Firmin Roz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Firmin Roz, né le 15 juin 1866 à Limoges et mort le 5 novembre 1957 à Paris, est un enseignant, essayiste, critique et historien français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il collabore à plusieurs revues, comme la Revue des deux Mondes et la Revue politique et littéraire. Son œuvre riche et importante concernant les États-Unis et la littérature anglaise lui vaudra d'être élu à l'Académie des sciences morales et politiques en 1936.

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

  • Sainte-Beuve à Lausanne, Lausanne, Payot, 1904
  • Sous la couronne d'Angleterre, Paris, Plon-Nourrit, 1905
  • L'énergie américaine (évolution des États-Unis), Paris, E. Flammarion, 1910
  • Le roman anglais contemporain ..., Paris, Hachette, 1912
  • Les sympathies américaines pendant la période de neutralité, Paris, Bibliothèque franco-américaine de guerre, 1918
  • L'Amérique nouvelle les États-Unis et la guerre, les États-Unis et la paix, Paris, E. Flammarion, 1923
  • Histoire des États-Unis., Paris, A. Fayard et cie, 1930
  • Washington, Paris, Dunod, 1933
  • L'histoire du Canada, 1534-1934, Paris, P. Hartmann, 1935
  • Les États-Unis d'Amérique l'organisme économique, politique et social; avec un avant-propos sur la crise Américaine, Paris, F. Alcan, 1935
  • Roosevelt, Paris, Dunod, 1948

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Temerson, p. 158

Sources[modifier | modifier le code]

  • Henri Temerson, Biographies des principales personnalités françaises décédées au cours de l'année, Paris, Hachette, 1957