Fire and ice (poème)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fire and Ice (« Feu et Glace ») est un poème du fameux poète américain Robert Frost, publié en décembre 1920, dans le magazine Harper’s. Il traite de la fin du temps, en comparant le feu au désir et la glace à la haine.

Le poème[modifier | modifier le code]

Fire and Ice

Some say the world will end in fire,
Some say in ice.
From what I’ve tasted of desire
I hold with those who favor fire.
But if it had to perish twice,
I think I know enough of hate
To say that for destruction ice
Is also great
And would suffice.

Feu et Glace

Ce monde, pour les uns, mourra brulé,

Selon d'autres, gelé.

Ce que j'ai tâté du désir

Me fait dire : il sera brulé.

Mais s'il devait deux fois mourir,

Je sais ce que c'est que haïr,

Et je peux dire

Que pour détruire,

Le gel est fort aussi,

Et suffit.

L’inspiration[modifier | modifier le code]

Le poème a été inspiré par un passage en Canto 32 de L’Enfer de Dante, dans lequel les traitres sont submergés dans un lac de glace, jusqu’au cou : "a lake so bound with ice, / It did not look like water, but like a glass ... right clear / I saw, where sinners are preserved in ice."[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Meyers, Jeffrey. On "Fire and Ice" (en anglais). Illinois.edu. Page visitée 25-09-2010.