Floh de Cologne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Floh de Cologne

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Floh de Cologne en 1969.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre musical Rock progressif, krautrock
Années actives 1966 - 1983
Site officiel Site officiel
Composition du groupe
Anciens membres Hansi Frank
Dieter Klemm
Britta Baltruschat
Markus Schmid
Gerd Wollschon
Theo König
Dick Städtler
Vridolin Enxing

Floh de Cologne est un groupe de Krautrock, dont il est un des pionners[1], et de rock progressif allemand, actif de 1966 à 1983. Malgré un succès relatif au début des années 1970, le groupe a sombré dans l'anonymat à l'aube des années 1980, avant la séparation des musiciens en 1983.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est fondé en 1966 par un collectif d'étudiants anarchistes[2], tous issus de l'Université de Cologne. Dès le début, les musiciens mettent en avant leurs idéaux politiques, au point d'être considéré comme un groupe contestataire. Le premier album, Vietnam, sort en 1968, est une violente critique de la guerre du Viêt Nam. Le célèbre, mais très controversé Rolf Ulrich Kaiser, impressionné par leur musique et surtout leurs textes, décide de produire leurs deux albums suivants : Rockoper Profitgeier (1971) et Lucky Streik (1972)[2].

L'ensemble de leurs albums contient de vives attaques, bien souvent tournées de façon humoristique[2], vis-à-vis de la politique et de la société de l'époque. Musicalement parlant, leur style est à classer dans le Krautrock, malgré de nombreuses approches folk, psychédélique ainsi qu'un certain goût pour l'expérimentation.

Membres[modifier | modifier le code]

Membres du groupe de 1966 à 1983 :

  • Gerd Wollschon (chant/claviers)
  • Markus Schmidt (basse/violon)
  • Hans-Jorg "Hansi" Frank (batterie/claviers)
  • Britta Baltruschat (chant)

Autres membres

  • Theo König (saxophone/clarinette/armonica - 1972)
  • Dick Städtler (basse/guitare - 1969)
  • Vridolin Enxing (claviers/basse/guitare/violoncelle - 1973)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Vietnam (1968)
  • Fließbandbabys Beat-Show (1970)
  • Rockoper Profitgeier (1971)
  • Lucky Streik (1973)
  • Geyer-Symphonie (1974)
  • Mumien – Kantate für Rockband (1974)
  • Dieser Chilenische Sommer War Heiß (1974)
  • Tilt! (1975)
  • Rotkäppchen (1977)
  • Prima Freiheit (1978)
  • Koslowsky (1980)
  • Faaterland (1983)

Notes et références[modifier | modifier le code]