Flexitarisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le flexitarisme (ou semi-végétarisme[1]) est un néologisme qui désigne la pratique d'être flexible concernant le degré avec lequel on pratique le végétarisme ou le véganisme. Par exemple, un flexitarien peut manger végétarien chez lui, mais accepter de manger des plats incluant de la viande lors d'occasions particulières comme aller au restaurant, lors de repas en famille ou chez des amis[2],[3].

De même que pour le végétarisme, les raisons amenant une personne à devenir flexitarien peuvent concerner la santé[4], le souhait d'un traitement plus juste des animaux, ou des préoccupations environnementales[5], ou combiner toutes ces raisons.

En 2003, l'American Dialect Society a choisi le mot (anglais) flexitarian comme le néologisme le plus utile de l'année[6], le définissant comme « un végétarien qui mange occasionnellement de la viande ».

Régimes avec flexibilité[modifier | modifier le code]

  • Certaines personnes se disent végétariennes mais mangent de la chair d'oiseaux (« volailles »), des fruits de mer, ou du poisson[7],[8]. Le « pescetarisme » (ou « pesco-végétarisme »), inclut les produits provenant de la mer (poissons et fruit de mer). Ce dernier se rapproche de la pratique alimentaire des catholiques pendant le vendredi de carême et plus traditionnellement, tous les vendredis.
  • L'approche « macrobiotique » fut définie par Georges Ohsawa : c'est une discipline alimentaire à caractère philosophique s'appuyant sur le principe du yin et du yang. Ce système se compose de dix façons de se nourrir portant des numéros : –3, –2, –1, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7. Les niveaux –3 à 3 ne sont pas végétariens. Les no 4 à 7 sont végétaliens et excluent les salades, crudités et fruits. Un macrobiotique peut naviguer entre tous les niveaux et n'est pas forcément végétarien ou végétalien.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Végétarien, parfois, souvent ou passionnément, Vincent Graton, Jérôme Ferrer, La Presse, 2011
  • Les carnivores infidèles, Catherine Lefebvre, Cardinal, 2011
  • (en) The Flexitarian Diet. McGraw-Hill Professional. Dawn Jackson Blatner, RD, LDN (2009). ISBN 978-0-07-154957-8

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Medecine on line
  2. Radio Canada
  3. L'Express
  4. La vérité sur les Omégas_3, par Jean-Marie Bourre, Odile Jacob p.52
  5. (en) Mark Bittman, How to cook everything vegetarian, introduction
  6. 2003 Words of the Year, American Dialect Society.
  7. http://respect-animal.org/definitions.html
  8. http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/Regimes/Fiche.aspx?doc=vegetarisme_regime