Fjord Almirantazgo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fjord Almirantazgo
Le fjord Almirantazgo en Terre de Feu.
Le fjord Almirantazgo en Terre de Feu.
Géographie humaine
Pays côtiers Drapeau du Chili Chili
Géographie physique
Type Fjord
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 54° 19′ S 69° 30′ O / -54.317, -69.554° 19′ Sud 69° 30′ Ouest / -54.317, -69.5  

Géolocalisation sur la carte : Chili

(Voir situation sur carte : Chili)
Fjord Almirantazgo

Géolocalisation sur la carte : Terre de Feu

(Voir situation sur carte : Terre de Feu)
Fjord Almirantazgo

Le fjord Almirantazgo (en espagnol : Fiordo Almirantazgo), également connu sous le nom de détroit Almirantazgo (en espagnol : Seno Almirantazgo, littéralement détroit de l'Amirauté[1]) est un fjord situé à dans la partie la plus australe du Chili[2]. Le fjord s'enfonce profondément à l'intérieur de la côte occidentale de la Grande île de Terre de Feu, s'étendant vers le sud-est à partir du canal Whiteside, qui sépare la Grande île de l'île Dawson. Sur sa côte sud, plusieurs petites baies et fjords pénètrent à l'intérieur de la Cordillera Darwin[3]. L'une d'entre elles, la baie Ainsworth, abrite une colonie d'éléphants de mer[4]. Le fleuve Azopardo se jette dans le fjord.

Le détroit est découvert en 1827 par le capitaine britannique Phillip Parker King et nommé en l'honneur de l'Amirauté britannique[5].

Géographie[modifier | modifier le code]

Riesco I.JPG

Le baie Ainsworth, alimentée par l'eau de fonte du glacier Marinelli se détache particulièrement le long des côtes du fjord Almirantazgo. Le glacier Marinelli n'a cessé de reculer depuis les années 1960, et son recule continue encore actuellement[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Geonames
  2. Earth Info, earth-info.nga.mil [1].
  3. (en) USGS, « Tierra del Fuego map »
  4. (es) Proyecto Gef marino en Chile - AMCP-MU
  5. (en) Hugh Murray, An Encyclopaedia of Geography,‎ 1834 (lire en ligne), p. 1433
  6. (en) C. Michael Hogan, Bahia Wulaia Dome Middens, Megalithic Portal, éd. Andy Burnham, 2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]