Finnois d'Ingrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Finnois d'Ingrie (en finnois : inkeriläiset ou inkerinsuomalaiset) sont une population finnoise de l'Ingrie descendants d'immigrants luthériens finlandais installés en Ingrie à l'époque où la Finlande et l'Ingrie faisaient partie de l'Empire suédois. Ils ne doivent pas être confondus avec les Ingriens qui sont majoritairement orthodoxes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Suite aux déportations en URSS avant et après la Seconde Guerre mondiale les survivants sont réinstallés dans différentes parties de l'Union soviétique. Les Finnois d'Ingrie constituent la majorité de la population finnoise de la Fédération de Russie. Selon certaines sources environ 25 000 Finnois d'Ingrie sont retournés ou résident dans la région de Saint-Pétersbourg.

Le gouvernement finlandais a ouvert aux Finnois de l'étranger et donc en particulier aux Finnois d'Ingrie la possibilité de s'établir en Finlande[1]. Le droit au retour sera clos au printemps 2011[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr) Alejandro MARX, Finnois ingriens et Caréliens: Passé et avenir, Dossier: "Citoyenneté et Nationalité à l'Est", Regard sur l'Est,‎ 15 décembre 2011 (ISSN 2102-6017, lire en ligne)
  • (fr) « JOURNÉES FENNIQUES », Institut Finlandais,‎ 18 et 19 novembre 2011 (consulté le 23 juillet 2012)
  • (fr) Journées fenniques : les peuples fenniques minoritaires, Institut Finlandais,‎ 18 et 19 novembre 2011 (lire en ligne)

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fi) « Paluumuuttajien toimeentuloturvatyöryhmän muistio - Työryhmämuistio 2001:14 », Sosiaali - ja terveysministeriö,‎ 20 juin 2001 (consulté le 23 juillet 2012)
  2. (fi) Pekka Hakala, « Koivisto kiistää väitteen KGB:n roolista inkeriläisten paluumuutossa », Hs.fi (consulté le 23 juillet 2012)