Firmin Marbeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marbeau.

Firmin Marbeau

Description de cette image, également commentée ci-après

Marbeau, dans les années 1860,

Nom de naissance Jean Baptiste Firmin Marbeau
Naissance
Brive
Décès (à 77 ans)
Saint-Cloud
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
Juriste
Avocat
Distinctions
Descendants

Jean Baptiste Firmin Marbeau est un homme politique, jurisconsulte et philanthrope français né le à Brive (Corrèze) et décédé le (à 77 ans) à Saint-Cloud, fondateur des crèches en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un négociant, Marbeau naît à Brive le 18 mai 1798, rue Majour. Il suit ses études au collège des Doctrinaires puis part à Paris où il fait des études de droit. Devenu docteur en droit, il se rend acquéreur d’une importante étude d’avoué proche du tribunal de première instance de la Seine. Malade et surmené, il vend son étude en 1831. Puis, à peine rétabli, il suit des cours à la Sorbonne et au collège de France et s’inscrit comme avocat à la Cour Royale.

Découvrant à Paris les conditions de vie de la classe ouvrière, il n’aura de cesse que de lutter contre les injustices sociales, administratives ou politiques.

En 1834, il devient adjoint au maire du 1er arrondissement de Paris et en 1844 fonde la première crèche (établissement comptant une douzaine de "berceaux") de France. Pendant plus de quarante années, il se consacre aux œuvres philanthropiques, principalement liées à l’enfance et fonde en 1847 la Société des crèches parisiennes avec l’appui de l’Eglise catholique. Dans ses œuvres, il a notamment le soutien du célèbre Edme Champion ou encore de Ferdinand Lasnon de la Renaudière qui fut pendant près de vingt ans vice-président de la Société.

Le nombre de crèches ne cesse d’augmenter : en 1875, plusieurs dizaines de villes de France possèdent un établissement et le mouvement s'étend à l'étranger. Marbeau est alors surnommé à Paris et dans les capitales européennes "Marbeau-des-crèches".

Entre 1847 et 1872, il est à l’origine de nombreux écrits, tracts et brochures répandant ses idées humanitaires.

Marbeau décède brusquement à Saint-Cloud le 10 octobre 1875, à l'âge de 77 ans. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (59e division, 4e ligne, AJ, 13).

De son mariage est issu un fils né en 1825, Eugène Marbeau, qui poursuivra l'œuvre de son père et sera conseiller d'état et officier de la Légion d'honneur.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Politique des intérêts ou essai sur les moyens d’améliorer le sort des travailleurs sans nuire aux propriétaires, de concilier l’ordre avec la liberté, la stabilité et le progrès (1834, livre signé "par un travailleur devenu propriétaire") ;
  • Etude sur l'économie sociale (1844) ;
  • Des crèches (1845) ;
  • Du paupérisme en France (1847).

Hommages[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]