Fletschhorn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fletschhorn
Vue sur la face Nord du Fletschhorn.
Vue sur la face Nord du Fletschhorn.
Géographie
Altitude 3 993 m
Massif Alpes valaisannes
Coordonnées 46° 10′ 04″ N 8° 00′ 11″ E / 46.16778, 8.00306 ()46° 10′ 04″ Nord 8° 00′ 11″ Est / 46.16778, 8.00306 ()  
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Valais
Districts Viège, Brigue
Ascension
Première Juillet 1889 par J. D. James et le guide Ambros Supersaxo
Voie la plus facile Depuis la Weissmieshütte

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

(Voir situation sur carte : canton du Valais)
Fletschhorn

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Fletschhorn

Le Fletschhorn est un sommet des Alpes valaisannes entre la vallée de Saas et le col du Simplon. Il atteint une altitude de 3 993 mètres.

Géographie[modifier | modifier le code]

Il avait été établi que le Fletschhorn faisait partie des sommets de plus de 4 000 mètres. Karl Blodig qui, le premier, avait gravi tous les sommets de plus de 4 000 mètres selon le décompte d'alors, gravit également ce sommet en 1900. En 1950 de nouvelles mesures établirent l'altitude correcte[1].

Le Fletschhorn est recouvert par le glacier de Gruben qui se termine près de Saas Balen.

Le Fletschhorn forme un massif de trois sommets avec le Lagginhorn (4 010 m) et le Weissmies (4 023 m), à l'est de la vallée de Saas.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première ascension fut réalisée par J. D. James et son guide de montagne Ambros Supersaxo en juillet 1889. La face Nord a été conquise par E. R. Blanchet avec les guides Oskar Supersaxo et Kaspar Mooser le 25 juillet 1927.

Alpinisme[modifier | modifier le code]

Le tour usuel pour son ascension débute à la Weissmieshütte à une altitude de 2 726 mètres. Ce refuge peut être atteint par le téléphérique de Saas Grund jusqu'à l'altitude de 2 400 mètres. De là, les deux autres sommets peuvent être gravis.

Il est accessible en ski alpinisme depuis la station intermédiaire de Kreuzboden ou depuis la station d'altitude de Hohsaas.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Helmut Dumler, Willi P. Burkhardt, Viertausender der Alpen, Bergverlag Rother, Munich, 2001, ISBN 3-7633-7427-2