 0.930 - - - - - - - - -

Avec l'équipe de Suisse[modifier | modifier le code]

Statistiques internationales[11],[12],[13]
Année Équipe Événement PJ V D BL MBA %ARR Résultat
2004 Suisse CM 3 1 2 1 1,80 94,45 8e place
2005 Suisse CM Div.I 1 1 0   2,00 85,7 Promotion
2006 Suisse JO 3 0 3 0 2,40 93,90 7e place
2007 Suisse CM 4 2 2 1 3,38 91,16 5e place
2008 Suisse CM 5 3 2 1 2,95 91,89 4e place
2009 Suisse CM 3 0 2 0 4,70 85,00 7e place
2010 Suisse JO 5 3 2 1 3,18 90,91 5e place
2011 Suisse CM 4 2 3 0 2,92 94,0 6e place
2012 Suisse CM 5 4 1 0 3,33 93,19 médaille de bronze Médaille de bronze

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Peter May, « Northeastern Goalie Balances College and International Game », sur nytimes.com,‎ 6 février 2009 (consulté le 17 mai 2012)
  2. (de) Martin Merk, « Schelling: Über Boston an die Weltspitze », sur hockeyfans.ch (consulté le 17 mai 2012).
  3. a, b et c (en) « 2011-12 Women's Ice Hockey Roster: #41 Florence Schelling », sur gonu.com (consulté le 17 mai 2012).
  4. a, b, c et d (en) Andrew Podnieks, « Florence + the Olympic dream », sur iihf.com,‎ 9 avril 2012 (consulté le 17 mai 2012).
  5. (en) Andrew Podnieks, « Swiss win first ever WW bronze », sur iihf.com,‎ 14 avril 2012 (consulté le 17 mai 2012).
  6. (en) Andrew Podnieks, « Ouellette wins it in OT for Canada », sur iihf.com,‎ 14 avril 2012 (consulté le 17 mai 2012).
  7. (en) Pat Hickey, « Montreal Stars likely to be even stronger next season », sur montrealgazette.com,‎ 18 juillet 2012 (consulté le 19 juillet 2012).
  8. (de) Martin Merk, « Florence Schelling zu Brampton », sur hockeyfans.ch,‎ 19 octobre 2012 (consulté le 23 janvier 2013).
  9. a, b et c (en) Mark Staffieri, « Brampton takes 2 of 3 from Alberta as Florence Schelling », sur cwhl.ca,‎ 31 octobre 2012 (consulté le 23 janvier 2013).
  10. (en) Martin Marek, « Three honours for Schelling », sur sochi2014.iihf.com,‎ 20 février 2014 (consulté le 20 février 2014)
  11. a et b (en) « Florence Schelling profile », sur Eurohockey.com (consulté le 17 mai 2012)
  12. (en) « PLAYER STATISTICS BY TEAM As of SAT 14 APR 2012 SUI - Switzerland » [PDF], sur iihf.com (consulté le 17 mai 2012).
  13. (en) « PLAYER STATISTICS BY TEAM As of SUN 24 APR 2011 SUI - Switzerland » [PDF], sur iihf.com (consulté le 17 mai 2012).