Flavius Anicius Olybrius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Olibrius.
Olybrius
Empereur romain d'Occident
Image illustrative de l'article Flavius Anicius Olybrius
Règne
du 23 mars/11 juillet 472
au 23 octobre/2 novembre 472
(~4/7 mois)
Période « Derniers empereurs »
Précédé par Anthémius
Suivi de interrègne (4 mois)
Glycérius
Biographie
Nom de naissance Flavius Anicius Olybrius
Décès 23 octobre/2 novembre 472
Épouse Galla Placidia
Descendance Anicia Juliana
Liste des empereurs romains d'Occident

Anicius Olybrius, mort le 23 octobre ou le 2 novembre 472, est empereur de l'Empire romain d'Occident pendant quelques mois en 472.

Biographie[modifier | modifier le code]

Descendant d'une riche famille sénatoriale, Olybrius est fiancé à Galla Placidia la Jeune, fille de l'empereur Valentinien III, mais les conflits d'influences à la cour font qu'elle sera fiancée deux fois encore à d'autres prétendants au pouvoir.

En 455, lors du second sac de Rome par les Vandales, Genséric prend en otage la veuve de Valentinien III et ses deux filles. Olybrius s'est enfui à Constantinople où il cherche à faire libérer sa promise pendant sept ans. Genséric utilise ses otages pour trouver des prétextes de guerre. Il accuse Léon Ier d'avoir confisqué les biens de Licinia Eudoxia revenant de droit à Eudoxie et donc à Hunéric; il réclame la dot de sa belle-fille et les rançons de sa mère et de sa sœur Placidie[1].

Genséric sut apprécier les qualités d'Olybrius, au point qu'il libéra en 462 Galla Placidia la Jeune et sa mère qui s'installèrent à Constantinople. Elle épouse Olybrius et ils s'installent dans un palais situé le long de la branche nord de la Mésè, Ta Olybriou, au sud-est du quartier des Constantianae[2]. Ils y eurent une fille, Anicia Juliana.

En 465, à la mort de l'empereur d'Occident Libius Severus, Genséric et l'empereur d'Orient Léon Ier envisagèrent de nommer Olybrius empereur ; finalement Léon Ier lui préféra son général Anthémius.

En 472, le patrice Ricimer entre en conflit ouvert avec Anthémius. Contre lui, il appelle Olybrius, qui bénéficie d'une certaine légitimité comme ancien gendre de Valentinien III, et dispose de l'appui de la classe sénatoriale et de Genséric. Olybrius débarque en Italie et est proclamé empereur devant Rome assiégée en avril 472.

Mais une fois liquidé Anthémius, Ricimer, qui commandait l'armée d'Italie, décède en août 472. Olybrius le remplace par son neveu, (le neveu de Ricimer) le jeune prince burgonde Gondebaud, avec le titre de patrice. Ce choix pouvait apporter à Olybrius le soutien supplémentaire des Burgondes. Cependant le pouvoir d'Olybrius ne dépasse pas l'Italie, et l'empereur d'Orient Léon Ier ne le reconnaît pas, puisqu'il a détrôné son protégé Anthémius. Mais Olybrius n'a pas le temps de régner : il décède à son tour en octobre 472, de mort naturelle. Gondebaud reste seul maître de l'Italie, mais son origine barbare lui interdit le titre impérial. Gondebaud attend quatre mois avant de trouver le successeur d'Olybrius, et place Glycérius à la tête de l'empire d'Occident.

Notes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Paul Magdalino, « Aristocratic oikoi in the tenth and eleventh regions of Constantinople », Byzantine Constantinople : Monuments, Topography and Everyday Life, ed. Nevra Necipoğlu,‎ 2001, p. 53-69.

Sur les autres projets Wikimedia :