Finley Quaye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Finley Quaye

Naissance 25 mars 1974
Édimbourg
Activité principale musicien
Genre musical musique électronique, reggae fusion, alternative rock, trip hop, acid rock
Années actives depuis 1993
Labels Epic Records

Finley Quaye (né le 25 mars 1974, à Édimbourg, Écosse) est un musicien écossais. Il a remporté en 1997 un MOBO Awards pour le meilleur morceau reggae, et en 1998 un Brit Award pour le meilleur artiste solo britannique.

Vie et carrière[modifier | modifier le code]

Finley Quaye est le fils du musicien de jazz Cab Kaye et de Sharon McGowan, et le frère de l'illustre guitariste Caleb Quaye. Maxine Quay, la demi-sœur de Finley est la mère de Tricky, ce qui fait de Finley son oncle[1].

Pendant sa jeunesse, Quaye fréquente des écoles de Londres, Manchester et Édimbourg, mais il les quitte sans diplôme. Il enchaine des emplois dans des domaines aussi variés que la peinture de voiture, le fumage de poisson, la fabrication de futons et le câblage pour la scène.

Son père, bien que né à Londres, se considérait comme un Africain. Il était connu comme sous le patronyme Cab Kaye, mais son véritable nom était Nii Lante Augustus Kwamlah Quaye. Kaye était le fils du pianiste Caleb Jonas Quaye alias Mope Desmond, né à Accra au Ghana. Kaye ne grandit pas avec son père et ne découvre que vers ses vingt ans l'histoire de son père en tant que musicien. Mope Desmond, Cab Kaye and Finley Quaye ont tous joué au Barrowlands de Glasgow, au Wolfrun Hall de Wolverhampton et au Cafe d'Paris de Londres. Finley est influencé très tôt par les musiciens jazz Pete King, Ronnie Scott et Lionel Hampton. Finley écoute du jazz régulièrement pendant son enfance à Londres grâce sa mère qui l'amène au club de Ronnie Scott, qui produisait les très rares prestations de jazzmen américains en tournée en Europe, dont Buddy Rich. Sa mère le présente alors à Lionel Hampton à Édimbourg. Duke Ellington a également une marque indélébile sur la vie de Finley et sur son paysage musical personnel. C'est lors d'une tournée avec son groupe à Amsterdam que Finley rencontre son père pour la première fois.

La carrière de Finley Quaye débute par la signature d'un contrat avec Polydor. Il déménage à cette occasion à New-York mais ce contrat n'aboutit à aucun disque. Il change de maison de disques pour travailler avec Epic/Sony, qui sort son premier album Maverick A Strike en 1997, un album aventureux mais accessible sorti en septembre 1997. Les singles "Sunday Shinning" et "Even After All" arrivent dans le Top 20 britannique, et l'album est Disque d'or moins de trois semaines après sa sortie, ce qui le conduit directement au Brit Award. Maverick A Strike est désormais plusieurs fois Disque de Platine. Deux autres albums sortent par la suite chez Epic Records, Vanguard et Much More Than Much Love.

En 2004, la chanson "Dice", en collaboration avec William Orbit, et faisant figurer Beth Orton est un hit mineur, aidé en partie par son insertion dans la bande-son de Newport Beach et de Chuck.

Finley Quaye vit et travaille à Berlin depuis 2005. Il a enregistré en 2007 un maxi intitulé "Pound for Pound" avec les vétérans du reggae Norman Grant des Twinkle Brothers, Sly Dunbar et Lloyd Parks.

En 2011, la chanson "Sunday Shining" (de l'album Maverick A Strike) est utilisée pour le générique de la série télévisée franco-britannique Meurtres au paradis (Death in Paradise).

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Finley's Rainbow White Label (1993)
  • Finley's Rainbow on Black Secret Technology (1995)
  • Maverick A Strike LP (1997)
  • It Ain't Necessarily So on Red Hot & Gershwin (1998)
  • Vanguard LP (2000)
  • Caravan on Loud (2002)
  • Much More Than Much Love LP (2004)
  • Oranges and Lemons EP (2005)
  • For My Children's Love 7" (2006)
  • We Are Dreamers on Cathy Claret´s gypsy flower(2007)
  • After Tonight on La La La (2007)
  • Pound for Pound (2008)
  • The Best of the Epic Years (2008)
  • 28th February Road (2012)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.techno.de/mixmag/97.12/FinleyQ.1.html

Liens externes[modifier | modifier le code]