Fleuve Churchill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

53° 31′ 30″ N 63° 58′ 40″ O / 53.525, -63.9778 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour la rivière du Manitoba, voir rivière Churchill.
Churchill
(fleuve Hamilton)
Illustration
Caractéristiques
Longueur 856 km
Bassin 79 800 km2
Débit moyen 7 000 m3/s
Régime régime glaciaire
Cours
Source réservoir de Smallwood
Embouchure Océan Atlantique
· Altitude 0 m
Géographie
Pays traversés Drapeau du Canada Canada
Régions traversées Terre-Neuve-et-Labrador

Le fleuve Churchill (Churchill River en anglais) est un fleuve de Terre-Neuve-et-Labrador qui coule depuis le réservoir de Smallwood au Labrador vers l'océan Atlantique via le Lac Melville. Le fleuve est long de 856 km et se déverse dans un bassin de 79 800 km2. Il était appelé fleuve Hamilton jusqu'en 1965.

Historique du nom[modifier | modifier le code]

Ce fleuve était connu à l'origine sous le nom de "Mishtashipu" ou "Grande Rivière", par les Innus. En 1839, John MacLean l'appela fleuve Hamilton d'après Sir Charles Hamilton, gouverneur de Terre-Neuve de 1818 à 1825. Le , le premier ministre de Terre-Neuve, Joey Smallwood renomme le cours d'eau en l'honneur du Premier ministre britannique Sir Winston Churchill, mort une semaine plus tôt.

Les chutes Churchill[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Centrale de Churchill Falls.

La centrale de Churchill Falls est un important projet hydroélectrique, avec une capacité mesurée de 5 428 mégawatts. La construction d'autres centrales hydroélectriques est prévue sur le fleuve, pour atteindre un total de plus de 9 200 MW. Le développement des chutes de Churchill est devenu une source de friction entre deux provinces. Selon la province de Terre-Neuve-et-Labrador, Hydro-Québec, qui prend part au financement de l'installation et du lien au réseau électrique nord-américain, aurait une emprise trop grande sur les bénéfices. Hydro-Québec achète l'électricité aux chutes Churchill à des prix fixes établis en 1969.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

A.P. Low et son équipe en pique-nique sur le lac Winokapau, rivière Hamilton, Labrador, en 1894.
  • (en) Albert Peter Low, Report on explorations in the Labrador peninsula along the East Main, Koksoak, Hamilton, Manicuagan and portions of other rivers in 1892-93-94-95, Ottawa, Queen's Printer,‎ 1896, 387 p. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]