Fiodor Sologoub

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fiodor Sologoub

Description de cette image, également commentée ci-après

Fiodor Sologoub en 1913

Activités poète, écrivain
Naissance 1er mars 1863
Décès 5 décembre 1927
Mouvement Symbolisme
Genres poésie, roman

Fiodor Sologoub (en russe : Фёдор Сологу́б), pseudonyme de Fiodor Kouzmitch Teternikov (Фёдор Кузьми́ч Тете́рников), est un écrivain russe, né à Saint-Pétersbourg le , et mort le à Saint-Pétersbourg (Léningrad).

Symboliste, sa poésie reste d'une clarté classique, et on retrouve dans sa prose la même précision verbale.

Fils d'un tailleur (d'autres sources parlent de tailleur de pierre) et d'une blanchisseuse, il fait ses études à l'Institut pédagogique de Pétersbourg. De 1882 à 1907 il enseigne les mathématiques dans différents établissements. À 29 ans il débute avec un volume de nouvelles et de vers et un roman Les songes pesants (en russe "Тяжёлые сны"). Le succès est venu avec son second roman Le Démon mesquin (en russe "Мелкий бес", paru en feuilleton en 1905 et en volume en 1908), devenu un classique du roman russe, qui met en scène un monde maléfique où un petit professeur de province, poussé par la manie de la persécution, finit par commettre un crime.

De 1921 à 1923, Sologoub a traduit de nombreux romanciers et poètes de langue française : Honoré de Balzac (Les Cent Contes drolatiques), Paul Verlaine, Frédéric Mistral, ou de langue allemande : Heinrich von Kleist.

En avril 1924 il est élu membre honoraire du comité des traducteurs de Saint-Pétersbourg, section du syndicat des écrivains, puis président de ce même syndicat.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Plus doux que le venin (1904)
  • Le Démon mesquin (1905) - publié dans une nouvelle traduction, sous le titre Un démon de petit envergure, aux Éditions l'Âge d'Homme (Lausanne, 1977)
  • Le Cercle enflammé (1908)
  • Les Otages de la vie (1911)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :