Flamingo (sculpture)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Flamingo.
Flamingo
Image illustrative de l'article Flamingo (sculpture)
Le Flamingo
Artiste Alexander Calder
Date 25 octobre 1974
Type sculpture
Technique « Stabile »
Dimensions (H) 16 mètres
Localisation Drapeau des États-Unis Chicago, États-Unis
Coordonnées 41° 52′ 44″ N 87° 37′ 47″ O / 41.87881, -87.62967 ()41° 52′ 44″ N 87° 37′ 47″ O / 41.87881, -87.62967 ()  

Géolocalisation sur la carte : Chicago

(Voir situation sur carte : Chicago)
Flamingo (sculpture)

Géolocalisation sur la carte : Illinois

(Voir situation sur carte : Illinois)
Flamingo (sculpture)

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Flamingo (sculpture)

Le Flamingo est une sculpture « stabile » en acier de couleur rouge et haute de 16 mètres[1] située sur la Federal Plaza de Chicago dans l'Illinois, en face du Kluczynski Federal Building[2].

Elle fut créée par l'artiste américain Alexander Calder et a été commandée par l'Administration des services généraux et a été dévoilée en 1974, bien que la signature de Calder sur la sculpture indique qu'elle fut érigée en 1973[3].

Attributs[modifier | modifier le code]

La sculpture se compose d'acier et pèse 50 tonnes. Calder a donné la couleur rouge à sa sculpture, qui est devenue à être appelée « Red Calder[4]» pour donner du contraste à son entourage étant donné que la plupart des immeubles de bureaux situés à proximité, y compris le Kluczynski Federal Building[5] conçu par Ludwig Mies van der Rohe sont tous de couleur noire. Le stabile est une forme d'art qui a lancé Calder. Il s'agit d'une structure abstraite qui est complètement figée, par opposition à une sculpture mobile, qui prend des dispositions variées sous l'influence du vent.

Conception[modifier | modifier le code]

Alexander Calder a été chargé de concevoir la sculpture à cause de son bien établie internationale réputation; l'espace, entouré par des immeubles rectangulaires d'architecture moderne, nécessitait cette forme et les surfaces dynamiques qu'un stabile de grande échelle pourrait apporter à l'environnement[6]. Le Flamingo a été la première œuvre d'art commandée par l'Administration fédérale des services généraux dans le cadre du programme de "Pourcentage d'art" qui alloue un pourcentage du budget dans le cadre d'un projet d'art public[7],[8].

Alexander Calder a dévoilé le modèle du Flamingo le 23 avril 1973, à l'Institut d'art de Chicago; la sculpture a été présentée au public pour la première fois le 25 octobre 1974, en même temps que l'immeuble qui était alors connu sous le nom de Sears Tower (aujourd'hui Willis Tower) qui est devenu le plus haut gratte-ciel du monde de 1973 à 1998. La journée a été proclamée "Journée Alexander Calder" et a comporté une parade de cirque.

Relations spatiales[modifier | modifier le code]

Malgré la grande taille de la sculpture, sa conception est telle que les promeneurs et les visiteurs peuvent marcher sous et autour d'elle, ce qui permet de la percevoir à l'échelle humaine[4], mais aussi par rapport à l'environnement alentour de gratte-ciel. La forme du Flamingo fait allusion au domaine naturel et animal, qui est un contraste frappant avec les interprétations plus littérales des sculptures des décennies précédentes.

La structure de Calder est un exemple frappant du mouvement constructiviste, qui fut à l'origine popularisé en Russie au début du XXe siècle. Le constructivisme se réfère à la sculpture qui est faite de petits morceaux qui sont assemblés.

Une maquette de la sculpture était auparavant représentée à l'intérieur du bureau de poste de la Federal Plaza[5]. Elle se trouve actuellement à l'Art Institute of Chicago.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Chicago Public Library » (consulté le 4 mai 2007)
  2. « Art Inventories Catalogue », Smithsonian Institution,‎ 2004 (consulté le 1 juillet 2007)
  3. « about.com Chicago » (consulté le 4 mai 2007)
  4. a et b [PDF] City of Chicago Department of Public Affairs, « The Chicago Public Art Guide » (consulté le 4 mai 2007)
  5. a et b Higdon, Hal, « Starting with Picasso: Chicago's Finest Art Isn't All in the Art Institute » (consulté le 4 mai 2007)
  6. Joan Marter, « Alexander Calder's Stabiles: Monumental Public Sculpture in America », American Art Journal, American Art Journal, Vol. 11, No. 3, vol. 11, no 3,‎ juillet 1979, p. 75–85 (DOI 10.2307/1594168, JSTOR 1594168)
  7. « Calder Foundation: Calder's Life » (consulté le 4 mai 2007)
  8. John Wetenhall, « A Brief History of Percent-for-Art in America », Public Art Review, no 9,‎ Fall/Winter 1993 (lire en ligne [PDF])

Voir aussi[modifier | modifier le code]