Province de Flandre-Occidentale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Flandre occidentale)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flandre.
Flandre-Occidentale
(nl) West-Vlaanderen
Blason de Flandre-Occidentale
Héraldique
Drapeau de Flandre-Occidentale
Drapeau
Localisation de la province en Belgique
Localisation de la province en Belgique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Chef-lieu Drapeau de la ville de Bruges Bruges
Arrondissements Bruges
Courtrai
Dixmude
Furnes
Ostende
Roulers
Tielt
Ypres
Gouverneur Carl Decaluwé
ISO 3166-2 BE-VWV
Code INS 30000
Démographie
Population 1 169 990 hab. (01/01/2012)
Densité 372 hab./km2
Géographie
Superficie 314 400 ha = 3 144 km2
Localisation
Les 64 communes de la province
Les 64 communes de la province
Liens
Site web west-vlaanderen.be
Allégorie de la Province de Flandre occidentale par Jef Lambeaux, Parc du Cinquantenaire, Bruxelles.

La province de Flandre-Occidentale (en néerlandais : West-Vlaanderen) est une province de Belgique située en Région flamande. Elle est la province la plus occidentale de la Belgique et est placée sous la tutelle de la région flamande.

Elle est la seule province maritime de Belgique, baignée par la mer du Nord. Le littoral belge de la mer du Nord est une destination touristique importante et est parcouru sur toute sa longueur par une ligne de tramway, le Kusttram, qui relie La Panne (De Panne) (à la frontière française) à Knokke-Heist (près de la frontière néerlandaise) via les ports d'Ostende (Oostende) et de Zeebruges (Zeebrugge), section de la commune de Bruges, chef-lieu de la province.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Communes[modifier | modifier le code]

  1. Alveringem
  2. Anzegem
  3. Ardooie
  4. Avelgem
  5. Beernem
  6. Blankenberge
  7. Bredene
  8. Bruges (Brugge)
  9. Damme
  10. Le Coq (De Haan)
  11. La Panne (De Panne)
  12. Deerlijk
  13. Dentergem
  14. Dixmude (Diksmuide)
  15. Gistel
  16. Harelbeke
  17. Heuvelland
  18. Hooglede
  19. Houthulst
  20. Ichtegem
  21. Ypres (Ieper)
  22. Ingelmunster
  23. Izegem
  24. Jabbeke
  25. Knokke-Heist
  26. Koekelare
  27. Coxyde (Koksijde)
  28. Kortemark
  29. Courtrai (Kortrijk)
  30. Kuurne
  31. Langemark-Poelkapelle
  32. Ledegem
  33. Lendelede
  34. Lichtervelde
  35. Lo-Reninge
  36. Menin (Menen)
  37. Messines (Mesen)
  38. Meulebeke
  39. Middelkerke
  40. Moorslede
  41. Nieuport (Nieuwpoort)
  42. Ostende (Oostende)
  43. Oostkamp
  44. Oostrozebeke
  45. Oudenburg
  46. Pittem
  47. Poperinge
  48. Roulers (Roeselare)
  49. Ruiselede
  50. Espierres-Helchin (Spiere-Helkijn)
  51. Staden
  52. Tielt
  53. Thourout (Torhout)
  54. Furnes (Veurne)
  55. Vleteren
  56. Waregem
  57. Wervik (ou Wervicq)
  58. Wevelgem
  59. Wielsbeke
  60. Wingene
  61. Zedelgem
  62. Zonnebeke
  63. Zuienkerke
  64. Zwevegem

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Conseil provincial et députation permanente[modifier | modifier le code]

Le conseil provincial de Flandre occidentale compte 84 sièges. La majorité actuelle, issue de l'élection du 8 octobre 2006, est formée par le CD&V, la N-VA et le SP.a, qui regroupent 54 des 84 conseillers[1]. Le Président du Conseil provincial est Jean de Bethune (CD&V-NVA). À partir de 2012, le conseil ne comportera plus que 72 sièges.

Districts[modifier | modifier le code]

À partir de 2012, la province sera composée de 4 arrondissements électifs[2] comportant 7 districts pour les élections provinciales:

  • Arrondissement électif de Bruges
  1. Bruges (17 sièges) : cantons de Bruges et Torhout;
  • Arrondissement électif de Courtrai-Ypres
  1. Courtrai (17 s.) : cantons de Courtrai, Menin, Wevelgem, Harelbeke, Avelgem;
  2. Ypres (7 s.) : cantons de Ypres, Vleteren, Wervik, Zonnebeke, Mesen, Poperinge;
  • Arrondissement électif d'Ostende-Furnes-Dixmude
  1. Ostende (9 s.) : cantons de Ostende, Gistel;
  2. Veurne-Diksmuide (7 s.) : cantons de Furnes, Dixmude, Nieuport;
  • Arrondissement électif de Roulers-Tielt
  1. Roulers (9 s.) : cantons de Roulers, Hooglede, Izegem, Lichtervelde;
  2. Tielt (6 s.) : cantons de Tielt, Meulebeke, Oostrozebeke, Ruiselede.

Résultats des élections provinciales depuis 1991[modifier | modifier le code]

Parti / alliance 24/11/1991
Voix - % - Sièges
09/10/1994
Voix - % - Sièges
08/10/2000
Voix - % - Sièges
08/10/2006
Voix - % - Sièges
VB   48 552 - 6,63 % - 3 50 703 - 6,95 % - 3 81 657 - 10,69 % - 5 139 569 - 17,48 % - 14
VU&ID   71 584 - 9,78 % - 7 48 706 - 6,68 % - 2 51 275 - 6,71 % - 4
PVV, puis VLD   138 370 - 18,91 % - 19 130 502 - 17,89 % - 15 157 105 - 20,56 % - 20
Vivant   6 775 - 0,89 % - 0
VLD-Vivant   133.836 - 16,76 % - 14
CVP   240 016 - 32,78 % - 35 268 941 - 36,87 % - 40 256 949 - 33,63 % - 33
CD&V-N-VA   300 536 - 37,64 % - 36
SP   154 459 - 21,09 % - 21 141 320 - 19,37 % - 20 143 936 - 18,84 % - 18
SP.a-Spirit   159 958 - 20,04 % - 18
AGALEV, puis Groen   70 089 - 9,57 % - 5 57 163 - 7,84 % - 4 60 288 - 7,89 % - 4 53 969 - 6,76 % - 2
PVDA   2 377 - 0,32 % - 0 3 621 - 0,5 % - 0 2 286 - 0,30 % - 0 4 172 - 0,52 % - 0
Autres partis   6 681 - 0,91 % - 0 inconnu 3 769 - 0,50 % - 0 6 313 - 0,70 % - 0
Votes exprimés 732 228 - 91,29 % 729 428 - 90,22 % 764 040 - 92,93 % 798 353

La députation permanente est composée de six députés issus de la majorité CD&V-NVA-SPA.

Gouverneurs[modifier | modifier le code]

De 1800 à 1814, sous le Consulat et l'Empire les préfets du département de la Lys furent :

De 1815 à 1830, lorsque la province faisait partie du Royaume-Uni des Pays-Bas, les gouverneurs furent :

Depuis l'indépendance de la Belgique (1830), les gouverneurs ont été les suivants :

Commandants militaire[modifier | modifier le code]

  • 1829 - 1830 : Général baron Charles-Auguste-Ernest Goethals
  • 1831 - 1842 : Colonel Louis de l'Escaille
  • 1842 : Général Langermann
  • 1843 - 1857 : Général Pletickx
  • 1857 - 1858 : Colonel Lecocq
  • 1858 - 1869 : Général Narcisse Ablaÿ
  • 1869 - 1870 : Général Leurs
  • 1870 - 1872 : Colonel de Neeff
  • 1873 - 1874 : Général Casimir Coquilhat
  • 1874 - 1876 : Général Viette
  • 1876 - 1877 : Général Courtin
  • 1877 - 1883 : Général Karel Kessels
  • 1883 - 1886 : Général Hapiot
  • 1886 - 1889 : Colonel Van Houtte
  • 1889 - 1891 : Colonel Cabaret
  • 1894 : Général de Baeremaecker
  • 1908-1909 : Général Albert Lantonnois van Rode
  • 1913 : Général Scheere
  • 1914 : Général Vermeiren
  • 1914 - 1918 : Wereldoorlog
  • 1919 : Général baron de Ryckel
  • 1931 : Hector Deprez
  • 1946 : Colonel Van den Abeele

Sécurité et secours[modifier | modifier le code]

Police[modifier | modifier le code]

Pour les services de police, la province est divisée en 19 zones de police:

Pompiers[modifier | modifier le code]

En ce qui concerne les pompiers, la province est divisée en 4 zones de secours:

Protection civile[modifier | modifier le code]

La province de Flandre Occidentale abrite une des 6 casernes de la protection civile belge: à Jabbeke.

Sport[modifier | modifier le code]

masculin Football

masculin Basket-ball

masculin Volley-ball

féminin Football

féminin Handball

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • C Carton, F Van de Putte, J de Mersseman, O Delepierre (1843) Biographie des hommes remarquables de la Flandre Occidentale, Volume 1 ; Societé d'Émulation de Flandre ; Éditeur : Imprimerie de Vandecasteele-Werbrouck, Bruges

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « Samenstelling van de provincieraad per politieke fractie », sur west-vlaanderen.be (consulté le 4 mars 2010)
  2. les arrondissements permettent l'apparentement entre leurs districts