Flavius Magnus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Magnus.

Flavius Magnus (v. 405 - 475) fut un personnage important, préfet du prétoire des Gaules puis consul, dans la deuxième moitié du Ve siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Narbonne et membre d'une grande famille gallo-romaine[1], il fut magister officiorum d'Avitus, auquel il était apparenté[2], en 455 et 456, lorsque celui-ci fut brièvement empereur.

Pour ses qualités certaines et sa fidélité envers Rome, il fut nommé préfet du prétoire des Gaules par Majorien en remplacement de Paeonius en 458, sans doute dans le cadre de sa politique de conciliation avec la noblesse de la Gaule. Quand Majorien franchit les Alpes en novembre 458, Magnus déjà nommé préfet du prétoire des Gaules l'accompagnait avec des hauts-fonctionnaires dont le « questeur du sacré palais », Domnulus et le chef de la chancellerie (magister epistolarum), Petrus. Il devint même consul de l'année 460. En 461 sous le consulat de Flavius Severinus, probablement en juillet, on le retrouve à Arles où il participe avec l'empereur Majorien et Sidoine Apollinaire à une réunion dans une luxueuse demeure d'un patricien arlésien[3].

On possède peut-être son épitaphe (une inscription difficile à interpréter) qui pourrait dater sa mort de 475.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Il aurait eu trois enfants : Magnus Felix qui deviendra également préfet du prétoire (des Gaules ou d'Italie), Probus, Araneola.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christian Settipani, Continuité gentilice et continuité familiale dans les familles sénatoriales romaines à l'époque impériale, Oxford, Linacre College, Unit for Prosopographical Research, coll. « Prosopographica et Genealogica »,‎ 2000, 597 p. (ISBN 1-900934-02-7), Addenda I-III, page 11 :

    « .... on pourrait avoir : Ennodius, né vers 355, proconsul d’Afrique en 395, père de (Felix), né vers 380 (pour une possible identification, voir infra, les compléments à la page 431), époux d’une sœur d’Eparchius Avitus, née vers 385 (pour D. Henning, 1999, p. 32, l’empereur Avitus lui-même est né vers 385, mais une date vers 390 est plus raisonnable), père de Felix Ennodius, né vers 400, proconsul d’Afrique en 420/3, et de Magnus, né vers 405, consul en 460. »

  2. L’empereur Avitus lui-même est né vers 385, mais une date vers 390 est plus raisonnable), pourrait être le père de Felix Ennodius, né vers 400, proconsul d’Afrique en 420/3, et de Magnus, né vers 405, consul en 460.
  3. C’est aux mois de juin ou de juillet 461 que l'empereur Majorien fait célébrer les jeux du cirque et qu’il tient peu après avec les principaux responsables de la région et l'ancien consul Magnus, une réunion à laquelle participe Sidoine Apollinaire. (Jean-Pierre Papon - Histoire Générale de la Provence, Tome second, page 34 - 1778)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • A.H.M. Jones, J.R. Martindale, J. Morris Prosopography of the Later Roman Empire T.2 395-527, Cambridge, 1971-1992
  • C. Settipani Continuité gentilice et continuité sénatoriale dans les familles sénatoriales romaines à l'époque impériale, Paris, 2000 (addenda en ligne)

Liens internes[modifier | modifier le code]