Flamant des Caraïbes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Flamant de Cuba)
Aller à : navigation, rechercher

Phoenicopterus ruber

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Un Flamant des Caraïbes
au jardin zoologique de Wrocław, en Pologne.

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Phoenicopteriformes
Famille Phoenicopteridae
Genre Phoenicopterus

Nom binominal

Phoenicopterus ruber
Linnaeus, 1758

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 17-02-2005

Le Flamant des Caraïbes (Phoenicopterus ruber), également appelé Flamant de Cuba ou Flamant rouge, est une espèce de flamants, proche du Flamant du Chili. Autrefois, cette espèce était appelée « Flamant rose », mais la sous-espèce Phoenicopterus ruber roseus s'est vu attribuer ce nom quand la communauté scientifique a considéré qu'elle était une espèce à part entière (voir Phoenicopterus roseus).

Morphologie[modifier | modifier le code]

C'est un oiseau de grande taille, qui mesure entre 120 et 145 cm de haut (la femelle étant généralement plus petite que le mâle), et dont le poids varie de 2 à 4 kg.

Comme pour les autres espèces de flamants, la couleur du plumage est plus ou moins intense et liée à l’alimentation des oiseaux. La couleur vient des pigments caroténoïdes présents dans les algues et les crustacés qu'ils consomment[1]. Son plumage est d'un rose plus vif que celui de tous les autres flamants, tirant sur le rouge, ce qui lui vaut le nom de flamant rouge. Les rémiges de l’extrémité de l’aile et le dessous de l'aile sont noires, les pattes sont roses avec des articulations rouges, et le bec est rosé avec l’extrémité noire.

Comportement[modifier | modifier le code]

Alimentation[modifier | modifier le code]

Son régime alimentaire est constitué de diverses formes larvaires aquatiques et de petites crevettes, que le flamant filtre dans la boue avec son long bec recourbé.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La nidification se produit en général en bordure de zone humide, les oiseaux se servant de boue et de débris végétaux pour réaliser leurs nids. Ces derniers, qui atteignent de 40 à 50 cm de haut, ont une forme conique au sommet de laquelle est aménagé un réceptacle qui sert à recueillir l'unique œuf qui sera pondu. Cet œuf possède une coquille externe de couleur blanc mat et à l'aspect crayeux.

L’incubation, qui dure environ quatre semaines, voit l'éclosion de l'œuf et la naissance d'un petit au bec rose et au duvet blanc, duvet qui est rapidement remplacé par un plumage entièrement gris.

Les jeunes sont nourris par les parents qui régurgitent un lait ou leur apportent des aliments directement dans le bec.

Répartition et habitat[modifier | modifier le code]

Cette espèce vit sur le continent américain, entre les Antilles, la Floride, les Bahamas, les Galapagos, le nord de l’Amérique du Sud, le Yucatan et les Caraïbes. On estime leur population à environ 90 000 individus.

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce a été décrite par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1758 [2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. National Geographic France. Numéro de février 2011
  2. Linnaeus, C. 1758: Systema Naturae per regna tria naturæ, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, Tomus I. Editio decima, reformata. Holmiæ: impensis direct. Laurentii Salvii. i–ii, 1–824 pp page 139

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :